background preloader

Maîtrise de la reproduction

Facebook Twitter

Procréation médicalement assistée. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Procréation médicalement assistée

Pour les articles homonymes, voir PMA et PAM. La procréation médicalement assistée (PMA), également appelée assistance médicale à la procréation (AMP), est un ensemble de pratiques cliniques et biologiques où la médecine intervient plus ou moins directement dans la procréation. Précisions lexicales[modifier | modifier le code] La procréation médicalement assistée (PMA) désigne l'ensemble des pratiques cliniques et biologiques, où la médecine intervient plus ou moins directement dans la procréation, En revanche, le clonage humain n'est juridiquement pas considéré comme faisant partie des techniques de PMA. Historique[modifier | modifier le code] À l’origine, les premières techniques de procréation médicalement assistée (insémination artificielle) ont été développées pour permettre à des couples infertiles d’avoir des enfants.

Statistiques[modifier | modifier le code] En Europe[modifier | modifier le code] En France[modifier | modifier le code] Insémination artificielle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Insémination artificielle

Insémination artificielle sur une vache de race montbéliarde. L'inséminateur immobilise le col de l'utérus par voie rectale et injecte le contenu de la paillette de semence préalablement décongelée au bain-marie. Lorsque l'on procède à une insémination artificielle de manière non médicalisée, on parle alors d'insémination artisanale. Histoire[modifier | modifier le code] L'insémination artificielle est une « biotechnologie » qui était déjà pratiquée par les Arabes au XIVe siècle[1] sur les juments.

C'est Lazzaro Spallanzani, un prêtre scientifique Italien, qui en Europe, en 1780, a découvert et décrit la fécondation d'ovules par des spermatozoïdes et qui fut le premier à réaliser une insémination artificielle (chez le chien)[2]. La technique a été perfectionnée au début du XXe siècle par des vétérinaires et des scientifiques, et a commencé à être utilisée couramment à partir des années 1940[3]. Techniques[modifier | modifier le code] FIV : un nouveau procédé d’incubation la rend beaucoup plus efficace. Les techniques de la FIV se sont nettement améliorées en trente ans et en France, plus de 200.000 bébés-éprouvette ont pu voir le jour.

FIV : un nouveau procédé d’incubation la rend beaucoup plus efficace

Leur part dans la population est d'ailleurs de plus en plus importante. © Wellcome Images, Flickr, cc by nc nd 2.0 FIV : un nouveau procédé d’incubation la rend beaucoup plus efficace - 2 Photos Cela fait plus de trente ans que l’on a réussi les premières fécondations in vitro (FIV) pour lutter contre l'infertilité, mais la technique est encore bien perfectible. Malgré les progrès technologiques réalisés depuis ces trois dernières décennies (traitements hormonaux, congélation des embryons, ICSI…), les taux de réussite restent relativement bas (environ 30 %). Plusieurs facteurs peuvent expliquer ces échecs, parmi lesquels la qualité de certains gamètes ou le manque de stabilité de l’environnement dans lequel croissent les embryons durant les sept premiers jours. Leur système est effectivement hermétique. A voir aussi sur Internet Sur le même sujet. Fecondation in vitro- ICSI - fiv france.

Qu'est ce qu'une Fécondation in vitro ?

fecondation in vitro- ICSI - fiv france

C'est une fécondation qui se fait à l'extérieur du corps de la femme, dans un milieu de culture dont la composition est proche de l'environnement naturel des trompes. Pour y parvenir, on utilise les ovocytes (ovules) et les spermatozoides des conjoints. Dans le cas d'une stérilité définitive chez l'un des membres du couple, on pourra faire appel au don d'ovocytes ou au don de spermatozoïdes. la fécondation in vitro existe, en routine, depuis plusieurs décénies. Le premier "bébé-éprouvette est effectivement né en angleterre en 1978. Formalités administratives (France) La loi de bioéthique encadre strictement la pratique de la fécondation in vitro, en France. Les différentes étapes 1 - La décision Médicale et le Bilan pré-FIV La Décision de rentrer dans un protocole de fécondation in vitro est prise par le gynécologue après les investigations nécessaires, cliniques et Biologiques, chez le conjoint et la conjointe.

Les analyses médicales 3. Menu du site contraceptions.org. Accueil.