background preloader

Les sables bitumineux

Facebook Twitter

SABLES BITUMINEUX : LE POINT TOURNANT. Tar sand. Alberta Tar Sands Demonstrate a Legacy of Negligence and Deceit, New Study Says. De l’Alberta à l’Arctique, le lourd tribut environnemental des sables bitumineux. 200 kilomètres en aval des exploitations géantes de sables bitumineux du nord de l’Alberta, un aborigène du nom de Joe Wandering Spirit vit dans une cabine d’une seule pièce, avec un chat sauvage et une meute de chiens de traîneau qu’il tient attachés lorsqu’il n’est pas en train de chasser, de poser des pièges ou de pêcher.

De l’Alberta à l’Arctique, le lourd tribut environnemental des sables bitumineux

Ici, au cœur du delta Paix-Athabasca, l’un des plus importants deltas d’eau douce au monde, vivre dans une contrée sauvage moitié terre moitié eau n’est pas sans risques pour un homme vieux de 75 ans comme lui. Chaque année, au moment de la rupture printanière des glaces, les rivières sinueuses du delta peuvent changer abruptement de cours et déborder soudain de leurs rives. Log In - New York Times. Canada's tar sands: Muck and brass. Canadian Oil Sands. Se sortir la tête des sables. C'est en tant que témoins que nous écrivons cette lettre.

Se sortir la tête des sables

Témoins d’une catastrophe écologique et sociale que les mots décrivent bien mal : nous revenons de Fort McMurray en Alberta, centre névralgique de la production des sables bitumineux. Accueillis par la communauté autochtone locale et accompagnés de centaines de citoyens de partout en Amérique du Nord, nous avons marché au coeur du plus grand projet industriel de la planète. Plusieurs d’entre nous ont également visité les installations de la pétrolière Suncor sous l’invitation de cette dernière. Développement des sables bitumineux : les Autochtones négligés, selon un rapport. Dans un rapport dont La Presse Canadienne a obtenu copie, un comité conclut que le Plan régional pour le cours inférieur de la rivière Athabasca, entré en vigueur en 2012, a été en fait utilisé par l'industrie aussi bien que par le gouvernement pour rogner les terres ancestrales et les droits des Autochtones, et mettre en péril leur santé.

Développement des sables bitumineux : les Autochtones négligés, selon un rapport

Le comité avait été mis sur pied par le gouvernement albertain en 2014 lorsque six Nations de la région ont soutenu que le Plan régional violait leurs droits ancestraux en matière d'utilisation du territoire. Le comité a terminé son rapport en juillet mais il n'a jamais été rendu public. Ainsi, le comité est d'avis que le Plan régional ne protège pas la culture des Chipewyan d'Athabasca, et que l'industrie pétrolière a eu préséance sur les droits constitutionnels des Cris de Mikisew. De même, le comité conclut que les Cris de Onion Lake avaient raison de plaider que le Plan régional ne prévoyait aucune mesure pour leurs usages ancestraux. Shell reçoit un feu vert et des mises en garde en Alberta. Edmonton – La régie de l’énergie de l’Alberta recommande l’approbation du plan d’expansion de la production des sables bitumineux de Shell Canada, même si les impacts environnementaux seront probablement si importants et « irréversibles » que de nouveaux secteurs protégés devraient être créés afin de compenser les dommages.

Shell reçoit un feu vert et des mises en garde en Alberta

Dans un document de 413 pages, la régie propose une longue liste de recommandations et de conditions, tant pour les gouvernements que pour Shell, et présente certains des propos les plus durs à ce jour contre le poids environnemental d’une industrie en pleine croissance. Le rapport soutient que plusieurs craintes et enjeux liés à ce projet d’expansion ont à voir avec le rythme de développement des sables bitumineux et la capacité de l’environnement à l’absorber. Il fait valoir que les effets de l’expansion « Jackpine », qui permettrait à Shell d’augmenter sa production de 50 %, à 300 000 barils par jour, seraient si importants qu’ils ne pourraient être réparés. L'UE renonce à étiqueter le pétrole des sables bitumineux comme étant « sale » Une proposition déposée mardi par la Commission européenne élimine un obstacle à l'exportation de pétrole des sables bitumineux canadiens vers l'Europe, au moment où les tensions sont vives entre l'UE et la Russie, important producteur pétrolier.

L'UE renonce à étiqueter le pétrole des sables bitumineux comme étant « sale »

Des sources à l'UE ont confié à Reuters, sous couvert de l'anonymat, que le désir de conclure une entente commerciale avec le Canada avait pesé dans la balance étant donné la situation avec Moscou. Dans son objectif de réduire ses émissions de carbone d'ici 2020, la Commission européenne propose aujourd'hui que les fournisseurs déclarent le niveau d'émission moyen des matières de base utilisées dans leurs produits. Elle abandonne ainsi l'idée proposée en 2011 de considérer les produits des sables bitumineux à part. « On sait que notre proposition initiale n'a pas pu être adoptée en raison des résistances rencontrées dans certains États membres. », a déclaré la commissaire au climat de l'UE, Connie Hedegaard, dans un communiqué. Sables bitumineux: l'Alberta énonce de nouvelles directives sur les bassins. Le ministre de l'Environnement Kyle Fawcett a précisé que les entreprises seront appelées à respecter de nouvelles directives, notamment sur la largeur maximale de leurs bassins.

Sables bitumineux: l'Alberta énonce de nouvelles directives sur les bassins

Des amendes pourraient être imposées à ceux qui ne les respecteraient pas. Cette surveillance accrue et ces nouvelles exigences encourageront les entreprises à de doter de meilleures technologies pour le nettoyage, selon M. Fawcett. Statoil suspend un projet d'exploitation des sables bitumineux. Selon l'entreprise, l'augmentation des coûts de production et la difficulté d'accès au marché ont rendu le projet d'exploitation Corner moins rentable.

Statoil suspend un projet d'exploitation des sables bitumineux

Statoil a également soulevé le manque de pipelines pour transporter le pétrole. Le projet Corner à Fort McMurray devait mener à la production de 40 000 barils de pétrole par jour. Le premier ministre de l'Alberta, Jim Prentice, s'est dit préoccupé par cette nouvelle. « Cela affectera la prospérité de notre province », a-t-il déclaré. Des groupes environnementalistes ont quant à eux applaudi la nouvelle, en soulignant que la lutte contre les pipelines peut éventuellement faire fuir les entreprises qui souhaitent exploiter les sables bitumineux.

Sables bitumineux - Greenpeace accuse Ottawa et Shell de complicité. Greenpeace accuse la compagnie Shell et le gouvernement Harper de se livrer à une machination pour affaiblir les lois environnementales au Canada, aux États-Unis et en Europe.

Sables bitumineux - Greenpeace accuse Ottawa et Shell de complicité

Leur but : promouvoir le pétrole des sables bitumineux et faire du Canada une « superpuissance énergétique ». Dans son rapport Le plan pétrolier de Shell et Harper, rendu public hier, Greenpeace Canada s’appuie sur un certain nombre de documents obtenus via le registre des lobbyistes et la Loi d’accès à l’information pour dénoncer cette alliance. « Des documents confidentiels obtenus par Greenpeace confirment que la Royal Dutch Shell et le gouvernement canadien se sont entendus pour travailler de concert à atténuer le pouvoir des législations environnementales en Europe et en Amérique du Nord », écrit le responsable de la campagne climat énergie de Greenpeace Canada, Keith Stewart. Stratégie pétrolière. Les Canadiens créent un désert de sables bitumineux ! Rédigé par Consoglobe, le 7 sept 2008, à 20 h 01 min Les forêts boréales du Canada sont immenses et splendides.

Les Canadiens créent un désert de sables bitumineux !

Elles recèlent un trésor de plus en plus convoités : les sables bitumineux. Bureau de recherche et de technologie des sables bitumineux de l'Alberta. Le Bureau a été intégré à la Oil Sands and Research Division du ministère de l'Énergie de l'Alberta en 1994.

Bureau de recherche et de technologie des sables bitumineux de l'Alberta

La société de la Couronne a été dissoute en 2000, et ses actifs et passifs ont été dévolus à l'Alberta Science and Research Authority. Extraction des sables bitumineux L'extraction de la terre du bitume goudronné afin de le traiter et de le raffiner pour en faire du pétrole nécessite un outillage très lourd (avec la permission du Bureau de recherche et de technologie des sables bitumineux de l'Alberta). Bureau de recherche et de technologie des sables bitumineux de l'Alberta Les projets du Bureau étaient choisis par un conseil nommé par le gouvernement et constitué d'au plus neuf membres, versés dans l'exploitation pétrolière et la gestion des technologies du Pétrole. Sables bitumineux : Ottawa cherche à contredire l'Union européenne. Ressources naturelles Canada a mis en ligne un appel d'offres afin de trouver une entreprise qui réalisera une nouvelle étude sur la pollution émise par le pétrole brut, catégorisé comme moins polluant par la directive européenne. « La directive sur la qualité des carburants, telle que rédigée actuellement, n'est pas basée sur la science [...] », a affirmé à La Presse Canadienne le ministre des Ressources naturelles Joe Oliver, par courriel.

Cette analyse indépendante fournira les bases scientifiques pour rendre la directive objective et efficace. Sables bitumineux : feu vert à l'expansion de la mine de Shell. Le gouvernement fédéral autorise Shell à procéder à l'expansion de la mine de sables bitumineux Jackpine, à 70 kilomètres au nord de Fort McMurray, en Alberta.

La pétrolière devra toutefois respecter plusieurs conditions. Cette mine permet actuellement d'extraire 200 000 barils de bitume par jour. Shell veut y faire passer sa production à 300 000 barils par jour. Pour y arriver, l'entreprise devra investir une somme qui approchera ou pourrait même dépasser les 10 milliards de dollars. Sables bitumineux : les bassins rendent l’air encore plus toxique, dit une étude. L'analyse, disponible en ligne, est présentée ce mois-ci dans la revue scientifique Atmospheric Environment. Les chercheurs ont mesuré la concentration dans l'eau et dans l'atmosphère de 13 hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), connus pour être toxiques.

La quantité qui passe de l'eau à l'air dépasse une tonne par année, pour l'ensemble de la région, concluent-ils. L'étude compare ce chiffre aux 231 kg d'émissions des pétrolières inscrites à l'Inventaire national des rejets de polluants. Ces nouveaux résultats sont préliminaires et demandent de plus amples recherches. La pollution issue des sables bitumineux serait sous-estimée. L’exploitation à ciel ouvert des sables bitumineux albertains serait beaucoup plus polluante et risquée pour la santé humaine que ce qui a jusqu’ici été évalué. C’est du moins la conclusion d’une étude publiée lundi par des chercheurs de l’Université de Toronto. Les scientifiques ont ainsi calculé les émissions d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) générées lors de l’extraction du pétrole des sables bitumineux.

Mesurer avec exactitude ces polluants est d’autant plus important qu’ils sont considérés comme hautement cancérigènes et sont reconnus internationalement pour leur grande toxicité. L'Alberta noyée dans les boues toxiques. «C'était une forêt avant», reconnaît la porte-parole de Shell. Aujourd'hui, ces dunes retiennent plutôt un immense lac de boues toxiques d'une superficie de 5 km2, la moitié du parc du Mont-Royal. Après les gaz à effet de serre, ces gigantesques réservoirs d'eau polluée constituent le plus important problème environnemental lié aux sables bitumineux. L'eau étant essentielle au processus d'extraction du pétrole, des quantités impressionnantes de ce liquide sont puisées, et aussitôt rejetées. Sables bitumineux: l'Alberta va-t-il se rebiffer ? Sables bitumineux - Du pétrole sale, éthique ou... hypocrite? Sables bitumineux: l'Alberta veut protéger un vaste territoire. Deux visions des conséquences des sables bitumineux sur l'économie canadienne.

Québec voit des «occasions d’affaires» dans les sables bitumineux. Sables bitumineux : un groupe veut s'assurer que l'Alberta respecte les règles. Total investit massivement au Canada. Nancy Huston s'inquiète du sort de son Alberta. Le sable albertain reste profitable. Sables bitumineux. L'exploitation des sables bitumineux sera surveillée davantage en Alberta. Sables bitumineux : des experts américains s'inquiètent des risques.

Dossier - sables bitumineux - pétrole - Alberta. Une étude du gouvernement confirme l’existence de fuites toxiques de pétrole albertain. Les sables bitumineux, un fardeau environnemental exorbitant - Ma planète bleue. Sable bitumineux, le pétrole le plus sale du monde. Sables bitumineux et environnement. Recherche dans le site. 50 Premières Nations contre les sables bitumineux de l'Alberta. National Geographic Search. The Alberta Tar Sands. Why the oil sands matter to every Canadian.