background preloader

Visite de Marseille

Facebook Twitter

Cathédrale de la Major. Fort Saint-Nicolas (Marseille) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fort Saint-Nicolas (Marseille)

Fort Saint-Nicolas de Marseille La poudrière est enclavée dans le Fort d’Entrecasteaux, partie haute du Fort Saint Nicolas à Marseille. Ce système de défense s’avéra inefficace lors de l’attaque de la ville par le roi Alphonse V d’Aragon le . Débarqués dans une anse voisine, les Aragonais prirent à revers la chapelle et les galères catalanes purent pénétrer dans le port. La ville fut pillée pendant trois jours et les Aragonais emportèrent comme trophée la chaîne du port qui se trouve toujours exposée dans la cathédrale de Valence (Espagne). En 1591 quatre particuliers Louis Naudet, Gabriel Delassus, Jean Beolan et Antoine Mascaron firent rebâtir la chapelle Saint-Nicolas[4]. Le , le roi Louis XIV adressait une lettre au duc de Mercœur, gouverneur de Provence, précisant sa décision d’envoyer des troupes sur Marseille afin d’empêcher la continuation des désordres.

Visiter Le Chateau d'If et les îles du Frioul - Les lieux touristiques à Marseille. Les îles du FrioulSilhouette de calcaire au large de Marseille, l’archipel du Frioul est composé de quatre îles : Pomègues et Ratonneau, If et Tiboulen.

Visiter Le Chateau d'If et les îles du Frioul - Les lieux touristiques à Marseille

Le caractère affirmé des îles et leur relief tourmenté dessiné par le mistral témoignent de leur histoire lointaine, puisqu’au quaternaire elles étaient rattachées au continent et qu’à partir du VIe siècle av. J. -C. leur histoire commence avec celle de Massalia.Le microclimat aride du site engendre des espèces florales originales. Au total, 200 espèces de plantes peuvent être observées dont certaines sont protégées. Ces îles sont également un refuge pour de nombreux oiseaux marins. Basilique Notre-Dame-de-la-Garde. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Basilique Notre-Dame-de-la-Garde

Intérieur de la basilique Basilique Notre-Dame-de-la-Garde - vue intérieure Construite par l'architecte protestant Henri Espérandieu dans le style romano-byzantin et consacrée le 5 juin 1864, elle remplace une chapelle du même nom édifiée en 1214 et reconstruite au XVe siècle. Visiter L’Abbaye Saint-Victor - Les lieux touristiques à Marseille. Proculus, évêque de Marseille (380-430) accueille favorablement Jean Cassien.

Visiter L’Abbaye Saint-Victor - Les lieux touristiques à Marseille

Anachorète, Cassien est certainement l’initiateur de la vie monastique à Marseille. Un culte s’organise à l’emplacement de l’actuelle abbaye, autour d’une tombe que l’on vénère et dont la tradition, une fois encore, prétend qu’elle abrite les reliques du martyr éponyme marseillais du IVe siècle saint Victor. Les cryptes conservent en réalité des témoignages archéologiques très précieux qui attestent de la présence d’une carrière exploitée à l’époque grecque, puis d’une nécropole hellénistique (IIe siècle avant Jésus Christ) dont la vocation persistera à l’époque chrétienne. On en perd la trace entre le VIIe siècle et la fin du Xe siècle. En effet, Saint-Victor connaît, comme toute l’Europe Occidentale des périodes obscures, d’invasions normandes et sarrazines. La Vieille Charité. La Vieille Charité En 1640 le Conseil de Ville décide, selon la politique royale de « grand renfermement des pauvres » de « renfermer dans un lieu propre et choisi les pauvres natifs de Marseille ».

La Vieille Charité

En 1670, une association caritative au sein du Conseil des Echevins confie à Pierre Puget, architecte du roi et enfant du quartier, la réalisation d’un Hôpital Général pour accueillir les mendiants et les pauvres. C’est seulement en 1671 qu’est posée la première pierre de ce qui sera une des plus belles réalisations architecturales de Pierre Puget.L’ensemble terminé en 1749 se compose de quatre ailes de bâtiments fermés sur l’extérieur et ouverts par une galerie à 3 niveaux sur une cour rectangulaire intérieure, ils desservent de vastes espaces collectifs de travail et de vie, séparant les femmes des hommes. Au centre de la cour, la chapelle construite entre 1679 et 1707 est une oeuvre architecturale remarquable à dôme ovoïde, parfait exemple du pur baroque italien. Villa Méditerranée. Le bâtiment de la Villa Méditerranée a fait l’objet d’un concours remporté en 2004, par l’architecte Stefano Boeri.

Villa Méditerranée

Les travaux ont démarré en 2010. Stefano Boeri a conçu un édifice hors normes qui développe ses espaces sur et sous la mer et se distingue par une spectaculaire avancée en porte-à-faux de 40 mètres, au-dessus d’un bassin artificiel de 2 000 m2. Véritable prouesse technique, il est, à ce jour, unique en Europe par sa capacité d’accueil du public. Le niveau supérieur, dont le toit culmine à 19 mètres au-dessus du bassin, accueillera un plateau d’exposition de 760 m2, relié par une passerelle à une salle de 150 m2 et entouré d’un belvédère en libre-accès.

Sous le bassin de 2,25 mètres de profondeur, se trouve la base du bâtiment. A l’extérieur, la peau de béton, percée d’ouvertures, a été pensée comme un ruban parcourant tout l’édifice, de sa façade arrière à son toit, en passant par la face inférieure du porte-à-faux.

Fort Saint Jean - Mucem

Hôtel de ville de Marseille. Le Vieux Port de Marseille. Marseille et son port c’est vingt six siècles d’histoire commune, car si l’on en croit la légende la ville est née ici sur les rivages de cette calanque marécageuse.

Le Vieux Port de Marseille

Port idéal qui protège de la mer et des ennemis, la calanque du Lacydon est adoptée par les colons grecs qui y crée Massalia. Le site choisi depuis la mer reflète bien les préoccupations et de la logique de ces marins. La légende (qui fait toujours débat a) nous indique que Protis venu de Phocée en Grèce fonda la cité vers 600 avant JC. Aristote dans sa « constitution de Marseille » nous conte cet épisode légendaire : « Les phocéens qui fondèrent Marseille, étaient des commerçants venus d’Ionie. Justin dans son abrégé des histoires philippiques reprend Aristote en modifiant les noms : Petta devient Gyptis et Euxène se nomme Protis (le premier).

Canebière. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canebière

Pour l'article traitant des plantations de chanvre, appelées « canebières » en provençal, voir chènevière. La Canebière ou anciennement cannebis puis Cannebière (en occitan provençal : la Canebiera en norme classique ou la Canebiero en norme mistralienne) est une avenue du centre de Marseille mesurant 1 km, qui va de l'église des Réformés au Vieux Port et englobe, depuis 1927, la rue Noailles et les allées de Meilhan. Étymologie[modifier | modifier le code] Historique[modifier | modifier le code]