C'est l'un des plus beaux ratés de la communication gouvernementale sur le web. Le projet France.fr était pourtant très ambitieux sur le papier : "Faire de la promotion de la France une grande cause nationale" selon la brochure de présentation. Las, moins de vingt-quatre heures après sa mise en ligne, le site était indisponible, officiellement en raison d'un trop grand nombre de connexions. Comment expliquer un pareil fiasco alors que le Service d'Information du Gouvernement (SIG) qui a piloté le projet a déjà dépensé 862 000 euros? Officiellement, il s'agit d'un simple problème d'hébergement. Comment l'incompétence du gouvernement a provoqué le fiasco de france.fr Comment l'incompétence du gouvernement a provoqué le fiasco de france.fr
Le site internet officiel censé promouvoir l'image de la France, France.fr, aurait coûté au total plus de 4 millions d'euros, révèle Le Canard enchaîné du mercredi 18 août. La société Mode d'emploi, sélectionnée pour réaliser le site par le Service d'information du gouvernement (SIG), aurait déjà facturé 1,242 millions d'euros hors taxes pour la seule année 2010. Pour 2011 et 2012, la facture s'élèverait à 755.220 euros annuels. Des factures auxquelles s'ajoutent la "définition de l'identité graphique" du site par le graphiste Oraïto pour 119.600 euros, ainsi que la création du logo confiée à l'agence Euro RSCG pour 28.500 euros. France.fr, un site à 4 millions d'euros - Vu sur le web France.fr, un site à 4 millions d'euros - Vu sur le web
Le coût du site France.fr fait débat
France.fr : le gouvernement conteste les chiffres du Canard - Politique France.fr : le gouvernement conteste les chiffres du Canard - Politique Selon le Canard enchaîné, le site de promotion France.fr devrait coûter 4 millions d'euros. "Pour la seule année 2010, le montant hors taxes atteint 1,242 million. Et pour chacune des deux suivantes, la facture s'élève à plus de 755.000 euros, hors taxes. Soit un total, pour la conception du portail, approchant déjà les 3 millions", affirme le journal satirique. Interrogé par l'AFP mercredi 18 août, le directeur du Service d'information du gouvernement (Sig), Thierry Saussez, a affirmé que les informations du journal satirique représentaient "une ineptie comptable".
INTERNET : France.fr tente un retour, actualité Tech & Net : Le Point INTERNET : France.fr tente un retour, actualité Tech & Net : Le Point Le site Internet officiel destiné à promouvoir l'image de la France, dont le lancement avorté le 14 juillet avait suscité la risée sur la Toile, était de nouveau disponible lundi matin. France.fr "a été rouvert ce matin. On considère qu'on est aujourd'hui en phase de test grandeur nature.
France.fr
Roms-et-com,11648