background preloader

Bataille Bien Phu : 1954

Facebook Twitter

Vnm position large. Carte Dien Bien Phu. Dien bien phu histoire historyweb 3. La bataille de Dien Bien Phu (1/5) | Site d'Histoire | Historyweb. La bataille de Dien Bien Phu marque le tournant de la guerre d’Indochine. Dans ce terrible affrontement entre une puissance coloniale sur le déclin et un peuple qui lutte pour l’indépendance de sa terre, les français vont engager leurs meilleures troupes d’élite et le Viêt Minh va mobiliser des dizaines de milliers de combattants et de porteurs.

Un affrontement titanesque qui va durer au total 170 jours. 170 jours d’une lutte furieuse et sans merci, où l’horreur absolue va le disputer sans cesse au courage incroyable des combattants. Depuis l’année 1946, la France est aux prises dans ses colonies d’Indochine avec les forces du Viêt Minh, c’est-à-dire l’armée du parti communiste vietnamien dirigées par Hô Chi Minh, qui revendique l’indépendance du Vietnam.

L’affaiblissement des Français en Indochine, après l’occupation japonaise pendant la seconde guerre mondiale, est manifeste. En mai 1953, les français ont compris depuis longtemps que leur situation en Indochine n’est pas tenable. Bataille de Diên Biên Phu. « Bataille de Diên Biên Phu » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior Carte de la bataille de Diên Biên Phu. Les positions françaises sont en vert. La bataille de Diên Biên Phu (une localité au nord du Viêt Nam) est une célèbre bataille de la guerre d'Indochine, qui s'est déroulée le 7 mai 1954.

Contexte[modifier | modifier le wikicode] La guerre d'Indochine[modifier | modifier le wikicode] La guerre d'Indochine commence à la fin de l'automne 1946, lorsque pour répondre au bombardement du port d'Haïphong par la marine française, les nationalistes vietnamiens du Viêt-minh provoquent un soulèvement contre les français à Hanoï (capitale du Tonkin). Les généraux[modifier | modifier le wikicode] Victoires françaises[modifier | modifier le wikicode] Phu Tong HoaVinh YenNghia LoHoa BinhOpération CrachinOpération OuraganOpération MercureOpération TurcoOpération SauterellesOpération CaïmanNa San Victoires du Viêt Minh[modifier | modifier le wikicode]

Diên Biên Phû à l'heure de l'assaut. A la frontière du Laos, dans les montagnes du nord ouest du Tonkin, dans le camp retranché de Diên Biên Phû se déroule la bataille la plus importante du conflit par les conséquences politiques qu'elle entraîne. Le général Henri Navarre, spécialiste du renseignement, n'a jamais servi en Indochine et peut selon le gouvernement Laniel porter un regard neuf sur la situation : il est nommé commandant du Corps expéditionnaire français en Extrême-Orient (CEFEO) et occupe ce poste du printemps 1953 à juin 1954. A son initiative, une fortification est construite dans une vallée, à Diên Biên Phû à 300 km de Hanoï, où il masse 15 000 soldats français pour tenir la position fortement fortifiée, dotée d'une artillerie puissante et d'un aérodrome. L'opération vise d'une part à protéger le Laos d'infiltrations vietminh pour empêcher les troupes du nord, du Tonkin, de créer une liaison avec les troupes du sud, de Cochinchine et d'Annam.

Le 13 mars 1954, la bataille est lancée. Bibliographie : Dien Bien Phu. Ce sujet est un historique succin de la bataille de Dien Bien Phu au jour le jour, les témoignages et documents sont extraits de livres écrits par des acteurs de la Bataille, comme le Colonel Pierre LANGLAIS , le colonel BIGEARD , le commandant POUGET , le capitaine BERGOT.... ce sujet comporte 2 pages, n'oubliez pas de cliquer sur " SUITE DU SUJET " en bas de page ►Ðiện Biên Phủ est une petite plaine au Nord-Ouest du Viêt Nam dans la province de Lai Châu dans le haut Tonkin, et dans laquelle se trouve la petite ville de Ðiện Biên Phủ.

Ðiện désigne une administration, Biên un espace frontalier et Phủ un district, soit, en termes francisés, «chef lieu d'administration préfectorale frontalière». En thai, la ville se nomme Muong Tanh. L'opération Castor : La préparation Viêt-Minh : Le Viêt-Minh fait acheminer une importante logistique par les flancs des montagnes qui entourent le camp sur des bicyclettes. L'assaut : Les plans des Français : Le bilan : 13 mars 1954 Harcèlement de l'artillerie VM. La bataille de Diên Biên Phu. Pour illustrer la bataille de Diên Biên Phu, l’ECPAD vous propose un montage vidéo d’environ 12 minutes composé d’extraits de films issus de ses collections d’archives. Le camp de Diên Biên Phu : L’opérateur André Lebon a filmé le camp au moment de l’installation des troupes françaises ; on y voit l’établissement du réseau de barbelés.

Dans un second temps, on découvre des vues aériennes du camp retranché. Référence : ACT 2564 – Date de réalisation : 1953 Durée de l’extrait : 1’00 Attaque sur le piton de la cote 781 : L’opérateur Pierre Schoendoerffer filme de très violents combats se déroulant au nord-est de Diên Biên Phu. Ces combats opposent le 1er BEP (Bataillon étranger de parachutistes) aux troupes du Viêt-minh. La victoire de Diên Biên Phu : Le dernier extrait provient des actualités vietnamiennes.

Informations sur la vidéo Évènement : La bataille de Diên Biên Phu. Dienbienphu. 7 mai 1954 DIÊN-BIÊN-PHÙ est tombé ! Carte de l'Indochine (source Ministère de la défense - Secrétariat général pour l’administration - Direction de la mémoire, du patrimoine et des archives - Collection « Mémoire et Citoyenneté » n° 39 - LA BATAILLE DE DIEN BIEN PHU 13 mars-7 mai 1954 - page 6) Zone du Camp retranché, montrant la situation de cuvette entourée des point hauts qui ont été utilisés par les troupes Viet-Minh.

(Extraction d'une carte « Google map » Le Camp retranché est installé de part et d’autre de la rivière Nam Youn. Il est constitué d’un réseau de points d’appui ou centres de résistance aux prénoms féminins. Les forces terrestres engagées composent le Groupement Opérationnel du Nord-Ouest (GONO) dont le PC est implanté au centre du camp retranché (Épervier). Le camp retranché est divisé en sous-secteurs : - le sous-secteur nord composé des points d'appui Anne-Marie et Gabrielle.

Commandement du GONO Le Colonel puis Général Christian de CASTRIES est le Commandant du GONO. Témoignages Le 25, le P. Tristesse ! Notes. 3 février au 7 mai 1954 - Siège de Diên Biên Phu - Herodote.net. Le 3 février 1954 commence le siège du camp retranché de Diên Biên Phu, dans la région montagneuse du haut Tonkin, près de la frontière avec le Laos. Un siècle de présence française en Indochine va se terminer dans cette cuvette où le général Henri Navarre a concentré 15 000 hommes, avec l'objectif de desserrer l'étau des communistes vietnamiens sur le riche delta du Tonkin.

André Larané Embarras politique Chassés du Viêt-nam (on écrit aussi Vietnam) par les Japonais en 1945, les Français ont tenté d'y revenir par la force dans les mois suivants en affrontant les indépendantistes vietnamiens, regroupés au sein du Viêt-minh (ou Vietminh), le parti communiste de Hô Chi Minh. Au début de cette première guerre d'Indochine, les Français pacifient le sud du Viêt-nam et le delta du Fleuve rouge, au nord, autour de Hanoi. Mais cela ne suffit pas et il leur reste à sécuriser les montagnes de l'arrière-pays par lesquelles le Viêt-minh reçoit armes et munitions en provenance de la Chine.

Bibliographie. Vietnam - La bataille de Dien Bien Phu. L'information grand format. Avec toujours Quintin Leeds et Sara Deux à la Maquette ! Au début des années 1990, l’expression « spectacle vivant » s’est imposée pour qualifier le théâtre, les concerts, le cirque, l’opéra, la danse ou les spectacles de rue. Autant de formes d’art qui offrent des sensations distinctes de celles, tout aussi intenses et fortes, que l’on peut éprouver au cinéma, devant un écran ou en écoutant de la musique enregistrée.C’est en référence à cette distinction que nous avons intitulé Les Ateliers de Couthures le « Festival du journalisme vivant ». Il s’agissait de proposer une autre forme d’expression du journalisme et une autre relation entre les journalistes et le public.

Pas d’écran ou de papier. Site internet de la Revue XXI : Dien Bien Phu : bataille contre l’oubli. Soixante ans après la bataille de Dien Bien Phu, des anciens combattants vietminh veulent faire de la « cuvette » un lieu de mémoire. LE MONDE | • Mis à jour le | Bruno Philip (Bangkok, notre correspondant en Asie du Sud-Est) Dien Bien Phu : trois syllabes qui, en France, claquent comme les trois coups d’une défaite hautement symbolique. Dien Bien Phu, joli nom pour un naufrage : le 7 mai 1954, après 57 jours et 57 nuits de combats d’une rare férocité entre les soldats du corps expéditionnaire français et les troupes vietminh, le camp retranché tombe aux mains des forces du général Vo Nguyen Giap.

Il est 17 h 30. Cet affrontement qui, comme l’a dit l’historien Jean-Pierre Rioux, fut « la seule bataille rangée et perdue par une armée européenne durant toute l’histoire des décolonisations », va marquer le début de la fin pour l’empire français. A lire également, en Edition abonnés, notre sélection d'archives 7 mai 1954 : la chute de Dien Bien Phu. Analyse stratégique de la bataille de Dien Bien Phu (1954) « Messieurs, c’est pour demain 17h »Colonel Henri de Castries. LA BATAILLE de Dien Bien Phu [1] qui s’est achevée le 8 mai 1954 par la défaite des armes françaises a vu son soixantième anniversaire un peu occulté par celui de la Première guerre Mondiale et du débarquement en Normandie.

Pourtant, cette bataille épique (13 mars-8 mai 1954) est un des grands happenings psychologiques dont raffolent les Français. Ce Cameron, ce Waterloo du vingtième siècle enflamme encore les imaginations et concentre les fantasmes de toutes origines – va-t-en guerres, anticolonialistes, pacifistes, nostalgiques, romantiques, etc. Cette bataille a, avec le retour dramatique des survivants des camps de prisonniers vietminh, marqué et façonné les esprits d’une génération de militaires qui s’attachèrent à transposer en Algérie les « acquis » de la guerre d’Indochine. En trois jours Giap a détruit le centre de gravité français qui en l’occurrence sont les défenses de l’aérodrome et donc l’aérodrome lui-même. .

La bataille de Diên Biên Phu (1954) Après plus de huit ans de combats acharnés et malgré la victoire de Vinh Yen, les Français sont en difficulté en Indochine. L'armée du Vietminh, commandée par le général Giap, continue de progresser. A l'automne de l'année 1953, la France décide de lancer une nouvelle opération d'envergure destinée à arrêter les offensives saisonnières menées par le Vietminh. L'idée est que l'ennemi ne pourra jamais venir à bout d'un camp retranché constitué de points d'appui se soutenant les uns les autres. C'est ainsi que le 20 novembre débute l'opération « Castor», prélude de la bataille de Diên Biên Phu. L'opération « Castor », prélude de la bataille de Diên Biên Phu Confiée au général Gilles, celle-ci consiste à s'installer à Diên Biên Phu, une cuvette large de six à neuf kilomètres située dans le haut Tonkin (nord du Vietnam actuel), non loin de la frontière laotienne.

Encerclés par le Vietminh Des combats acharnés Bibliographie. La bataille de Dien Bien Phu.