background preloader

ESS

Facebook Twitter

Conso collaborative

Au Café des pratiques, on fait bien plus que boire un verre, on réinvente le bar de quartier. Avec sa large vitrine où s’affiche le menu, rien, de prime abord, ne différencie ce café d’un autre qui proposerait une restauration le midi.

Au Café des pratiques, on fait bien plus que boire un verre, on réinvente le bar de quartier

Mais une fois la porte poussée, la décoration évoque plus un atelier d’artistes qu’un troquet. Comment reconnaître une banque véritablement alternative, éthique et d’utilité publique. C’est la crise financière qui a tout déclenché. « La réflexion a commencé, en 2009, quand nous avons senti qu’il n’y aurait pas de réelle réponse à la crise.

Comment reconnaître une banque véritablement alternative, éthique et d’utilité publique

Ce qu'en dit la presse. Youvo — You create. You volunteer. Les biens communs numériques. Ce dossier, réalisé par Stéphane Couture et Anne Goldenberg, en collaboration avec Samuel Goëta, s’attache à décrire des pratiques ou des initiatives concrètes autour des biens communs numériques.

Les biens communs numériques

La notion de biens communs fait aujourd’hui l’objet d’un intérêt renouvelé, en particulier par les mouvements sociaux et les acteurs et actrices de la société civile. Consommateurs du monde entier, unissez-vous - Influencia. Et si on partageait ?

Consommateurs du monde entier, unissez-vous - Influencia

Pour lutter contre la crise et échapper au « modèle » libéral, de plus en plus de « terriens » ont décidé de modifier leur façon de vivre, de travailler et d'acheter en unissant leurs efforts... Collaborative pour les uns, participative voire circulaire pour les autres, la « nouvelle » économie passionne et inquiète à la fois.

Mais quel est réellement l’impact de ce phénomène ? Risque-t-il de modifier en profondeur nos façons de consommer ou peut-il se faire croquer par l’économie « conventionnelle » et ses « méchantes » multinationales ? Les dés sont jetés. The Future Of Philanthropy : Our Project : Final Report. Your passion may be curing disease, reforming education, supporting artists, fighting hunger, or anything else that philanthropists support.

The Future Of Philanthropy : Our Project : Final Report

L'expo. Naomi Klein is right: Unchecked capitalism will destroy civilization. Best-selling progressive journalist Naomi Klein has an important new book out, This Changes Everything: Capitalism vs. the Climate.

Naomi Klein is right: Unchecked capitalism will destroy civilization

The author of No Logo and The Shock Doctrine now “tackles the most profound threat humanity has ever faced: the war our economic model is waging against life on earth,” as the book jacket aptly puts it. In diagnosing the unprecedented existential threat humanity faces thanks to our myopia and unbridled greed, Klein has three essential points to make: Because we have ignored the increasingly urgent warnings and pleas for action from climate scientists for a quarter century (!)

As an aside, readers may remember that I don’t always agree with Klein on either substance or messaging. And obviously I have quibbles with her book — in particular I am skeptical of some elements of her proposed “cure” (and how she frames them) as I’ll discuss in a later post. Let’s look at them in turn. 1. Klein’s 566-page book does not have a great deal of science in it. Jeremy Rifkin : “Ce qui a permis le succès inouï du capitalisme va se retourner contre lui” Pour l’économiste américain Jeremy Rifkin, l’heure de la troisième révolution industrielle a sonné.

Jeremy Rifkin : “Ce qui a permis le succès inouï du capitalisme va se retourner contre lui”

Inspirience. Le formidable essor des sites de récup’ et de réparation. Le coworking s’étend partout en France: les raisons de s’y mettre. Qu’ont en commun les termes Mutinerie, Beeotop, Ruche, Usine, Bocal, Vaisseau, Kabane, Arrêt Minute?

Le coworking s’étend partout en France: les raisons de s’y mettre

Réponse: ils qualifient des espaces de coworking, lieux de travail partagés qui rassemblent des professionnels de tout horizon. Alors que le premier du genre a vu le jour à Paris en 2008, il en existe maintenant plus de 200 à travers la France. L’occasion de revenir sur les raisons d’une telle diffusion. Partager plus que de l’espace Loin de s’apparenter à de simples espaces de bureaux partagés, les espaces de coworking offrent un type d’organisation du travail qui permet de partager un réseau de travailleurs encourageant l’échange et l’ouverture.

Qu’est-ce que l’économie du partage partage ? (1/3) : la professionnalisation de nos rapports sociaux. De Paris à Londres, en passant par Washington…, partout où les services de voiture de tourisme avec chauffeurs (VTC) d’Uber sont disponibles, la contestation gronde.

Qu’est-ce que l’économie du partage partage ? (1/3) : la professionnalisation de nos rapports sociaux

Elle est le fait principalement des taxis, en colère contre cette concurrence qu’ils jugent déloyale, puisque les VTC n’ont pas les mêmes contraintes réglementaires qu’eux… Mais aussi, on commence à le voir, des chauffeurs qui utilisent ces services. Image : Manifestations contre Uber, via Mail Online. Depuis la crise de 2008, la consommation collaborative connaît une croissance exponentielle souligne l’association Colporterre, qui accompagne des démarches collaboratives sur les territoires, en pointant la démultiplication des projets et des pratiques. Pour autant, est-ce que ces nouvelles formes de fonctionnement en réseau favorisent « le pouvoir d’agir individuel » et « le développement d’une société collaborative » ?

Qu’est-ce que l’économie du partage partage ? (2/3) : la régulation en question. Par Hubert Guillaud le 09/07/14 | 9 commentaires | 2,993 lectures | Impression L’incroyable boom du secteur de la consommation collaborative, la diversification des services et des secteurs qu’elle perturbe et la concurrence qui s’exacerbe entre les startups, cristallise chaque jour d’une manière plus aiguë les questions de régulations.

Qu’est-ce que l’économie du partage partage ? (2/3) : la régulation en question

“Sharing” Economy and Self-Exploitation. L'économie du partage et l'auto-exploitation - Marginal Utility. The Sharing Bros. Grâce à vous on part avec du matériel digne de Spielberg ! The Case Against Sharing. With the rise of the “sharing economy,” many have asked the same question, though perhaps not with the same excitement. But this was Share, a conference meant to “catalyze the sharing economy,” organized by sharing economy lobbying group Peers and capitalism-for-good boosters SOCAP, sponsored by Airbnb, Lyft, eBay, and attended by about 500 investors, entrepreneurs, and advocates. For the past few years, the “sharing economy” has characterized itself as a revolution: Renting a room on Airbnb or catching an Uber is an act of civil disobedience in the service of a righteous return to human society’s true nature of trust and village-building that will save the planet and our souls. A higher form of enlightened capitalism. But this economy is still young and discovering itself.

Des projets open-source qui changent le monde. Source: Open (opensource.com) Ouverture, partage, transparence, inclusion et autonomie font partie des maîtres-mots de l’Open-Week qui se déroule en Ile-de-France jusqu’au 11 avril. Une occasion rêvée pour revenir sur de multiples projets développés dans un état d’esprit et une culture libres et ouverts.

«1083 Borne In France» réussit son pari de produire en France des jeans et des chaussures de sport au même prix que les marques internationales et avec des matières bio. Cette association a été mise en avant le 25 mars dans l’émission «Social Eco» de Christine Quentin, présentée par Nicolas Pierron, en partenariat avec La Croix, chaque jour à 6h55 sur Radio Classique. Remix biens communs. Remix biens communs. Comment financer son projet solidaire : Etudiants Solidaires.

Ce temps où le droit d'auteur n'existait pas : l'Antiquité gréco-romaine. Une époque où l’auteur inspiré ne revendiquait pas de droits, où le « mashup » était à la base même de la culture, où le domaine public était roi... L’Antiquité : reine du remix avant la lettre Un jour, probablement en l’an 401 av. J. -C., et très probablement quelque part en Grèce, le grand Socrate discute avec un rhapsode nommé Ion, un artiste chanteur et poète itinérant. Ion s’étonne : dès qu’il doit parler d’Homère, il se sent pousser des ailes. Nous sommes très loin de la conception romantique de l’artiste, celle qui consiste à considérer toute production artistique comme l’expression d’un moi profond, celui de l’auteur.

Panorama des plateformes de crowdfunding françaises via. 01net le 19/02/14 à 16h41 sommaire. Semaine du Microcrédit. Stamping Dollar Bills With Evidence That They've Been Used For Good. One good deed leads to another. Can it lead to a thousand good deeds? Good Money is a project that stamps $1 and $5 bills with the words "This Money Has Been Used for Good. " The hope is that when someone comes into contact with it, they'll be encouraged to help someone out--maybe by buying them cup of coffee or a sandwich. An Online Shop That Accepts Talent As Payment. Les idées cadeaux du Mouves pour Noël.