background preloader

Mythologies solaires

Facebook Twitter

Mythes - Le Soleil. Dès que l’homme a su regarder le ciel et interpréter les phénomènes visibles, il a pris conscience que le Soleil était l’élément nécessaire, qui lui apportait lumière, chaleur, et subsistance – la vie.

Mythes - Le Soleil

Au moins 15 000 ans avant notre ère, des graveurs anonymes ont tracé en Asie centrale, des figures qui indiquent l'importance qu'avait déjà pour eux le Soleil. Ce n'était encore qu'une image primitive, un cercle entouré de rayons, mais sa représentation fréquente avait valeur de symbole. Ainsi au Kazakhstan, en Suède, ou en France, des pierres gravées représentent le Soleil. Tsohanoaï - Lunantique. Tsohanoaï Cette peinture de sable traditionnelle Navajo représente Tsohanoaï.

Tsohanoaï - Lunantique

Sól (mythologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sól (mythologie)

Pour les articles homonymes, voir Sól. Sól (« Soleil ») est la personnification du Soleil dans la mythologie nordique. À partir de cette strophe et des Grímnismál[2], Snorri Sturluson évoque plus en détail le personnage de Sól, qu'il compte parmi les déesses[3]. La Gylfaginning rapporte en effet qu'un homme nommé Mundilfœri avait deux enfants, si beaux qu'il les avait nommés, l'un Máni (Lune), l'autre Sól (Soleil), qu'il avait mariée à Glen.

Agacés de cette prétention, les dieux placèrent le frère et la sœur dans le ciel, où Sól conduit les chevaux Árvak et Alsvid, qui tirent le chariot du soleil, et où Máni contrôle le cours de la Lune[4]. Au regard de la rareté des sources disponibles, il n'apparaît pas que le soleil ait joué un rôle central dans la mythologie nordique[6]. Signification des symboles : le Soleil. Des gravures anonymes datant d’au moins 15 000 ans avant notre ère ont été retrouvées en Asie centrale, indiquant l'importance qu'avait déjà le Soleil pour ces peuples.

Signification des symboles : le Soleil

Bien qu’il ne s’agisse que d’images primitives, généralement un cercle entouré de rayons, sa représentation fréquente avait valeur de symbole. Des constructions très anciennes, surtout dans les régions peuplées par les Celtes ont également été édifiées en fonction des mouvements du Soleil : le tunnel de Newgrange en Irlande par exemple ne laisse pénétrer le Soleil qu’une fois par an, au moment du solstice d’hiver. Le célèbre site de Stonehenge, en Angleterre (troisième millénaire avant notre ère), servait très certainement d’observatoire primitif des mouvements du Soleil. Portail:Mythologie. Août 2018 (3 pages • 0 catégorie) Juillet 2018 (7 pages • 0 catégorie) Sviatogor (d) • Xtoh (d) • Xcanil (d) • Xcacau (d) • Sulis (d) • Kihe-Wahine (d) • Kydoimos (d).

Portail:Mythologie

Juin 2018 (10 pages • 0 catégorie) Le ciel des premiers habitants. Les Inuits Leur connaissance des étoiles leur servait surtout à s'orienter dans un environnement hostile où les points de repères étaient rares Les peuples inuits vivant dans le Grand Nord canadien ont accès au ciel noir pendant de longues périodes continues.

Le ciel des premiers habitants

Au Pôle Nord, par exemple, le Soleil se lève et se couche une seule fois par année. Contrairement à la croyance populaire, la nuit polaire ne dure pas six mais quatre mois et demi par année. En effet, l'inclinaison de la Terre fait en sorte que l'aube et le crépuscule s'étirent sur plusieurs semaines au Pôle, ce qui réduit la durée de la nuit de six semaines par an. La durée pendant laquelle les peuples nordiques ont accès au ciel étoilé est en fait beaucoup plus courte que quatre mois et demi, même pour les Inuits vivant loin du Pôle. La neige elle-même est également un facteur déterminant : soulevée par le vent, elle forme en altitude un brouillard qui masque les objets célestes. Quatre hommes poursuivaient un ours. Apollon (mythologie). L'origine d'Apollon.L'étymologie du nom d'Apollon est douteuse : on en a proposé beaucoup : les deux principales sont Apellon et Abelios; celle-ci affirme qu'Apollon est avant tout un dieu solaire, celle-là s'accorde aussi bien avec les hypothèses opposées.

Apollon (mythologie).

En tout cas on trouve le nom sous les formes Apellwn (vases de Vulci, de Cadmos aujourd'hui à Berlin, inscription de Mégare, etc.) et Aploun, forme thessalienne Aplu, étrusque). On a beaucoup discuté ces questions d'étymologie, depuis le Cratyle de Platon, on espère arriver ainsi à préciser la nature primitive du dieu. Apollon est-il ou non un dieu solaire? Nous exposerons les deux systèmes en présence; une synthèse serait forcément incomplète, d'autant plus que la discussion porte non seulement sur la nature primitive du dieu, mais sur toute sa mythologie.

Mythologie. Les Mythes et les Religions. Mythologie du monde a travers les ages. ☼ Portail des civilisations anciennes. Mytho2. Re Ra ; Dieu soleil. Le grand dieu démiurge d'Héliopolis représente "le dieu soleil" au sens large du terme, personnalisant aussi bien l'astre en tant qu'entité physique que la force divine qui se trouve en lui.

Re Ra ; Dieu soleil

Ra est respecté et adoré dans toutes l’Égypte et de nombreuses divinités ne devront leur légitimité solaire qu'en récupérant des fonctions de Ra , ainsi Amon-Ré, Khnoum-Ré ... La lionne et le taureau sont utilisés pour montrer la puissance, la dangerosité et la fertilité liées à l'astre. Le taureau Mnévis est d'ailleurs l'animal sacré de Ra à Héliopolis.Le faucon Horus (Horus le grand ou l'ancien), dont le nom signifie "l'éloigné" représentait idéalement le soleil à son apogée. Hélios. Personnification hellénique du soleil et de la lumière, Hélios (Gr. 'Hλιος; Lat.

Hélios

Helius) était le fils du Titan Hypérion et la Titanide Théia selon Hésiode et Apollodore. Toutefois Hyginus lui donne comme mère Aethra.