background preloader

1885 : Allocution de Jules Ferry sur la colonisation

Facebook Twitter

Jules Ferry (1885) : Les fondements de la politique coloniale (28 juillet 1885) - Histoire - Grands moments d'éloquence. M.

Jules Ferry (1885) : Les fondements de la politique coloniale (28 juillet 1885) - Histoire - Grands moments d'éloquence

Jules Ferry. Messieurs, je suis confus de faire un appel aussi prolongé à l'attention bienveillante de la Chambre, mais je ne crois pas remplir à cette tribune une tâche inutile. Elle est laborieuse pour moi comme pour vous, mais il y a, je crois, quelque intérêt à résumer et à condenser, sous forme d'arguments, les principes, les mobiles, les intérêts divers qui justifient la politique d'expansion coloniale, bien entendu, sage, modérée et ne perdant jamais de vue les grands intérêts continentaux qui sont les premiers intérêts de ce pays. Je disais, pour appuyer cette proposition, à savoir qu'en fait, comme on le dit, la politique d'expansion coloniale est un système politique et économique, je disais qu'on pouvait rattacher ce système à trois ordres d'idées ; à des idées économiques, à des idées de civilisation de la plus haute portée et à des idées d'ordre politique et patriotique.

Est-ce que c'est quelque chose de chimérique ? Pourquoi ? C'est là un problème extrêmement grave. M. Jules FERRY - Le Président du Sénat au plus court mandat - Sénat. Allez au contenu, Allez à la navigation Jules Ferry est né à Saint-Dié dans les Vosges le 5 avril 1832 d’un père avocat.

Jules FERRY - Le Président du Sénat au plus court mandat - Sénat

Il semble d’abord vouloir suivre les traces de ce dernier en se lançant dans l’étude du droit et en s’inscrivant au barreau de Paris. Il plaide dans quelques affaires mais très vite se tourne vers le journalisme où l’on remarque son talent. Journaliste d’opposition, sa célébrité est acquise grâce à un article du Temps : " Les comptes fantastiques d’Haussmann ". Sa carrière politique commence en 1869 lorsqu’il est élu député de la 6ème circonscription de la Seine sur un programme radical, anti-centralisateur et anti-militariste – il s’oppose d’ailleurs à la déclaration de guerre contre la Prusse. Le gouvernement Thiers l’envoie en Grèce comme ministre plénipotentiaire, mais dès la chute de celui-ci il revient à la Chambre où, avec Gambetta et Grévy, il devient une figure de l’opposition. Dossier d'archives : Actualité du passé (octobre 1999) Biography - French statesman.

Jules Ferry, (born April 5, 1832, Saint-Dié, France—died March 17, 1893, Paris), French statesman of the early Third Republic, notable both for his anticlerical education policy and for his success in extending the French colonial empire.

biography - French statesman

Ferry pursued his father’s profession of law and was called to the Paris bar in 1855. Soon, however, he made a name for himself as a biting critic of the Second Empire, especially by his articles (1867–68) in the newspaper Le Temps attacking Baron George-Eugène Haussmann’s administration of Paris. During the Franco-German War (1870–71), Ferry administered the département of Seine, holding the powers of prefect, and was appointed mayor of Paris in November 1870. His administration of the besieged and hungry capital won him the nickname “Ferry-la-Famine,” which haunted him the rest of his life. JULES FERRY. Jules Ferry est, à juste titre, considéré comme l'une des grandes figures de l'histoire républicaine française.

JULES FERRY

Mais, si le grand public connaît le père de l'école primaire laïque, gratuite et obligatoire, on ignore son parcours politique, riche et tourmenté. S'il est reconnu aujourd'hui comme l'un des pères fondateurs de la IIIe République, peu de gens savent qu'il fut très critiqué à son époque. Médiocre orateur, bourgeois guindé, jugé froid et distant, surnommé « Ferry la famine » puis « Ferry le Tonkinois », le père de notre école publique ne connut jamais de son vivant la popularité que la postérité lui a reconnue. Né le 5 avril 1832 à Saint-Dié, dans les Vosges, dans une famille bourgeoise et fortunée, il est le fils de l'avocat Charles-Édouard Ferry et d'Adèle Jamelot. Jules François Camille Ferry. Avocat et homme politique français (Saint-Dié 1832-Paris 1893).

Jules François Camille Ferry

Journaliste au Temps, auteur de pamphlets (le Manuel électoral, les Comptes fantastiques d'Haussmann), il est élu député républicain de Paris en 1869 et rompt avec le Tiers Parti et l'Union libérale. Le 4 septembre 1870, il est de ceux qui entraînent le peuple parisien à l'Hôtel de Ville pour proclamer la république. Secrétaire du gouvernement de la Défense nationale, délégué à l'administration du département de la Seine (6 septembre), il remplace Étienne Arago comme maire de Paris (16 novembre).

Lors des émeutes du 31 octobre et du 22 janvier 1871, qui ont lieu à la suite de la capitulation de Metz, il joue un rôle efficace pour protéger le gouvernement menacé. Mais les Parisiens lui reprochent de ne pas assurer un rationnement équitable, ce qui lui vaut le surnom de « Ferry-Famine », et il doit fuir la capitale le 18 mars 1871 au début de la Commune.