background preloader

La nationalisation de l'électricité

Facebook Twitter

Le barrage Daniel-Johnson et la centrale Manic-5. Les visites des centrales et des centres d’interprétation d’Hydro-Québec constituent des sorties scolaires idéales pour bien faire comprendre l’électricité à vos élèves, et ce, de façon concrète.

Le barrage Daniel-Johnson et la centrale Manic-5

Nos guides-animateurs dynamiques auront tôt fait de les intéresser à l’histoire d’Hydro-Québec, aux différentes sources d’énergie, au phénomène de l’électricité et à la production hydroélectrique. Une sortie éducative, ludique et gratuite ! Horaire et informations pratiques Capacité Maximum de 120 personnes, élèves et accompagnateurs inclus, soit quatre groupes de 30. Encadrement des élèves Nous recommandons la présence d’accompagnateurs dans les proportions suivantes : Un adulte par groupe de 10 élèves de 9 à 12 ans ; Un adulte par groupe de 20 élèves de 13 à 17 ans. L’enseignant et les accompagnateurs doivent demeurer avec les jeunes tout au long de la visite et s’engagent à aider les guides-animateurs pour assurer le déroulement sécuritaire de la visite.

Pour préparer votre visite Sujets abordés. L’aménagement Robert-Bourassa. Planifiez un voyage scolaire à la Baie-James : une expérience inoubliable !

L’aménagement Robert-Bourassa

Que ce soit dans le cadre d’un cours de science, de géographie ou d’histoire ou encore pour un projet d’école, vos élèves tireront de leur visite des connaissances que seul le contact direct permet d’acquérir. C’est un rendez-vous ! Horaire et informations pratiques Capacité Maximum de 50 personnes, élèves et accompagnateurs inclus. Encadrement des élèves Nous recommandons la présence d’accompagnateurs dans les proportions suivantes : Un adulte par groupe de 10 élèves de 9 à 12 ans ; Un adulte par groupe de 20 élèves de 13 à 17 ans.

L’enseignant et les accompagnateurs doivent demeurer avec les jeunes tout au long de la visite et s’engagent à aider les guides-animateurs pour assurer le déroulement sécuritaire de la visite. Forfaits visite. Histoire de l'électricité au Québec. Comprendre l'électricité. Nationalisation de onze compagnies d'électricité par la Commission hydroélectrique du Québec. René Lévesque et Jean Marchand visitant le site du barrage hydro-électrique de Manicouagan.Année: 1961. © nd Auteur: Inconnu.

Nationalisation de onze compagnies d'électricité par la Commission hydroélectrique du Québec

Référence: Archives nationales du Canada - CT. [28 décembre 1962] Un mois après la réélection de son gouvernement, le premier ministre du Québec, Jean Lesage , annonce que la Commission hydroélectrique du Québec (Hydro-Québec) déboursera 604 millions de dollars pour nationaliser onze compagnies d'électricité. Les compagnies impliquées dans la transaction sont : Shawinigan Water & Power, Quebec Power, Southern Canada Power, Saint-Maurice Power, Gatineau Power, la Compagnie de pouvoir du Bas-Saint-Laurent, Saguenay Power, Northern Quebec Power, la compagnie électrique de Mont-Laurier, la compagnie électrique de Ferme-Neuve et la La Sarre Power. Le même jour, le premier ministre Lesage annonce les offres qui seront faites aux détenteurs d'actions ordinaires des compagnies. La nationalisation de l'électricité - L'histoire de l'hydroélectricité au Québec. L'histoire de l'hydroélectricité au Québec. L'électricité nationalisée. Date de diffusion : 25 avril 2003 La nationalisation officielle de l'électricité au Québec en 1963 fait d'Hydro-Québec l'une des principales entreprises énergétiques du pays.

L'électricité nationalisée

La volonté du gouvernement québécois de Jean Lesage est de mettre un terme au système de tarification en vigueur au Québec. Il suggère d'unifier les producteurs et les distributeurs privés, coopératifs et municipaux en une seule entité chargée de planifier le développement des ressources hydrauliques et d'uniformiser les tarifs dans toutes les régions du Québec. La nationalisation de l'électricité. Jusqu'au début des années 1960, le cartel des sociétés d'électricité, les Trusts, fait obstacle au développement économique.

La nationalisation de l'électricité

Le niveau de service et les normes techniques varient d'une région à l'autre, et dans les entreprises, les francophones sont exclus des postes décisionnels. À l'instigation de René Lévesque, Jean Lesage décide de tenir des élections anticipées sur le thème de la nationalisation de l'électricité. Son slogan est « Maîtres chez nous ». Maîtres chez nous: Archives de Radio-Canada.ca Le slogan électoral du Parti libéral en 1962, « Maîtres chez nous », n'est pas nouveau. Politique et télévision Le 11 novembre 1962, le premier débat télévisé au Canada a lieu entre Jean Lesage, chef du Parti libéral, et Daniel Johnson, chef de l'Union nationale. Le 11 novembre 1962, Jean Lesage et Daniel Johnson (père) s'affrontent pendant près de deux heures dans le premier face-à-face télévisé au Canada.

La nationalisation de l'électricité. « C'est un système mauvais.

La nationalisation de l'électricité

Il est peut-être bon pour les compagnies, mais il est mauvais pour l'ensemble de la province. Il est inutilement coûteux et, en plus, il est inefficace. » Celui qui parle ainsi, c'est René Lévesque, un ancien journaliste devenu politicien. Devant les caméras, il reprend sa craie en faveur d'une importante réforme.« C'est au peuple du Québec de prendre dans ses mains, librement et fièrement, la première et la plus importante de toutes les clés d'une économie moderne.