background preloader

Revue de presse "Les Fureurs d'Ostrowsky"

Facebook Twitter

Contact presse : Plan Bey
Dorothée Duplan & Flore Guiraud assistées d’Eva Dias
01 48 06 52 27 / bienvenue@planbey.com

Les Fureurs d'Ostrowsky : portrait de famille à l'hémoglobine - le blog de nos coups de cœur théâtre. Les Fureurs d’Ostrowsky – spectacle vu le 20 avril 2016 À l’affiche du Théâtre de Belleville jusqu’au 22 avril – puis au Théâtre Gilgamesh (ex-Girasole) à Avignon du 7 au 30 juillet.

Les Fureurs d'Ostrowsky : portrait de famille à l'hémoglobine - le blog de nos coups de cœur théâtre

Texte Gilles Ostrowsky et Jean-Michel Rabeux Délire mythologique D’après (très très lointainement) la terrible histoire des Atrides Mise en scène Jean-Michel Rabeux Avec Gilles Ostrowsky Gilles Ostrowsky © Ronan Thenadey Au sujet du sang, et du théâtre Enfermé dans une haute cage aux barreaux solides, un boucher lunaire et sanguinolent surgit de derrière un étal/autel – car il sera beaucoup question de boucherie et de dieux dans cette histoire… L’habit ne fait décidément pas le moine, et c’est un Gilles Ostrowsky paré comme à la plage, tongs, short, chemisette à fleurs, qui va s’emparer de la fresque sanglante des Atrides, l’engloutir, la mâcher, plus ou moins la digérer (tous ces meurtres fatiguent l’estomac et mettent les nerfs à vif), et nous la restituer, passée au filtre de son corps élastique.

Radio Canut : émission Spectaculaire n° 53, mercredi 21 janvier 2015. Le Figaroscope > avril 2016. Un fauteuil pour l'orchestre > mars 2015. À l'affiche, Critiques // « Les Fureurs d’Ostrowsky » de Gilles Ostrowsky et Jean-Michel Rabeux, Théâtre du fil de l’eau-TRANSPantin ƒƒ article de Denis Sanglard Sanglant !

Un fauteuil pour l'orchestre > mars 2015

Gilles Ostrowsky, nouvel oracle, nous conte à sa façon les Atrides, famille maudite des dieux, et ça saigne…Les Atrides, on connait. La Terrasse > octobre 2013. La Terrasse > novembre 2013. Eco Réseau > decembre 2013. Vivre Paris > janvier 2014. Le Canal > février 2014. Les Inrockuptibles > sem. du 5 février 2014. Le Parisien > 25-11-2014. Les Fureurs d'Ostrowsky, de Gilles Ostrowsky et Jean-Michel Rabeux - LA GALERIE DU SPECTACLE. Au Théâtre de Belleville se joue depuis le 1er mars, et pour quelques jours encore, Les Fureurs d’Ostrowsky.

Les Fureurs d'Ostrowsky, de Gilles Ostrowsky et Jean-Michel Rabeux - LA GALERIE DU SPECTACLE

Adaptation folle et ambitieuse de l’histoire des Atrides, la pièce repose sur les épaules d’un unique comédien, l’éponyme Gilles Ostrowsky. Les Atrides, ou le cauchemar fantasmé par la mythologie grecque d’une malédiction filiale à laquelle nul ne peut se soustraire ; la famille tient son nom d’Atrée, premier à perpétrer l’horreur et le sang dans sa lignée. Car lorsque son frère Thyeste coucha avec sa femme il fallut à Atrée faire du mal en retour, il lui fallut cuisiner les enfants du frère et lui servir le ragoût à manger… Initiant l’affliction filiale (qui ceci dit avait déjà quelques antécédents), initiant le cycle des morts et vengeances teintées d’inceste qui écrasera chaque génération, les meurtres n’apaisant jamais la haine mais enclenchant de nouvelles raisons de haïr.

Ce qu’il y a en premier lieu, c’est que l’on fait face à une cage. ³ Ibid, p.109 ©Ronan Thenadey. Untitledmag.fr > mars 2016. Une cage.

untitledmag.fr > mars 2016

Un rire lointain digne d’une petite fille dans un film d’horreur. Une hache. Des bouts de morceaux de fragments d’enfants balancés en l’air. Du sang. Gilles Ostrowsky. Tout commence avec Tantale, fils humain de Zeus convié à la table des Dieux en qui il voue pourtant une haine mortifère. @Ronan Thenadey Dans une mise en scène complètement barrée, Mr. L’explosif Gilles Ostrowsky hache menu les Atrides. Copyright : Ronan Thenadey Meurtres, parricides, incestes, infanticides, matricides, viols, guerres… Qui dit mieux ?

L’explosif Gilles Ostrowsky hache menu les Atrides

Journaldebordduneaccro > mars 2016. Délire mythologique de Gilles Ostrowsky et Jean-Michel Rabeux d’après (très lointainement) la terrible histoire des Atrides.

journaldebordduneaccro > mars 2016

Gilles Ostrowsky complice des Octavio dont nous avions dégusté Hop là ! Fascinus, Un miracle ordinaire de Schwarz et Les caissières sont moches monté par Pierre Guillois, vient de reprendre un étonnant solo sur l’histoire des Atrides sous la direction de Jean-Michel Rabeux. Enfermé dans un quadrilatère de grilles, en costume de clown dérisoire, il joue le festin offert par Atrée à son frère Thyeste, qui lui tai déguster la chair de ses deux fils.

C’est que Thyeste lui avait volé sa femme…On le voit cuisiner avec soin les dépouilles sanglantes, sortir de l’enceinte et interpréter tous les rôles de la tragédie, la guerre de Troie qui n’en finit pas, le sacrifice d’Iphigénie pour qu’Agamemnon obtienne les vents qui permettront à la flotte de partir, la vengeance de Clytemnestre avec Egyste, leur assassinat par Oreste. Un fauteuil pour l'orchestre > mars 2015. Les Fureurs d’Ostrowsky : quand la violence devient la pute du rire > 24-01-2015. Du 20 au 24 janvier, le Théâtre de la Croix-Rousse présente cette semaine la pièce Les fureurs d’Ostrowsky mise en scène par Jean Michel Rabeux et jouée par l’acteur Gilles Ostrowsky, un spectacle qui se décrit comme un « délire mythologique ». « Je n’sais pas si vous avez déjà essayé… » « Je n’sais pas si vous avez déjà essayé »… d’aller voir une joyeuse boucherie au théâtre.

Les Fureurs d’Ostrowsky : quand la violence devient la pute du rire > 24-01-2015

Pas n’importe laquelle, une affaire de famille et de meurtre comme on en voit seulement dans la mythologie, véritable source d’inspiration depuis des siècles en littérature et particulièrement au théâtre. Gilles Ostrowsky nous explique et incarne seul sur scène l’histoire de la lignée des Atrides. Silence dans la salle, le décor s’éclaire et un rire délirant remplit l’espace progressivement. . « Le rose est la couleur de la Grèce antique » La force du spectacle réside dans le fait qu’Ostrowsky interprète le narrateur et tous les personnages, il fait parler chaque génération allant d’une folie meurtrière à une autre.

Regarts.org > novembre 2014. Théâtre De Belleville 94 Rue du Faubourg du Temple 75011 Paris Tél 01 48 06 72 34 À partir du mardi 1er mars 2016 Mardi à 21h15 du mercredi au samedi à 19h15, dimanche à 20h30 relâches les 7, 8, 9 et 10 avril 2016 Reprise Avignon off Le Gilgamesh (titre provisoire, dirigé par fida mohissen (ex girasole)) - du 7 au 30 juillet Photo Ludo Leleu Jean-Michel Rabeux, auteur et metteur en scène, habitué à travailler avec le comédien Gilles Ostrowsky a bien eu raison de donner un tel titre à son spectacle : outre que Ostrowsky est à l'initiative de la chose (on le pressait de faire un solo.

Regarts.org > novembre 2014

Allons-y pour un solo, a-t-il répondu ou à peu près), il en est l'âme : c'est carrément une opération de phagocytage, mais qui s'en plaindrait ? La Colonne.fr > novembre 2014. Les fureurs de qui ?  SNES > mars 2016. Toutelaculture.com > mars 2016. Le café des Pucerons > mars 2016. Time Out Paris > mars 2016.