background preloader

Dégradation

Facebook Twitter

FERTILITÉ DES SOLS. Lorsqu'on s'interroge sur le sens du substantif « fertilité » ou de son adjectif dérivé « fertile », la première idée qui vient généralement à l'esprit est celle d'un niveau de production utile.

FERTILITÉ DES SOLS

Cela traduit des résultats tangibles, concrets. Un sol fertile apparaît donc en premier lieu comme un sol fécond, c'est-à-dire un sol qui produit d'abondantes récoltes. Mais cette acception concrète conduit parfois à des ambiguïtés flagrantes. Considérons, par exemple, le cas d'une parcelle homogène qui, lors d'une succession, serait partagée entre deux héritiers agriculteurs d'inégale valeur professionnelle.

Il est alors hautement probable que la productivité (le rendement) des deux fractions parcellaires sera très rapidement différenciée. Entre ces deux acceptions – la concrète et l'abstraite – qui, dans la réalité, sont souvent convergentes, même le recours aux meilleurs dictionnaires laisse l'esprit indécis. Sol. Couche superficielle de l'écorce terrestre considérée quant à sa nature ou à ses qualités productives.

sol

Formation naturelle de surface, meuble, résultant de la transformation, au contact de l'atmosphère, de la roche mère sous-jacente, sous l'influence des processus physiques, chimiques et biologiques. Le sol se caractérise par un ensemble de couches, ou horizons, qui traduisent la dynamique de sa formation. 1. Les types de sols et leur répartition De par le monde, il existe de très nombreuses variétés de sols, plus ou moins fertiles, que l'on regroupe en grandes classes fondées sur la prédominance d'un ou de plusieurs processus génétiques. À l'échelle de la planète, la répartition des zones de sols suit assez bien celle des climats. 1.1. Cette classe regroupe tous les sols caractérisés par un faible degré d'évolution et d'altération et un taux de matière organique limité.

Les sols de désert sont pratiquement dépourvus de matière organique. Soil organism. Soil organism, millipedePiotr Naskrecki—Minden Pictures/Getty Imagesany organism inhabiting the soil during part or all of its life.

soil organism

Soil organisms, which range in size from microscopic cells that digest decaying organic material to small mammals that live primarily on other soil organisms, play an important role in maintaining fertility, structure, drainage, and aeration of soil. They also break down plant and animal tissues, releasing stored nutrients and converting them into forms usable by plants.

Some soil organisms are pests. Pedology. SOLS - Érosion. SOLS - Diversité des sols Écrit par : Georges AUBERT, Denis BAIZE, Mireille DOSSO, Marcel JAMAGNE Les sols (ou couvertures pédologiques) sont fondamentalement très divers, et ce à différentes échelles : à l'échelle du globe terrestre, en fonction des grandes zones climatiques, mais aussi, au sein d'un même paysage, à l'échelle d'un versant.

SOLS - Érosion

Cette diversité résulte de leurs processus de formation (processus dits pédogénétiques) qui dépendent de… Lire la suite SOLS - Biodynamique Écrit par : François TOUTAIN Les sols se forment dans la zone d'interface lithosphère-atmosphère où se développent les organismes vivants de la biosphère. SOLS - Microbiologie Écrit par : Yvon DOMMERGUES Tous les types de micro-organismes existent dans les sols.

SOLS - Propriétés physiques et mécaniques Écrit par : Gérard MONNIER Du point de vue de ses propriétés physiques et mécaniques, le sol peut être considéré comme un système poreux à trois phases : solide, liquide, gazeuse. Pollution bas latin pollutio -onis. Dégradation de l'environnement par des substances (naturelles ou chimiques), des déchets (ménagers ou industriels) ou des nuisances diverses (sonores, lumineuses, thermiques, biologiques, etc.).

pollution bas latin pollutio -onis

[Bien qu'elle puisse avoir une origine entièrement naturelle (par exemple éruption volcanique, feu de forêt, gaz produits par les marais), la pollution est principalement liée aux activités humaines.] On parle de pollution lorsqu'une substance est présente dans un milieu en quantité suffisante pour créer une nuisance. La pollution liée aux activités humaines existe depuis des milliers d'années, mais elle s'est amplifiée avec la révolution industrielle et, surtout, à partir du xxe s.

On distingue plusieurs sortes de pollution : les principales concernent l'atmosphère, l'eau et les sols (mais il existe aussi une pollution lumineuse, sonore...). Désertification. Phénomène de dégradation des terres survenant dans les régions sèches de la planète.

désertification

La désertification affecte les terres cultivées comme les milieux naturels ; elle correspond à une dégradation du couvert végétal et un appauvrissement des sols. Ces facteurs entraînent l'érosion de la couche de terre (par le vent et par l’eau), jusqu’à – au stade ultime du processus – mettre la roche sous-jacente à nu.

Le processus de désertification a pour origine une conjonction de facteurs, notamment : – des conditions climatiques difficiles (précipitations faibles, vents violents, chaleur excessive...) et des sols fragiles (sols minces, sablonneux) ; – des activités humaines inappropriées comme les incendies volontaires, le surpâturage, la surexploitation agricole des sols, la déforestation, les pratiques d’irrigation inadaptées, etc. 1. Une menace pour les régions sèches À l’échelle de la planète, la désertification est un phénomène en expansion, et de très grande ampleur.