background preloader

Première cohabitation : 1986 - 1988

Facebook Twitter

Les cohabitations  - Quelles ont été les transformations de la Ve République. <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.

Les cohabitations  - Quelles ont été les transformations de la Ve République

</p> La cohabitation, que le général de Gaulle avait déjà envisagé à l’approche des élections législatives de 1967, se définit comme la coexistence d’un président de la République et d’une majorité politique qui lui est opposée à l’Assemblée nationale. Dans ce cadre, le caractère dyarchique (à deux têtes) de l’exécutif apparaît pleinement, puisque le chef de l’État, élu au suffrage universel direct, perd sa fonction de direction de l’exécutif au profit du Premier ministre, responsable devant l’Assemblée nationale. 1986 - 1ere cohabitation. La première cohabitation sous François Mitterrand - Les anecdotes de l'Histoire. Depuis le début de l'année, les média préparent la célébration du dixième anniversaire de la mort de François Mitterrand.

La première cohabitation sous François Mitterrand - Les anecdotes de l'Histoire

En effet, le Premier Président de la République française de gauche est décédé le 8 janvier 1996. Hier a été l'occasion d'une multitude de manifestations notamment le siège du parti socialiste, a été pour la circonstance revêtue d'une photographie géante du président défunt. La semaine dernière, le journal Libération a publié un sondage révélant que François Mitterrand a été consacré le meilleur président de la Vème République devant le général de Gaulle.

François Mitterrand accède au pouvoir le 10 mai 1981 après avoir remporté les élections présidentielles contre le président sortant Valéry Giscard D'Estaing. François Mitterrand : de la première cohabitation à sa réélection en 1988. Rétrospectives · 8 mar. 2008 à 14:53 En 1986, pour la première fois dans l'histoire de la Ve République, un président de la République de gauche doit cohabiter avec un Premier ministre de droite.

François Mitterrand : de la première cohabitation à sa réélection en 1988

Pendant deux ans, la rivalité entre François Mitterrand et Jacques Chirac va marquer la vie politique. 1986-1988 : La première cohabitation. Premier conseil des ministres du gouvernement de Jacques Chirac, le 22 mars 1986 (DR/IFM).

1986-1988 : La première cohabitation

Pressentant la défaite électorale de son camp, François Mitterrand instaure le vote à la proportionnelle. La mise en œuvre de cette promesse électorale intervient à point nommé. Lors des élections législatives de mars 1986, la droite ne remporte la majorité que de quelques sièges, sauf à compter sur l’apport du Front national qui fait à cette occasion son entrée au Palais- Bourbon. François Mitterrand - Le verbe en images - Premier Conseil des ministres de la première cohabitation. Dans le respect du verdict populaire, Mitterrand est appelé à élire un Premier ministre issu des rangs de la nouvelle majorité.

François Mitterrand - Le verbe en images - Premier Conseil des ministres de la première cohabitation

Également, il doit se préparer à la cohabitation avec un gouvernement d'un bord politique différent du sien. Si la nomination de Jacques Chirac paraît logique, le Président préfère évaluer toutes les options qui se présentent à lui pour choisir le nouveau locataire de Matignon. Ainsi, il pense à Jacques Chaban-Delmas, ou encore à son prédécesseur, Valéry Giscard d’Estaing, deux personnalités modérées, ayant déjà exercé des postes de responsabilité aux sein des institutions et appréciées par le président. Pourtant, ces deux figures éminentes de la droite ne parviennent pas à rassembler un nombre suffisant de voix pour pouvoir s’imposer contre Jacques Chirac. Le premier Conseil des Ministres se tient le 22 mars, dans une atmosphère fort tendue. 1986-1988 : une campagne électorale permanente - La cohabitation dans la vie politique française.

François Mitterrand et Jacques Chirac lors de la cérémonie du 14 juillet 1986. © Premier Ministre Agrandir l'image.

1986-1988 : une campagne électorale permanente - La cohabitation dans la vie politique française