background preloader

Ideas

Facebook Twitter

Why we shouldn’t judge a country by its GDP. Analysts, reporters and big thinkers love to talk about Gross Domestic Product.

Why we shouldn’t judge a country by its GDP

Put simply, GDP, which tallies the value of all the goods and services produced by a country each year, has become the yardstick by which we measure a country’s success. But there’s a big, elephant-like problem with that: GDP only accounts for a country’s economic performance, not the happiness or well-being of its citizens. With GDP, if your richest 100 people get richer, your GDP rises … but most of your citizens are just as badly off as they were before.

That’s one of the reasons the team that I lead at the Social Progress Imperative launched the Social Progress Index in 2014. Together, these 12 components form the Social Progress framework. Chart 1: The top 68 countries on The Social Progress Index It’s interesting, but not particularly surprising, that the results at the top of the 2015 Index are actually pretty similar to last year’s. Norway topped our list this year. What exactly is driving this? The Venus Project. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

The Venus Project

The Venus Project, Inc (le Projet Venus) est une société à but lucratif américaine[1] qui promeut la vision de l'avenir de Jacque Fresco[2], un système où l'humanité vivrait en harmonie avec la nature grâce à la technologie et à une économie basée sur les ressources qui n'utiliserait pas de monnaie. Ce serait une société critique[3] à travers laquelle les méthodes et traits socratiques, la pensée critique[4] et la méthode scientifique sont promus comme méthodes de prise de décisions. Un site web et la diffusion de vidéos et d'une littérature dédiée visent à améliorer la société par une « Économie basée sur les ressources » et par le design de villes durables, une efficacité énergétique, une gestion des ressources naturelles et une automatisation. Histoire[modifier | modifier le code] Cette société fut créée par Jacque Fresco et Roxanne Meadows en 1994[6], et représente en 2013 la consécration de 75 années de recherches scientifiques[7].

Zeitgeist: The Movie, Zeitgeist: Addendum, Zeitgeist: Moving Forward. Le terrorisme à l'âge du live tweet Entretien avec Jean-Marie Charon. Quelques jours après l’attentat contre Charlie Hebdo, Jean-Marie Charon, spécialiste des transformations de la presse et du journalisme, revient sur le rôle et la responsabilité des médias dans notre société.

Le terrorisme à l'âge du live tweet Entretien avec Jean-Marie Charon

Les rassemblements du 11 janvier 2015 ont fait descendre des millions de Français dans la rue. Pourquoi se sent-on si solidaires derrière Charlie Hebdo, qui n’est pourtant pas un média central dans le champ journalistique ? Sans doute faudrait-il plus de recul temporel pour répondre à cette question, mais plusieurs pistes se dessinent déjà : en premier lieu le sentiment largement partagé qu’en tuant des journalistes, en décimant une rédaction, c’est la liberté de l’information et quelque part la démocratie qui sont attaquées.

En second lieu, sans doute faut-il voir que le symbole est encore plus fort lorsque l’attaque vise un journal satirique et en même temps d’opinion, forme de presse davantage identifiée au long combat pour la liberté de la presse. Je suis Charlie officiel. Charlie Hebdo : la France a toujours préféré Rousseau à Voltaire. En guise d’hommage avant la marche républicaine, réflexion sur la liberté d’expression dans le contexte de l’atteinte – inédite en France – qu’elle a subie lors de l’assaut sur Charlie Hebdo.

Charlie Hebdo : la France a toujours préféré Rousseau à Voltaire

Le siècle des Lumières fut notamment marqué par le débat philosophique – et la querelle personnelle – entre Jean-Jacques Rousseau et Voltaire. Ce débat forgea dans une grande mesure l’histoire politique ultérieure de notre pays. Ma conviction est que l’une de ses ramifications se retrouve jusque dans l’attaque sur Charlie Hebdo. Dans Du contrat social*, Rousseau énonce la théorie selon laquelle, si le pouvoir étatique émane de la volonté du peuple, la liberté individuelle doit être sujette au dessein collectif incarné par l’Etat. A ses yeux, la souveraineté du peuple est garante de la liberté individuelle.

L’implication de cette logique est claire : la puissance publique doit subsumer l’essence privée. La vision de Voltaire pourrait difficilement être plus opposée à celle de Rousseau. Le blog de François De Smet. Visualizing memes : culturegraphy - culture - memes - visualization. The Year in Ideas: TED Talks in 2014.