background preloader

Brand Content

Facebook Twitter

Campagnes transmedia : Lucie Poirot, Il faut suivre les usages des jeunes qui sont déjà, eux, adeptes du multi-tasking. Il y a quelques semaines, Air of melty vous proposait de découvrir son reportage réalisé lors du salon crossmedia à Paris, où nous avions notamment assisté à une conférence très intéressante portant sur l'engagement d'une cible dans une campagne cross média et révélant que "le seul moyen de capter aujourd’hui l’attention du consommateur, c’est de l’immerger dans une campagne". Lucie Poirot, architecte transmedia au sein de la société Le Vent Tourne, qui conçoit, édite, produit et diffuse des programmes transmédia en utilisant game design, storytelling et innovation, avait parlé de son expérience lors de ce séminaire.

Aujourd'hui, elle nous en dit beaucoup plus sur son métier, sa passion et la tendance forte que réprésentent les campagnes transmedia aujourd'hui. Interview. - Comment définiriez-vous ce qu'est une stratégie de communication transmedia ? Et comment décririez-vous votre poste ? Je pense qu'il faut réussir à trouver un équilibre entre les deux. Campagnes transmedia : Lucie Poirot, Il faut suivre les usages des jeunes qui sont déjà, eux, adeptes du multi-tasking.

The Complete Guide To Transmedia Storytelling. Estimated reading time: 11 minutes, 8 seconds Every day in our Feedly or Twitter or Facebook or G+ appears a post about how to create relevant content for our website, content that will help us to put our Brand in front of our audience, capturing its attention and generating social engagement and, from a purely SEO point of view, tons of links. What we often see are many individual actions, one for each medium used, which are almost always disconnected between them. Never, or very few times, the posts of the self-defined Content Marketing gurus in our industry, explain how those individual and often disjointed actions in fact form part of a much more complex strategy, how they are just a single molecule of a largest narrative body. And, let me tell you, that’s quite sad, because it is limiting. But there is a problem, especially true in all the B2C highly competitive industry niches (entertainment, fashion, travel…). Content must be magnificent.

Storytelling matters because great stories are: Audience Engagement in Transmedia Storytelling - Literature Review. A Literature Review Introduction With the prevalence of media convergence, the manner in which narratives are constructed and the way audiences interact with them has evolved. One relatively new narrative format is “transmedia” storytelling, a term which first emerged in the 1990s, and was widely used in discussions about The Blair Witch Project (1999).

The development of the concept is closely linked to the development of the Internet because of the way the Internet facilitates media convergence. As defined by Henry Jenkins, a transmedia story is one that “unfolds across multiple media platforms” (2006, p. 95). The format is also sometimes referred to as cross media storytelling, or a distributed narrative. This review of the literature examines how audiences engage and interact with transmedia stories. There are risks and challenges associated with this form of storytelling. The most challenging and most rewarding element of a transmedia story is interactivity. Integration Interactivity. Getting Started in Transmedia Storytelling - 2nd Edition. Complémentarité Transmédia et Social TV : un plus dans la fidélisation du téléspectateur. Acteurs Published on janvier 13th, 2015 | by Philippe KHATTOU “Si le transmédia demeure encore confidentiel, son poids n’est plus du tout négligeable. Quand on présente un projet à une chaîne, on ne peut plus arriver sans l’expression du second écran qui permet l’engagement des téléspectateurs et offre une expérience télévisuelle inédite” disait dans une interview Jacques Kluger, Directeur des exploitations dérivées et de la diversification de Telfrance.

Il est vrai qu’en effectuant une veille attentive sur la thématique “social tv et second écran”, on constate que les résultats se rapprochent de ceux du transmédia. On remarque également que les termes se confondent et se perdent même pour les plus expérimentés … Dans le même temps, on se rend compte que les dispositifs transmédias intéressent de plus en plus les chaînes de TV privées françaises. FSTV : Comment pourrait-on résumer votre métier ? Julien Aubert : Vous avez une histoire, un univers de marque… mon métier sera de l’étendre. Le transmédia - La machine à innover. La place du public dans les oeuvres interactives — Interactivité & Transmedia. L‘état d’esprit du public face à une oeuvre interactive Une oeuvre c’est un contrat — plus ou moins tacite — passé entre le créateur et le public.

Au cinéma, au théâtre, face à un livre, la “grammaire” des oeuvres, la manière de les aborder, est déjà développée et bien admise. En revanche, les expériences interactives sont si variées, si “expérimentales” pourrions-nous dire, qu’il n’y a pas une seule manière de les aborder. D’un projet à l’autre, le contrat sera différent et le créateur demandera donc au public d’entrer dans son univers avec différents états d’esprit. Bref, dans des postures différentes. Explorateur, découvreur, enquêteur (la posture Magellan) “L’utilisateur Magellan” se voit confier la responsabilité de la découverte, de l’exploration de l’univers développé. En échange du temps qu’il passe sur l’expérience, le public reçoit une somme d’informations nouvelles, d’idées innovantes, d’images éclairantes. Créateur, contributeur (la posture De Vinci) Engaging with Transmedia Branding: An Interview with USC’s Burghardt Tenderich.

Early on, Grant McCracken used the example of Mr. Clean to illustrate what might happen as existing brand icons are given greater backstory. But, even in the entertainment industry, there’s been some debate lately about whether Hollywood is providing too much backstory now and whether backstory can bring negative consequences in terms of narrowing rather than intensifying audience engagement. What insights might you share about how much backstory might be needed to build audience interest in a brand narrative and when the backstory is doing damage to the core goal of the advertisement, which is to sell product? I’m all for open-ended stories and for improvisation. In fact, two of the aforementioned campaigns, Old Spice Guy and the Most Interesting Man in the World, started off as a video and an advertising campaign, respectively, and over time, due to audience engagement, carried on and eventually morphed into transmedia campaigns. So control is gone. Forever. How to Ride a Lion: A Call for a Higher Transmedia Criticism.

Register now for Transmedia Hollywood, April 6, USC. 2011 C3 Research Memos and White Paper Series edited by Prof. Henry Jenkins, Prof. William Uricchio and Daniel Pereira How to Ride a Lion: A Call for a Higher Transmedia Criticism by Geoffrey Long Futures of Entertainment Fellow Alumni Researcher for the Convergence Culture Consortium (C3) Author’s Note: Since this paper was originally authored in 2010, I’ve been delighted to discover an increasing amount of transmedia critics. PART 2 of 3 3. If, as suggested in the last section, what is needed is an ecosystem that includes both transmedia criticism and transmedia reviews, then we need to explore both halves. 3.1.

As David Bloom suggested in his 2010 Transmedia /Hollywood recap, transmedia criticism could provide some answers to the very real concerns of the entertainment industry – not just “What is transmedia?” Such desirable characteristics included “narrative dominance and clarity, verisimilitude, continuity, stars and spectacle”. 3.2. «Attention transmédia !», le plaisir de la transgression - Technologies. Vous voulez devenir journaliste d’investigation ? Dans Pirate Fishing, vous pouvez enquêter sur la pêche illégale en Sierra Leone.

Vous voulez détruire le mur qui sépare le Maroc et l’Espagne ? Connected Walls vous propose de le briser d’abord virtuellement. Vous rêvez d’écrire un chapitre de l’histoire de France ? Pirate Fishing, on est tous des journalistes d’investigation ? Ces projets venus de l’Italie, du Royaume-Uni, de la Belgique, des États-Unis, de la France et du Luxembourg ont tous un point en commun : le désire de s’affranchir des anciennes règles et méthodes qui préconisaient comment raconter une histoire aux lecteurs, auditeurs ou spectateurs. Et ce n’est pas Julianna Ruhfus qui dira le contraire. Tout a commencé avec un film, une collaboration avec l’ONG Environmental Justice Foundation (EFJ) en Sierra Leone, avant d’entamer la section interactive avec une équipe de 15 personnes et un budget à cinq chiffres. Connected Walls, briser les murs et créer son propre public.

Sur France 4, l'“Anarchy” séduit surtout les internautes. Quinze jours après le lancement, un milliers d'internautes participent activement au projet de vrai-faux site d'info lancé par France 4. Mais la fiction télé ne décolle pas. Ce qu'on pressentait des prémices d'Anarchy se confirme. Le plus intéressant, dans le projet de fiction politique participative et transmedia imaginée par France Télévisions, en coproduction avec TelFrance Séries, c'est bien le vrai-faux site d'info — « le cœur du réacteur » dixit Boris Razon, directeur des Nouvelles Ecritures de France Télévisions et directeur éditorial de France 4. Depuis le 30 octobre, il pilote l'expérience — basée sur le scénario suivant : la France aurait renoncé à l'euro.

Du côté de la fiction antenne, en revanche, « ça marche moyennement bien » reconnaît Boris Razon. La fiction — c'est inscrit dans les gênes du projet — se nourrit de la porosité de la frontière avec le réel. Édito #53 : les séries télévisées Marvel, l'échec du transmédia. La semaine dernière, on apprenait l'arrivée potentielle d'une nouvelle série télévisée estampillée du sceau de Marvel Studios : Marvel's Most Wanted, qui devrait mettre en scène Bobby Morse (Adrianne Palicki) et Lance Hunter (Nick Blood), deux personnages issus d'Agents of S.H.I.E.L.D., qui attaquera bientôt sa troisième saison.

Le studio de Kevin Feige développe donc son offre du côté du petit écran, dorénavant envahi par l'univers Avengers, celui de la CW et consorts du côté de la Distinguée Concurrence. Mais cette dernière n'ayant pas encore fait le choix d'une stratégie globale, nous la laisserons de côté pour mieux analyser les séries de Marvel Studios, qui sont peut-être une preuve du caractère utopique de la narration transmédia. Transmedia, kezako ? En français, on le désigne aussi sous le nom de transmédialité, pour rester dans des sonorités bien de chez nous. Agents of S.H.I.E.L.D., le tremplin raté Agent Carter, le charme de l'anecdotique Netflix : gros moyens, gros résultats ? Pour en finir avec "le" transmédia - FBRQFBRQ. Oui, bien sûr une provocation délibérée (je veux moi aussi mes 2 minutes de « célébrité » instantanée, aussi éphémère et relative soit-elle, sur le dos du buzzword du moment).

Et/mais plus important, une fatigue, une indigestion de tarte à la crème, celle bien épaisse qui couvre – et pour partie masque – à coups de transmédia ceci, transmédia cela (moi-même je m’étourdis à force de répétition : dont acte), la réalité de l’évolution des formes et façons d’écrire, produire et lire des récits.

Finissons-en une bonne fois avec « le » transmédia. Avec un substantif parfaitement impropre à rendre lisible pour qui que ce soit d’autre que les professionnels de la (des, plus exactement) profession(s) ce qui n’est finalement « rien d’autre » que la grammaire contemporaine du récit. D’accord, n’enterrons donc pas le T-word mais finissons-en, vraiment, une bonne fois, avec lui pour désigner à tort et à travers des œuvres et programmes. Présomptueuse, technobéate ? Transmedia et (web)documentaire - PRESSlab.

Le Transmedia. Un mot, un concept qui fait encore peur, et encore plus dans le domaine du documentaire. Si le transmedia commence timidement à apparaître dans le domaine de la fiction, il est encore rarissime de le voir associé au registre documentaire, et donc, par élargissement, aux webdocumentaires. Car, il nous faut d’abord préciser que les webdocumentaires ne sont pas automatiquement des projets transmedia. Comme le transmedia, ils partagent certes une interactivité mais la grande majorité de ces projets documentaires se contentent d’être disponibles que sur un seul support; à savoir, Internet. La raison: Cela peut d’abord s’expliquer par le modèle économique.

Autre aspect pouvant expliquer cette réticence, cette fois plus pragmatique: le webdocumentaire est en soi, une pratique qui demande du temps à scénariser, à développer avant qu’il soit mis en place. Pourtant le webdocumentaire aurait quelques intérêts à rentrer dans une logique transmedia: – Défense d’afficher. Pourquoi la Télévision est-elle si importante pour Facebook et Twitter ? – Transmedia Lab - Page 4. Le rôle de Facebook est temporel et momentané, c’est le réseau où l’on retrouve un environnement amical. A l’inverse Twitter est plus ouvert et son utilisateur y cherche avant tout une certaine visibilité (la consécration ?

Un tweet repris à la télévision). Le site de microblogging semble donc plus adapté ou en tout cas spontané. Toutefois, le chemin est encore long et il aura besoin d’enrichir son offre pour pouvoir faire face à la méfiance d’annonceurs rassurés par un Facebook au milliard d’utilisateurs et au modèle économique plus solide. De Twitter ou de Facebook il serait dommage en tant qu’annonceur de choisir un vainqueur, tant leurs atouts publicitaires et médias sont complémentaires. Du côté des principaux concernés, la bataille semble déjà prendre une autre tournure. Migration du récit télévisuel vers le transmedia storytelling. 1 H. Jenkins, Convergence Culture, New York University Press, NY 2006 1Si le transmedia (storytelling) est une conséquence inévitable de la convergence numérique, comme le soutient depuis toujours Henry Jenkins1, il me semble intéressant de vérifier les effets de cette évolution – probablement physiologique de nos jours, mais encore non généralisée – sur la plus grande (au sens quantitatif du mot) « machine à récits » du paysage médiatique actuel : la télévision.Plus précisément, je souhaite vérifier jusqu’à quel point et de quelle manière les stratégies de production de contenu et les routines narratives des opérateurs de télévision vont être influencées et modifiées par la nouvelle donne technologique, économique, mais surtout sociologique et culturelle, qui résume le phénomène du transmédia. 3La question n’est donc pas si le transmedia storytelling va s’imposer comme un modèle contraignant et opposé aux procédures narratives « classiques » des différents médias contemporains. 5 T.

Deux facteurs clé de la communication multicanale. Les formes et les supports de diffusion et de partage de l’information ont considérablement évolué en un temps relativement bref. Au point qu’aujourd’hui, moins de vingt ans après le début de la révolution numérique, on en vient à se poser assez logiquement la question de l’avenir du document, perçu comme un héritage du passé. Rendre sa place au document dans l’entreprise Pour les tenants de cette logique, la technologie et les nouveaux canaux de communication numérique, comme par exemple les réseaux sociaux ou les applications Cloud, permettent déjà de contourner les rigidités et les coûts attribués au document.

Mais ce serait oublier qu’un document, dans le cadre de l’entreprise, est avant tout l’expression d’un processus métier auquel il se rattache ou dont il sera le déclencheur. Nouvelles technologies, quels bénéfices en attendre ? Face aux nouvelles technologies et à leurs immenses possibilités, la tentation assez naturelle est d’en anticiper leurs bénéfices. Multicanal, cross-canal, omnicanal. Big Data, Analytics, et la nécessité d’une stratégie marketing globale | Digital Marketing Blog. L’intégration, oui, mais pensée depuis le digital. Brand Entertainment : Pourquoi les web séries cartonnent. Data, content et créativité : un trio de choc au service de la performance. Les adblockers peuvent-ils devenir les alliés des annonceurs ? Trois raisons pour lesquelles votre marketing de contenu a peut-être échoué - Solutions TactikMedia. 10 idées fausses sur le marketing de contenu. Pourquoi le marketing de contenu interactif représente-il le futur ? Pourquoi le SEO se fusionne-t-il parfaitement au Marketing de contenu ? - Solutions TactikMedia.

CMWorld: la célébration du marketing de contenu. Quand l'industrie publicitaire décide de son avenir. Le transmédia storytelling : une tendance qui s'impose en marketing digital. Le Brand entertainment est-il meilleur que la publicité classique ? If You're Not at Least Thinking About Branded Content, You're Missing Out. Le Brand Content digital : passage obligé ? Du Brand Content au Brand Entertainment. Un marketing générateur de contenus pour l’univers transmédia. Brand content, storytelling, brand journalism… toutes les définitions autour du contenu de marque. Crossmedia, Transmedia, Storytelling : devenez acteur du web 2.0. Les comédiens de stand-up et la preuve par le rire : le récit comme acte cognitif dans Star Wars Canteen 1 & 2 d’Eddie Izzard*

Jeu vidéo : l'évolution de la narration vidéoludique. Un marketing générateur de contenus pour l’univers transmédia. Le transmedia est-il un relai d’efficacité pour les marques. Au-delà de l'écran : l’extension des univers narratifs par le Transmedia Storytelling. Le transmédia : entre narration augmentée et logiques immersives. À la croisée des univers du transmedia, de la marque et de la franchise dans l’industrie cinématographique. Entretien Henry Jenkins sur le Transmedia Storytelling | Narration augmentée. Henry Jenkins explique sa vision du transmedia et de l’engagement des publics. Le trans-media, ce terme à la mode... | Ynnis Official Website.

43 l avenir du divertissement de marque. 39 l experience canadienne. 34 branded entertainment fr. Transmédia. TV connectée et transmédia : quelles législations. SXSW 2015 : Le transmédia a-t-il encore de beaux jours devant lui? Un marketing générateur de contenus pour l’univers transmédia. Le transmedia est-il un relai d’efficacité pour les marques. Du storytelling pour créer de la préférence de marque. Conférences transmedia Paris 2.0. Social TV : le dispositif transmedia de la série Cut.

Qu’est-ce que la narration interactive? — Interactivité & Transmedia. Devenez le héros d'"Anarchy”, fiction transmédia participative. Digital Storytelling Strategy. Top 10 des projets transmédia. Best of 2014: No 3: The complete guide to Transmedia Storytelling. Transmedia Storytelling: From Ideation to Campaign, It Takes a Village [Infographic] Bryan Kramer | Renowned global speaker, best-selling author and trainerTop 6 Disruptive Marketing Trends for 2015. Transmedia Storytelling and Collaborative Innovation.