background preloader

Les villes de Tokyo et de Kyoto

Facebook Twitter

Kyoto. The city site Designated the site of a new capital by the emperor Kammu, Kyōto was laid out in 794 on the model of Chang’an (modern Xi’an), the capital of China’s Tang dynasty.

Kyoto

The plan called for a rectangular enclosure with a grid street pattern, 3.2 miles north to south and 2.8 miles east to west. The Imperial Palace, surrounded by government buildings, was in the city’s north-central section. Following Chinese precedent, care was taken when the site was selected to protect the northern corners, from which, it was believed, evil spirits could gain access. Thus, Hiei-zan (Mt. The city layout The original grid pattern of the streets has been retained. The historic area of Kyōto has few large factories or businesses, a fact reflected in the look of the inner city—shops and workshops, residences, and offices all standing side by side. Jōchō: Amida MyoraiSakamoto Photo Laboratory, TokyoBuddhist temples and Shintō shrines abound.

KYOTO. Lieu de résidence de l'empereur et capitale du Japon onze siècles durant, Kyōto, ville du centre de Honshū, est l'unique grande agglomération japonaise qui a été épargnée par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale.

KYOTO

Elle fut, et demeure, un creuset d'urbanité tout à fait exceptionnel de l'archipel. De sa fondation, au viie siècle, jusqu'à l'installation du gouvernement militaire à Edo (l'actuelle Tōkyō) au début du xviie siècle, la capitale impériale fut le centre de rayonnement politique et spirituel d'un pays resté essentiellement rural. Kyōto est aujourd'hui un haut lieu du tourisme, de la production artisanale et industrielle de produits traditionnels, et une grande ville universitaire. Sa population est de 1 460 000 habitants (2010). Kyoto. Ville du Japon, chef-lieu de préfecture dans le sud de Honshu.

Kyoto

Population pour l'agglomération : 1 804 361 hab. (estimation pour 2010) Grand centre touristique. Industries aéronautiques, électriques et chimiques. Kyoto entre dans l'orbite industrielle d'Osaka et de Kobe. Ville-musée, à la fois lieu sacré et symbole, Kyoto reste le témoin des splendeurs japonaises du passé. À l'époque Kamakura (1185-1192), le renouveau d'influences chinoises, celles des Song, se retouve aujourd'hui au Nanzen-ji, ancienne villa impériale devenue temple en 1291, et au Sanjusangen-do, l'une des plus anciennes architectures subistantes (1164), avec ses mille et un Kannon en bois, tous différents et expressifs. Kyoto City. National capital, Japan. Tokyo, formerly (until 1868) Edo , Tokyo© Digital Vision/Getty Imagescity and capital of Tokyo to (metropolis) and of Japan.

national capital, Japan

It is located at the head of Tokyo Bay on the Pacific coast of central Honshu. It is the focus of the vast metropolitan area often called Greater Tokyo, the largest urban and industrial agglomeration in Japan. TOKYO. Tōkyō fascine, Tōkyō repousse.

TOKYO

À l'image du Japon dont elle est la capitale, cette ville impressionne par ses densités, ses concentrations d'hommes et de fonctions, son mélange de futurisme et de désuétude, son mouvement incessant de constructions et de destructions. Considérée comme l'une des trois grandes métropoles mondiales de la Triade aux côtés de New York et de Londres, elle symbolise les excès frénétiques du capitalisme post-industriel et financier, mais avec ses propres caractéristiques. Le capital étranger y est moins présent que dans ses homologues. Même si le secteur tertiaire y est extrêmement important, il s'agit aussi d'une région manufacturière. C'est la première du Japon qui, lui-même, constitue l'une des plus importantes puissances industrielles mondiales.

L'urbanisation de Tōkyō obéit largement aux lois de la rente foncière, mais selon un schéma complexe entre acteurs publics et privés. Mais ces constats dépendent des critères retenus. Tokyo Capitale de l'Est. Capitale du Japon, dans l'île de Honshu, sur l'océan Pacifique, au N.

Tokyo Capitale de l'Est

-O. de la baie de Tokyo. Population pour l'agglomération : 37 217 388 hab. (estimation pour 2011) Les 23 arrondissements du centre couvrent 577 km2 et comptent 8 949 447 habitants (recensement de 2010). Le District métropolitain porte ces chiffres à 2 156 km2 et 13 161 751 habitants (recensement de 2010). La situation médiane de Tokyo, à mi-chemin des extrémités septentrionale et occidentale de l'archipel, n'a été valorisée que tardivement après que les shogun Tokugawa y eurent installé le centre de leur administration. Les fonctions de Tokyo en font le moteur de toute la vie japonaise (sauf peut-être sur le plan économique, où Osaka et secondairement Nagoya le relaient pour l'ouest et le centre de l'archipel).

Pour les jeux Olympiques de 2020, il est prévu de réutilisées des infrastructures construites pour les jeux Olympiques de 1964.