background preloader

Révolution Française

Facebook Twitter

Révolution française | L'histoire par l'image. Index. Chronologie les Lumières convocation des Etats généraux réunion des Etats généraux les cahiers de doléances les impôts d'ancien régime le serment du jeu de Paume la prise de la Bastille un Sans-culotte Le bonnet phrygien une cocarde les droits féodaux l'idée de Nation les droits naturels la liberté d'expression l'abolition de l'esclavage les départements les assignats les prêtres réfractaires la fuite de Louis XVI le manifeste de Brunswick les massacres de septembre Valmy le calendrier de Fabre d'Eglantine le système métrique décimal 1793 : la France assiégée les Chouans le gouvernement de Salut Public la guillotine les costumes les profiteurs la misère de 1795/96 l'armée d'Italie Bonaparte l'évolution du territoire de 1789 à 1815 La Constituante BaillyLa Fayettel'Abbé Sieyèsl'Abbé GrégoireMirabeauGuillotinOlympe de GougesLouis XVIMarie-AntoinetteLe Dauphin La Convention DantonRobespierreCharlotte CordayMaratCamille DesmoulinsDumouriezFouquier-TinvilleRouget de LisleHébert Le Directoire BarrasBonaparteBabeuf.

Georges Danton (1759 - 1794) - Le sauveur de la Révolution. Fils d'un procureur d'Arcis-sur-Aube, en Champagne, Danton devient avocat en 1787 avant de se rallier avec passion au mouvement révolutionnaire. Sa laideur et sa vigueur, sa vénalité aussi, le font surnommer le « Mirabeau de la canaille ». En avril 1790, il fonde dans l'ancien couvent des Cordeliers, à Paris, la « Société des amis des Droits de l'Homme et du citoyen », plus connue sous le nom de Club des Cordeliers. Après que le roi Louis XVI a tenté de fuir à l'étranger, en juin 1791, Danton demande en vain qu'il soit déposé. Menacé d'arrestation après la fusillade de manifestants républicains sur le Champ-de-Mars, le 17 juillet 1791, il doit s'enfuir quelques mois en Angleterre.

Le tribun du peuple C'est à l'été 1792 que Danton se révèle. Mais le 10 août 1792, la monarchie est renversée et l'Assemblée législative décide de se saborder et de laisser la place à une assemblée constituante. Longwy capitule devant les Prussiens le 23 août. Vers un Comité de salut public. La Révolution (1789-1799) | Gallica. Les États généraux, convoqués par Louis XVI à Versailles le 5 mai 1789, marquent le début de la Révolution française. Cette période qui s’étend jusqu’en 1799 voit finir l’Ancien régime et l’instauration en France de la monarchie constitutionnelle puis de la République. Jalonnée d’évènements majeurs tels que la prise de la Bastille ou la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, mais aussi par de nombreuses exécutions qui trouvent leur apogée avec la Terreur, elle s’achève avec le coup d’état du 18 brumaire de Napoléon Bonaparte (9 novembre 1799).

Dans le cadre d'une convention passée avec les bibliothèques de l'Université de Stanford, un portail dédié aux images de la Révolution française donne également accès à 15 000 documents numérisés issus des collections de la BnF. Liste de résultats dans le catalogue des collections. Jusqu'à l'exécution du roi. Les prémices de la Révolution : A la fin du règne de Louis XV, la France est le pays le plus peuplé, le plus prestigieux, la langue française est parlée dans toutes les cours d’Europe, la culture française rayonne elle aussi sur l’Europe. C’est l’époque des philosophes, c’est « le Siècle des Lumières ». La France est aussi un pays puissant. En 1774 la France jouit d’une grande prospérité. Avec cette caricature, on s'aperçoit que c'est le Tiers-Etat qui paye l'impôt.

Cette affiche résume à elle seule, tout ce que le peuple attend de la convocation des Etats généraux. L'Assemblée nationale législative: Chaque ordre vote à part. Le serment du jeu de paumes : Le 20 juin au matin, les députés trouvent les portes fermées. La prise de la Bastille : Les rumeurs les plus folles circulent dans Paris en ce mois de juillet. Partisans de la manière forte. La déclaration du droit de l'homme et du citoyen du 26 août 1789: l'article premier de la Déclaration. La fête de la fédération: La fuite du roi : Sélections d'oeuvres : La Révolution française. Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language Accessibilité Soutenez le Louvre Accueil>Œuvres & Palais>Les incontournables>La Révolution française Les incontournables La Révolution française Revivez la Révolution française et partez à la rencontre de ses figures emblématiques grâce aux collections du Musée.

Marie-Antoinette, Louis XVI, Marat, la Bastille, tous sont autant de symboles d’une époque qui a vu la fin de l’Ancien Régime et l’avènement de la République. Retour à toutes les sélections 8 œuvres Nb par page : 10 - 20 - 50 Tri : Titre - Date - Artiste Diaporama Fermer 1/8Le 10 août 1792vers 1794 1795Gérard, FrançoisMusée du Louvre, dist. Lecture Revenir à la première image Aller à la dernière image Plein écran Informations pratiques Visites & Activités Expositions & Actualités Œuvres & Palais Arts & éducation Soutenez le Louvre Missions et fonctionnement Le Louvre dans le monde Les bases de données Presse Editions et Productions audiovisuelles Média en ligne S’inscrire.

Les collections – Château de Versailles. Plus de 350 tableaux conservés au château de Versailles évoquent la période révolutionnaire au sens large, de l’ouverture des Etats-Généraux, le 5 mai 1789, au coup d’Etat du 18 Brumaire (9 novembre 1799). Ces œuvres ont été réunies principalement par le roi Louis-Philippe, pour le musée d’Histoire de France inauguré à Versailles en 1837. Plus des deux tiers sont des peintures rétrospectives. Une centaine d’entre elles seulement est contemporaine des personnages et des évènements représentés. De qualités inégales, ces toiles jalonnent les grands évènements révolutionnaires. L’ébauche monumentale de Jacques-Louis David pour Le Serment du Jeu de paume, projet resté inachevé, est présentée avec des études de têtes de députés.

Dans la salle voisine une copie de la Mort de Marat complète l’évocation de l’atelier de David. Hubert Robert donne une vision distante et panoramique de la Fête de la Fédération du 14 juillet 1790. Juliette Trey. Quelques œuvres. Les grandes dates de la Révolution française (1789-1799) - CRR78. Danton et Robespierre Cette chronologie illustrée est destinée à aider les élèves de 4e à réviser leur cours sur la Révolution française. N’hésitez pas à m’écrire un courriel pour toute précision complémentaire sur un événement.M. Prévost La fin de l’Ancien Régime (1789) 5 mai 1789 : Ouverture de la réunion des États-Généraux au château de Versailles.

Les députés des États-Généraux représentent les trois ordres (clergé, noblesse, tiers-état) et amènent avec eux les cahiers de doléance. Ouverture des Etats-Généraux à Versailles le 5 mai 1789 17 juin 1789 : Très déçus par les discours du roi et de son ministre Nécker, les députés du Tiers-État se proclament Assemblée nationale. 20 juin 1789 : Les députés de l’Assemblée nationale prêtent le serment du Jeu de Paume, ils jurent de ne pas se séparer avant d’avoir donner une constitution à la France. Le Serment du Jeu de Paume le 20 juin 1789 9 juillet 1789 : L’Assemblée nationale se déclare Assemblée nationale constituante. 1789-1799 - La Révolution française. Du tiers état à la Nation Le 5 mai 1789, le roi Louis XVI et Necker ouvrent solennellement les états généraux. Louis XVI n'a plus d'argent en caisse et a besoin de l'accord des représentants des trois ordres (clergé, noblesse et tiers état) pour lever de nouveaux impôts et réformer ceux existants. Dès l'ouverture des débats, les représentants du tiers état dénoncent la division de l'assemblée en trois ordres qui les met automatiquement en minorité lors des votes, face aux représentants des ordres privilégiés, le clergé et la noblesse.

Ces deux ordres ne représentent qu'une toute petite partie de la population française et souhaitent maintenir les privilèges leur permettant de ne pas payer d'impôts. Le 17 juin, les députés du tiers état, ainsi que quelques membres du clergé et de la noblesse proches du peuple et des idées nouvelles du siècle des Lumières, se réunissent à part. Trois jours plus tard, les députés des trois ordres se réunissent en présence du roi. Une France nouvelle. L'Histoire par l'image - Hors-série Révolution française.

La Révolution Française. Introduction Dès l'annonce de l'ouverture des états généraux, le souhait de changer la Nation émanait de tous les milieux et on appréhendait avec anxiété ou enthousiasme cet instant. Déjà, un fort élan politique parcourait le pays, Louis XVI et Necker étaient inquiets. Qui allait devenir le maître de la situation ? Est-ce que l'héritage des Lumières s'exprimera pour l'avenir ? Comment les événements allaient-ils se dérouler ?

Allait-on changer irrémédiablement le cours de la vie des Français ? Les grands événements Le tiers se déclare « Assemblée nationale » Les États Généraux furent ouverts solennellement le 5 mai 1789, très vite une discussion acharnée éclata sur la façon de voter : « par tête », une voix pour chaque homme, ou « par ordre », une seule voix pour chacun des trois états comme le voulait la tradition. Le serment du jeu de paume Le 20 juin, sous prétexte d'effectuer des travaux d'entretien, le roi interdit l'accès de la salle où se réunissaient les États généraux. Révolution française 1789-1799. Ensemble des mouvements révolutionnaires qui mirent fin en France à l'Ancien Régime. Introduction 1789 a ébranlé l'Europe et le monde. Des Allemands, comme le philosophe Kant ou l'étudiant Hegel, ont aussitôt perçu l'ampleur de la rupture entraînée par la prise de la Bastille et la Déclaration des droits de l'homme.

Leurs œuvres ont témoigné de leur attente d'un monde rénové par l'action politique. La Révolution de 1789 n'apparaît pas par hasard. C'est en fonction de ces opinions préétablies que les observateurs ont jugé les événements de 1789. Le rejet de la Révolution n'a pas été moins fort de la part de nombreux Français « émigrés » de l'intérieur ou de l'étranger : nobles et membres du clergé, mais aussi toute une partie de la population qui a pris peur ou s'est sentie persécutée.

À propos de ces temps d'extrême tension, tous les arguments, toutes les condamnations ne sauraient être adoptés sans précaution par l'historien. 1. 1.1. 1.3. 1.4. 1.5. …mais écartés des meilleures places 3. Site officiel du musée Carnavalet | Musée Carnavalet - Histoire de la ville de Paris | Paris.fr.