background preloader

Sources

Facebook Twitter

Longue vie au long terme ! Nicholas Paul Brysiewicz interviendra au Ouishare Fest 2021, un festival qui se tiendra dans la vraie vie, à Bobigny, du 23 au 25 juin, et qui abordera les plus grands enjeux économique, technologique et politique de notre ère à travers le concept du "temps". Intéressé.e ? Plus d'informations sur ce site web ici ! L'objectif de la Long Now Foundation est d'encourager la réflexion sur le long terme. Pourquoi ? Nicholas Paul Brysiewicz : La réflexion à long terme est importante car il y a certaines choses qui ne deviennent apparentes qu'à des échelles de temps plus longues. Pensez aux astéroïdes : la probabilité que l’un d’entre eux s’écrase sur Terre et produise des dégâts importants est presque nulle, rapportée au temps de notre vie. Apprendre à durer est important, car parfois les actions que nous devons entreprendre s’étalent sur 200 ans.

La réflexion à long terme est également importante pour une autre raison : elle nous permet d’être plus ambitieux dans ce que nous entreprenons. N. Descartes. Liste de textes. SLOW-SCIENCE.org — Bear with us, while we think. Le temps, cette confortable prison. ANALYSE : Passé perdu, présent fugace, futur inconnu… Le temps nous échappe-t-il ? Alban Alloix, doctorant à Grenoble, nous offre une histoire ou plutôt un voyage dans le (concept du) temps puisqu’il nous propose de l’envisager comme le font les philosophies orientales, c’est-à-dire comme un présent permanent. Derrière cette conception, un mot mystérieux – Samadhi – que l’on pourra rapprocher de l’Épochè des Anciens. Doctorant en Philosophie à l’Université de Grenoble, Alban Alloix prépare une thèse sur «le problème du Mal chez Philon d’Alexandrie». Il étudie tout particulièrement la philosophie antique et l’histoire des religions, et a animé des ateliers dans des collèges et des lycées sur la question de la laïcité.

Le temps semble être, pour une grande partie de l’humanité, un bourreau impitoyable, qui donne et reprend selon ses envies. Mémoire et attente Pour Augustin d’Hippone, le temps est unique et non triple comme nous avons tendance à le penser et nous le représenter. Le peuple. Agonisme in "Grand dictionnaire de la philosophie" / ... Michel Blay.

Sociale sa propre volonté, même contre des résistances, peu importe sur quoi repose cette chance. “Domination” (Herrs- chaft) signifie la chance de trouver des personnes détermi- nables prêtes à obéir à un “ordre” (Befehl) de contenu dé- terminé. » 3. Le concept de puissance est « sociologiquement amorphe », il doit être articulé au concept de domination. Incluant l’existence d’un devoir d’obéissance à un ordre légi- time, ce dernier présuppose la présence d’un groupement de type politique. Un rapport de pouvoir suppose l’articula- tion entre un médium institutionnel et la possibilité de faire triompher sa volonté. Ainsi conçu, le champ social n’est pas le simple produit d’un conflit, mais le consentement ne s’y réduit pas à l’accord. Hannah Arendt définit au contraire le « pouvoir » (power) comme « l’aptitude de l’homme à agir de façon concertée » 4.

De réussir à exercer une autorité durable. Ce souci de l’effectif est, au contraire, présent dans l’oeuvre de Michel Foucault 5. Par P. Tom Cruise contre Baudrillard : Simulacres, mimèsis et… deepfakes. L’intelligence artificielle n’a pas fini de bousculer nos repères. Depuis quelques jours, une fausse vidéo de l’acteur américain Tom Cruise circule sur les réseaux, en provenance de la plateforme TikTok. Dans cette courte séquence, on peut voir l’acteur éclater de rire à la caméra avant de réaliser un swing au naturel. Il s’agit, en réalité, d’un deepfake, ou trucage profond : un trucage réalisé par un programme informatique.

La vidéo d’origine a été modifiée à l’aide d’un logiciel aux capacités de reconnaissance faciale très avancées, capable de remplacer les traits d’un visage par ceux de quelqu’un d’autre. Comment ? Grâce à une technologie qui a progressé à pas de géant ces dernières années et connaît de multiples applications grand public : l’apprentissage profond, où la machine perfectionne son fonctionnement en se basant sur des réseaux de neurones artificiels. undefined C’est ce qui peut s’avérer troublant dans cette manipulation des images. Article 2 min La vérité 9 min 4 min 3 min. La méditation, « une volonté d’approfondissement de notre rapport au monde et au réel » « En 1968, si beaucoup ont fait leur révolution extérieure, moi, j’ai vécu ma révolution intérieure », confie Marc de Smedt. Alors jeune journaliste en proie à un stress professionnel envahissant, il décide de s’orienter vers les spiritualités orientales pour apprendre à « se centrer ».

Devenu l’élève du maître zen japonais Taisen Deshimaru, qu’il suivra pendant onze ans, il estime que, dans le climat de pessimisme et d’incertitudes qui est le nôtre, la méditation peut nous apporter sens, apaisement et positivité. Comment définiriez-vous la méditation ? « La méditation, c’est l’arrêt de la course », disait le maître zen Kodo Sawaki. On trouve d’ailleurs la même idée chez Montaigne, dans ses Essais : « Il me semblait ne pouvoir faire plus grande faveur à mon esprit, que de le laisser en pleine oisiveté, s’entretenir soi-même et s’arrêter et rasseoir en soi (...). Quand la méditation est-elle née ?