background preloader

Le cas de Fance.fr

Facebook Twitter

Comment l'incompétence du gouvernement a provoqué le fiasco de france.fr. C'est l'un des plus beaux ratés de la communication gouvernementale sur le web.

Comment l'incompétence du gouvernement a provoqué le fiasco de france.fr

Le projet France.fr était pourtant très ambitieux sur le papier : "Faire de la promotion de la France une grande cause nationale" selon la brochure de présentation. Las, moins de vingt-quatre heures après sa mise en ligne, le site était indisponible, officiellement en raison d'un trop grand nombre de connexions. Comment expliquer un pareil fiasco alors que le Service d'Information du Gouvernement (SIG) qui a piloté le projet a déjà dépensé 862 000 euros? Officiellement, il s'agit d'un simple problème d'hébergement. Mais certaines sources nous ont livré une tout autre version. France.fr indisponible jusqu'à la fin août : les premières explications ne sont pas convaincantes Le symbole était beau: le 14 juillet, jour de la fête nationale, le Service d'information du gouvernement mettait en ligne le portail internet France.fr. France.fr, un flop à quatre millions d’euros ?

France.fr, un site à 4 millions d'euros - Vu sur le web. Le coût du site France.fr fait débat. France.fr : le gouvernement conteste les chiffres du Canard - Politique. Selon le Canard enchaîné, le site de promotion France.fr devrait coûter 4 millions d'euros.

France.fr : le gouvernement conteste les chiffres du Canard - Politique

"Pour la seule année 2010, le montant hors taxes atteint 1,242 million. Et pour chacune des deux suivantes, la facture s'élève à plus de 755.000 euros, hors taxes. Soit un total, pour la conception du portail, approchant déjà les 3 millions", affirme le journal satirique. Interrogé par l'AFP mercredi 18 août, le directeur du Service d'information du gouvernement (Sig), Thierry Saussez, a affirmé que les informations du journal satirique représentaient "une ineptie comptable".

"Quand vous lancez un appel d'offres, vous prévoyez un montant maximum de dépenses pour pouvoir y faire face", une somme que "vous n'êtes bien sûr pas obligé d'engager", a-t-il expliqué. "Il y a une confusion entre un montant maximum possible et ce qui est engagé aujourd'hui. "Tous les grands pays du monde l'on fait" Thierry Saussez a jugé que France.fr était "un projet indispensable". INTERNET : France.fr tente un retour, actualité Tech & Net : Le Point.

Le site Internet officiel destiné à promouvoir l'image de la France, dont le lancement avorté le 14 juillet avait suscité la risée sur la Toile, était de nouveau disponible lundi matin.

INTERNET : France.fr tente un retour, actualité Tech & Net : Le Point

France.fr "a été rouvert ce matin. On considère qu'on est aujourd'hui en phase de test grandeur nature. Le relancement du site sera officiel mercredi, une fois qu'on aura réactualisé les informations", a déclaré le directeur du service d'information du gouvernement (Sig), Thierry Saussez. "Nous mettrons alors un message (pour informer les usagers) que le site est reparti", a-t-il ajouté. "Quand on est en phase de relance, il faut rester prudent", a estimé Thierry Saussez, en précisant : "Nous n'avons pas droit à l'erreur cette fois-ci.

Ouvert le 13 juillet à 23 heures, le portail, disponible en cinq langues, a connu ses premiers dysfonctionnements dès le lendemain vers 10 heures, des documents en anglais se retrouvant par exemple sur la partie en français. 860.000 euros pour le lancement. France.fr. Roms-et-com,11648.