background preloader

Jean Jaurès : 1848 - 1914

Facebook Twitter

Jean Jaurès, assassiné il y a 100 ans : un héritage très convoité. 31 juillet 1914 - « Ils ont tué Jaurès » - Herodote.net. Le soir du vendredi 31 juillet 1914, Jean Jaurès dîne avec deux collaborateurs dans le café du Croissant, rue Montmartre, à Paris (2e arrondissement).

31 juillet 1914 - « Ils ont tué Jaurès » - Herodote.net

Le dîner s'achève. Sur le trottoir, un homme observe les convives et, par la fenêtre ouverte, tire trois coups de revolver. Deux balles touchent à bout portant le leader socialiste. Un cri fuse dans le restaurant : « Ils ont tué Jaurès ! » Le drame survient alors que les Français, comme les autres Européens, commencent tout juste à prendre conscience de la gravité de la situation internationale. L'« apôtre de la paix » Par son opposition à la loi du 19 juillet 1913, qui a reporté le service de deux à trois ans, comme par son plaidoyer en faveur d'une armée de réservistes à vocation défensive, L'Armée nouvelle, Jean Jaurès s'est attiré la haine des nationalistes et des bellicistes, à droite comme à gauche, de Georges Clemenceau à Charles Péguy en passant par Maurice Barrès et Charles Maurras.

Hommages unanimes Bibliographie. 31 juillet 1914 - Assassinat de Jean Jaurès - Herodote.net. L’assassinat de Jean Jaurès et le début de la Première Guerre mondiale. Jean Jaurès. Jean Jaurès. Homme politique français (Castres 1859-Paris 1914). 1.

Jean Jaurès

Vers une carrière universitaire Le père de Jean Jaurès avait pour cousins germains deux amiraux et professait des opinions légitimistes. Commerçant, il avait fait de mauvaises affaires et s'était finalement installé à quelques kilomètres de Castres, à la Fédial, où il cultivait quelques hectares.Jean Jaurès sera beaucoup plus influencé par sa mère que par son père, qui mourra en 1882. Il songe au concours des Postes, quand il est remarqué par l'inspecteur général Félix Deltour, qui intervient pour qu'il puisse préparer le concours d'entrée à l'École normale supérieure (ENS), tout en étant interne à Sainte-Barbe (Paris).

À l'École normale supérieure (1878-1881), il prépare l'agrégation de philosophie, à laquelle il sera reçu troisième. 2. Les élections législatives de 1885 se font au scrutin de liste. Hommage à Jean Jaurès - Histoire - 1914-1918. Jaurès député : un humaniste au service du peuple Né à Castres le 3 septembre 1859, Jean Jaurès est l’un des plus grands tribuns de l'histoire parlementaire.

Hommage à Jean Jaurès - Histoire - 1914-1918

Normalien, professeur agrégé de philosophie, il est élu député de Carmaux (Tarn) en 1885 – il a alors 26 ans, puis en 1893 et de 1902 jusqu’à sa mort. D'abord républicain modéré, Jean Jaurès évolue vers le socialisme en soutenant la grève des mineurs de Carmaux. Mais ce lecteur de Marx, refusant d'admettre la lutte des classes comme unique moteur de l'Histoire, inscrit le socialisme démocratique dans la continuité de la Révolution française et de l'idéal républicain. Dans cette perspective, il s'efforce d'unifier les différentes tendances du mouvement ouvrier français en fondant le journal L'Humanité en 1904 et en participant à la création du Parti socialiste SFIO l'année suivante. Jean Jaurès (1859 - 1914) - Le tribun socialiste - Herodote.net. Jean Jaurès est l'un des personnages les mieux représentés dans le plan des villes françaises.

Jean Jaurès (1859 - 1914) - Le tribun socialiste - Herodote.net

Mort assassiné à 54 ans, à la veille de la Grande Guerre, il a dominé la vie politique française à la « Belle Époque »... bien que n'ayant pas été une seule fois ministre ! Chef socialiste estimé de tous, y compris de ses adversaires, il doit son aura à son intégrité morale, à sa verve journalistique et plus que tout à son talent oratoire, à la tribune de la Chambre des députés comme sur les estrades populaires. Le philosophe en action Né dans une famille bourgeoise de Castres (Tarn), ce professeur de philosophie est un homme de très grande culture et surtout un tribun hors pair.

Après de timides débuts dans la politique, à Toulouse, il est appelé au secours des mineurs de Carmaux, lesquels se sont mis en grève en 1892 pour défendre l'un des leurs, licencié après avoir été élu maire de la ville. Biographie Jean Jaurès. Linternaute.com > Biographie > Jean Jaurès Jean Jaurès Né à Castres (France) le 03/09/1859 ; Mort à Paris (France) le 31/07/1914 Jean Jaurès est l’une des figures majeures du socialisme français.

Biographie Jean Jaurès

Jean Jaurès. Jean Jaurès, né le 3 septembre 1859 à Castres dans le Tarn et mort à le 31 juillet 1914 à Paris, est un homme politique français.

Jean Jaurès

Jean Jaurès est professeur de philosophie au lycée d' Albi (Tarn) puis à l'université de Toulouse. Il devient député républicain de centre-gauche lors des élections législatives de 1885, sous la IIIe République. Il est battu aux élections législatives de 1885. En 1893, il est élu député socialiste de Carmaux une ville ouvrière du Tarn. En 1898, il prend parti pour la révision du procès du capitaine Dreyfus. Comme parlementaire, il lutte pour l'enseignement laïc, pour des lois améliorant la condition ouvrière et est violemment anti-colonialiste et profondément pacifiste. Pendant la crise de l'été 1914, il tente d'organiser le mouvement européen d'opposition au déclenchement de la Première Guerre mondiale.