background preloader

Capitulation du Japon : 02 Septembre 1945

Facebook Twitter

Capitulation du Japon sur le cuirasse Missouri. Sur les superstructures du Missouri.

Capitulation du Japon sur le cuirasse Missouri

Des centaines de marins sont assis, jambes pendantes, sans égard pour la solennité du moment. Shigemitsu, qui a perdu une jambe à Shangaï quinze ans auparavant, monte péniblement l’échelle de coupée et s’avance sur le pont en s’appuyant sur sa canne. Sur la plage arrière, une table recouverte d’un tapis vert porte les instruments de la capitulation. Derrière elle sont rangées les délégations alliées. Cinq longues minutes s’écoulent.

Capitulation japonaise de 1945. La reddition japonaise, fin de la Seconde Guerre mondiale. La capitulation du Japon (2 septembre 1945) Débutée le 7 décembre 1941 à Pearl Harbor, la guerre du Pacifique a vu s’affronter des centaines de milliers de combattants sur le théâtre d’opérations le plus grand du globe, dans une guerre à la fois terrestre et aéronavale, des affrontements qui ont marqué la guerre contemporaine à plus d’un titre : prise de pouvoir du porte-avions au détriment du cuirassé, emploi des kamikazes du côté japonais,…Mais c’est surtout l’emploi de l’arme nucléaire à Hiroshima et Nagasaki les 6 et 9 août 1945 que l’on retient, et qui finalement amène à la capitulation japonaise du 2 septembre, au terme d’un lent processus politique.

La capitulation du Japon (2 septembre 1945)

Les tentatives du « parti de la paix » Déjà entamé par les revers de 1942, le crédit du parti de la guerre est définitivement réduit à néant par les bombardements nucléaires sur Hiroshima et Nagasaki. L’intervention du mikado annonce la capitulation officielle, la raison donnée étant la volonté de paix devant l’horreur de la nouvelle arme américaine. 2 septembre 1945 - Le Japon capitule, fin de la Seconde Guerre mondiale - Herodote.net. Le 2 septembre 1945, l'Empire du Soleil Levant capitule face aux États-Unis, mettant fin à la guerre du Pacifique, volet oublié de la Seconde Guerre mondiale (l'Allemagne avait capitulé quatre mois plus tôt).

2 septembre 1945 - Le Japon capitule, fin de la Seconde Guerre mondiale - Herodote.net

L'acte de capitulation est signé dans la baie de Tokyo, sur le navire de guerre américain Missouri. Il clôture un demi-siècle d'entreprises bellicistes par l'« empire du Grand Japon » (dénomination officielle du pays selon la Constitution du 11 février 1889), depuis la première guerre sino-japonaise et le traité de Shimonoseki qui s'en est suivi.

Capitulation du Japon. [Representatives board the "USS Missouri"] Loaded: 0% Progress: 0% — National Archives - Film Transcription complète.

Capitulation du Japon

1945. La capitulation du Japon. Il y a quelques semaines, les villes d’Hiroshima et de Nagasaki ont été dévastées par des bombardements atomiques, à la suite de quoi le Japon a annoncé sa volonté de déposer les armes.

1945. La capitulation du Japon

Ce matin, il était 9 heures lorsque onze représentants du gouvernement et des armées du Japon sont arrivés à bord du Missouri pour signer la capitulation de leur pays. Au micro on reconnait Mac Arthur, le chef suprême des puissances alliées. La mise en scène de cette cérémonie a été minutieusement préparée selon les volontés du général américain. Une foule de militaires et quelques 170 cameramen, photographes, reporters radio et journalistes ont été conviés. Catastrophés par le document qui leur est remis, les Japonais refusent de le signer. Interet-general Info. Déjà en février 1945, à l’initiative de l’empereur Hirohito, des démarches avaient été entreprises, auprès de l’Union soviétique, lui demandant, comme « neutre », de tenir un rôle d’intermédiaire pour conclure la paix entre le Japon et les alliés occidentaux.

Interet-general Info

Ces démarches ont d’abord été menées par les soins de l’ambassadeur soviétique à Tokyo, puis par ceux de l’ambassadeur japonais à Moscou. Mais rien n’en est sorti. Les Soviétiques n’avaient pas soufflé mot de ces démarches à leurs alliés. Ce mois-là, à la conférence de Yalta, où se sont réunis Winston Churchill, Joseph Staline et Franklin Roosevelt, le Soviétique s’était engagé à entrer en guerre contre le Japon, à condition d’obtenir les îles Kouriles, toute l’île de Sakhaline, et une position prédominante en Mandchourie. Winston Churchill, Franklin Roosevelt et Joseph Staline à la conférence de Yalta, en Union soviétique.

Indépendances - La capitulation du Japon racontée par le Général Leclerc. Le 16 août 1946, le général Leclerc raconte à la radio la reddition japonaise du 2 septembre 1945.

Indépendances - La capitulation du Japon racontée par le Général Leclerc

Si la silhouette longiligne du général Leclerc est inscrite dans la mémoire collective, sa voix en revanche n'a laissé que peu de trace. Le document sonore ici proposé permet donc d'incarner le souvenir du héros de la Libération sous un autre angle, celui de son témoignage oral, et pour une autre aire géographique, la lutte contre l'occupant japonais jusqu'à sa reddition et son retrait d'Indochine. De nombreux détails donnent un certain relief à l'enregistrement : au phrasé si particulier de l'homme d'action, peu habitué à s'exprimer en public, s'ajoutent le grincement d'une chaise qu'il déplace pour être plus à l'aise face au micro et le léger bruissement des pages qu'il tourne.

Après l'évocation de cette « cérémonie simple et pleine de grandeur », Leclerc revient sur le soutien des territoires d'outremer au général de Gaulle depuis 1942.