background preloader

Medecine et institution

Facebook Twitter

Champs électromagnétiques, un dispositif global d’expertise. L'article a été ajouté à votre bibliothèque Mis à jour le 20/09/2016 Présentation et travaux de l’Anses Mots-clés : Champs électromagnétiques, Radiofréquences, Téléphonie mobile, Ondes électromagnétiques Bluetooth, Wi-Fi, RFID, téléphonie mobile, etc., les technologies utilisant les radiofréquences se sont largement développées ces 20 dernières années.

Acteurs : ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail). Établissement public (administratif) qui agit donc dans l'intérêt des citoyens Français au nom de l'Etat. Pour celle des risques sanitaires et environnementaux liés aux champs électromagnétiques, l'ANSES joue un rôle d'expert, publiant rapports et avis préventifs sur le sujet. Idée de "veille scientifique". Intervention avant tout explicative : la source du problème, qui est concerné et leur action. Pratiques : constitution de différents groupes d'experts collaborant plus ou moins ensemble suivant leur mission. Registre : instance scientifique, se veut neutre et difficilement contestable. Référence. Objets : rappel de faits et données scientifiques, justification de leur mission qui apparaît indiscutable. Pas de réelle prise de position. – controverse2017

De ce fait, les sources de champs électromagnétiques radiofréquences se multiplient dans notre environnement, constituant un objet de préoccupation sanitaire et environnemental depuis plusieurs années, en France et à l’étranger.

Champs électromagnétiques, un dispositif global d’expertise

Radiofréquences, téléphonie mobile et technologies sans fils. L'article a été ajouté à votre bibliothèque Mis à jour le 06/09/2016 Effets sanitaires des technologies de communication sans fil et autres applications radiofréquences.

Acteurs = déjà dit dans la première page. Objets : longue première partie qui introduit là encore les acteurs de cette mission d'enquête, les procédures utilisées. Puis détail des recommandations sur un ton affirmatif : pour les risques sanitaires liés aux radiofréquences de la téléphonie mobile = pas d'effets sanitaires avérés (sauf utilisateurs+++ risque de tumeur cérébrale augmente sur long terme). Argumentation construite, détaillée et explicative. Second temps plus nuancé pour les effets biologiques avec des niveaux de preuves limités. Suit une liste de recommandations (concernant notamment les enfants avec expertise dédiée au sujet). Mise à dispo d'une liste d'actions suggérées mais non prescriptives, impératives. – controverse2017
Radiofréquences, téléphonie mobile et technologies sans fils

Radiofréquences et santé. Groupe de travail thématique Le groupe de travail (GT) «Radiofréquences et santé» est rattaché au comité d’experts spécialisé (CES) «Évaluation des risques liés aux agents physiques, aux nouvelles technologies et aux grands aménagements».

Radiofréquences et santé

L'expertise conduite par ce GT a pour but : de mettre à jour régulièrement l’expertise collective relative aux effets sanitaires des radiofréquences, avec une attention spécifique sur l’électrohypersensibilité ; de répondre aux besoins d’appuis scientifiques et techniques ponctuels des ministères dans ce domaine ; de proposer annuellement des recommandations d’orientations de recherche destinées à alimenter l’appel à projet de recherche spécifique aux radiofréquences de l’agence ; d’informer les parties prenantes des nouveaux résultats de la recherche et contribuer ainsi au débat public dans le domaine des radiofréquences.

Réduire l’exposition aux ondes des antennes-relais n’est pas justifié scientifiquement. Bull.

Acteur : Académie Nationale de Médecine. N'est pas rattachée à l'Institut de France (rattaché à l'Etat), mais juridique très proche avec un statut comparable depuis 2013 (protection du Président, personne morale de droit public, sous le contrôle de la Cour des Comptes). Répond aux demandes du Gouvernement sur toute question concernant la santé publique. = avis qui se veut véridique, difficilement contestable, référence publique. Dans l'article, André Aurengo parle au nom de l'Académie. Objet : caractère affirmatif et indiscutable "approuve sans réserve les conclusions du rapport...". Visée pédagogique pour les "citoyens et élus" pour derrière enrichir leur réponde à la question de l'impact sanitaire des communications sans fil. Rapport détaillé pour différents cas de figure : renforce la véracité et la difficile remise en cause des conclusions publiées. = pas de justification scientifique pour réduire l'exposition aux ondes antennes-relais. MAIS nuance entre les antennes-relais et les téléphones portables. + Mise en garde sur la mauvaise compréhension/utilisation du rapport à des fins notamment politiques. – controverse2017

Acad.

Réduire l’exposition aux ondes des antennes-relais n’est pas justifié scientifiquement

Natle Méd., 2009, 193, no 9, 2127-2130, séance du 1er décembre 2009. Champs électromagnétiques et santé publique: hypersensibilité électromagnétique.

Acteur : Organisation Mondiale de la Santé, institution de l'ONU pour la santé publique. Document de format "aide-mémoire" établi à partir de différents rapports d'ateliers, revues, etc. Objet : nouveau bref rappel de la situation, de définitions et du problème. Explication des études menées sur le sujet et leurs procédures. Atteste la véracité de symptômes à gravité variable. – controverse2017

Antennes de telephonie mobile technologies sans fil et sante (1)

Acteurs Préface : bio-ingénieur Jean-Luc Guilmot Ouvrage : docteur en médecine Jean Pilette 2008 Objet Ouvrage : synthèse présentée comme étant l’une des « meilleures » sur « l’état des connaissances scientifiques sur les nuisances électromagnétiques liées aux technologies « sans fil ». Introduction à partir du vécu du médecin et de ses patients, légitimation du travail effectué avec des extraits tels que « grâce à une analyse approfondie … plus de 700 publications référencées » + annonce un style « clair, précis et accessible aux profanes et pro de la santé ». - dénonce un immobilisme dangereux (//amiante, tabac et changement climatique) - quête de la preuve absolue = stratagème des lobbies ? confusion scientifique = justifications économiques, stratégies industrielles ? - quelle confiance accorder aux recherches menées par les industries, les pouvoirs publics et même les asso caritatives ? Dénonce la prise de parti insuffisante de l’OMS, le manque de mise à jour de la base de données. - de nombreuses preuves et évidences de nuisances auraient été rapportées et publiées - rappel des individualités face à un même problème, on ne réagit pas tous de la même façon aux mêmes nuisances. Selon le médecin : - compagnies d’assurances qui ne couvrent pas les dommages qui pourraient être liés aux ondes (//nucléaire). - « Les antennes de téléphonie mobile, les téléphones mobiles et les appareils sans fil fonctionnant avec des micro-ondes constituent un réel danger pour la santé humaine. – controverse2017