background preloader

FRANK, Anne, «Le Journal»

Facebook Twitter

Maison Anne Frank. ANNE FRANK. Née le 12 juin 1929 à Francfort-sur-le-Main (Allemagne), Annelies Marie Frank mourut en mars 1945, au camp de concentration de Bergen-Belsen, près de Hanovre.

ANNE FRANK

Le journal intime de cette jeune fille juive, relatant les deux années passées dans la clandestinité avec sa famille, lors de l'occupation allemande des Pays-Bas, est devenu un classique de la littérature de la Shoah. Dès les débuts du régime nazi d'Adolf Hitler, le père d'Anne, Otto Frank (1889-1980), homme d'affaires allemand, partit s'établir à Amsterdam avec sa femme et ses deux filles. En 1941, les Allemands occupant les Pays-Bas, Anne fut contrainte de quitter l'école publique pour une école juive. Le 9 juillet 1942, afin d'échapper à la déportation vers ce qu'ils pensaient être un camp de travail forcé, la famille Frank et quatre autres Juifs entreprennent de vivre cachés dans des locaux situés à l'arrière des bureaux occupés par la société de produits alimentaires d'Otto Frank.

Biography - German diarist. Anne Frank, in full Annelies Marie Frank (born June 12, 1929, Frankfurt am Main, Germany—died February/March 1945, Bergen-Belsen concentration camp, near Hannover), young Jewish girl whose diary of her family’s two years in hiding during the German occupation of the Netherlands became a classic of war literature.

biography - German diarist

Frank, AnneAnne Frank House, Amsterdam, and Anne Frank-Fonds, Basel—Hulton/Archive by Getty ImagesEarly in the Nazi regime of Adolf Hitler, Anne’s father, Otto Frank (1889–1980), a German businessman, took his wife and two daughters to live in Amsterdam. In 1941, after German forces occupied the Netherlands, Anne was compelled to transfer from a public to a Jewish school. Faced with deportation (supposedly to a forced-labour camp), the Franks went into hiding on July 9, 1942, with four other Jews in the backroom office and warehouse of Otto Frank’s food-products business. Michael BerenbaumEd. Journal. Journal d'Anne Frank (1947).

Journal

Rédigé en néerlandais entre le 14 juin 1942 et le 1er août 1944 sous le titre original Het Achterhuis, ce journal recueille les observations d'une jeune Allemande de treize ans, d'origine juive, sur les heures sombres de l'occupation d'Amsterdam par les nazis. Pour échapper aux persécutions, Anne Frank et ses parents vivent volontairement cachés dans l'« Annexe », un espace exigu niché sous les toits. Confiant ses états d'âme à Kitty, une amie fictive, Anne décrit minutieusement les modes de vie de son entourage, l'évolution psychologique de compagnons affectés par leur retraite forcée, leur angoisse et leur espoir. Ainsi, l'annonce du débarquement allié de 1944 provoque l'enthousiasme de la petite communauté et la joie démesurée d'Anne ; pour autant, elle ne met pas fin à l'isolement des Frank. La fraîcheur de ses notations et la maturité de ses réflexions confèrent un relief extraordinaire aux confidences de la jeune fille.

Anne Frank. Auteur d'un célèbre Journal (Francfort-sur-le-Main 1929-camp de concentration de Bergen-Belsen 1945).

Anne Frank

Israélite allemande émigrée avec sa famille aux Pays-Bas en 1933, elle écrivit, de 1942 à 1944, un Journal relatant leur vie et leur crainte quotidienne d'être découverts par les hitlériens. Une enfance allemande Née le 12 juin 1929, Anne Frank est issue d’une famille juive libérale vivant à Francfort-sur-le-Main. Son père Otto a combattu dans l’armée allemande durant la Grande Guerre de 1914-1918. Sa mère Edith a déjà donné le jour au premier enfant de la famille, Margot, en 1926. En 1929, la crise en provenance des États-Unis touche l’Allemagne de plein fouet. La vie aux Pays-Bas L'exil Edith rejoint son mari en septembre 1933 tandis que les deux sœurs vont à Aix-la-Chapelle chez leur grand-mère. En mai 1940, les Pays-Bas sont envahis par l’armée hitlérienne. La clandestinité La déportation.