background preloader

André Breton : 1896-1966

Facebook Twitter

André Breton : la révolution ! « Je suis partisan d'adhérer au PC sans conditions, en poursuivant néanmoins mon activité actuelle en dépit de tout, poursuivant à la fois l'activité communiste et l'activité surréaliste, quitte à être exclu du Parti, exclusion que je ferai tout pour éviter. » C'est ainsi qu'André Breton affirmait son engagement politique le 23 novembre 1926, lors d'une réunion entre surréalistes et communistes.

André Breton : la révolution !

Convaincu que le surréalisme avait un rôle à jouer dans le mouvement révolutionnaire, André Breton essaya néanmoins toujours de concilier impératifs artistiques et convictions politiques. Il ne parvint au total qu'à une succession de dissidences avec les partis d'extrême gauche, des libertaires aux communistes [1]... Né le 18 février 1896, André Breton grandit à Pantin. Après l'école communale, il suit les cours du collège Chaptal, à Paris, et passe son baccalauréat en 1913. Il commence des études de médecine, vite interrompues.

Mais la poésie est inséparable de la liberté. André Breton. Écrivain français (Tinchebray, Orne, 1896-Paris 1966).

André Breton

Les rencontres et les influences Pape, mage, héros du monde occidental, place forte, les substantifs ne manquent pas pour désigner André Breton, dont la personnalité fut le point de ralliement de tous ceux qui, après l'une des plus grandes hécatombes de l'histoire, refusèrent de s'en tenir à l'idéologie humaniste.

Créateur du mouvement surréaliste, dont il fut le théoricien et l'animateur, Breton a cependant suivi une voie qui lui est propre. Il n'a pas été tout de suite possédé par le « démon de la littérature ». « Objet d'un appel diffus » dont il ignore la nature et encore davantage le moyen d'y répondre, il entreprend à l'âge de dix-sept ans des études de médecine pour satisfaire les ambitions familiales, mais « la sollicitation est ailleurs ». La même année, il noue des relations suivies avec Valéry. Pendant la guerre, Breton est mobilisé comme interne à l'hôpital de Nantes, où il fait la connaissance de Jacques Vaché (1916).

André Breton. Auteurs français ► XXe siècle ► vous êtes ici Auteurs français Les débuts d’un poète Né à Tinchebray (Orne), étudiant en médecine à partir d’octobre 1913, André Breton se tourne très jeune vers la poésie, qu’il admire tout d’abord à travers les œuvres de Mallarmé et de Valéry.

André Breton

Durant la Première Guerre mondiale, mobilisé dans le service de santé de l’armée, il fait la rencontre, dans un hôpital, de Jacques Vaché, dont le comportement tout à la fois étrange et révolté et plus encore la mort mystérieuse vont exercer sur sa personnalité et sur ses goûts littéraires une influence décisive. Sans les renier, Breton s’éloigne alors de ses premières sources d’influence pour se tourner vers la poésie d’Apollinaire et de Rimbaud. En avance sur sa génération, il fait, par ailleurs, le constat que le cataclysme dans lequel les valeurs d’avant-guerre ont sombré rend également caduques les certitudes philosophiques, épistémologiques et scientifiques. Les chemins du surréalisme En marge du communisme. André Breton (1896-1966) - Bibliographie sélective. Poèmes de André Breton. André Breton et le surréalisme. André Breton, né le 19 février 1896, en Normandie, était un écrivain français, poète et théoricien du surréalisme.

André Breton et le surréalisme

Il est surtout connu comme étant le principal fondateur du mouvement surréaliste. Parmi ses écrits se trouve le manifeste du surréalisme de 1924 dans lequel il définit le surréalisme comme de l'automatisme psychique pur. Il a été étudiant en médecine et en psychiatrie. Pendant la première guerre mondiale il a travaillé dans un département neurologique à Nantes. C'est à ce moment qu'il a rencontré le fils spirituel d'Alfred Jarry, Jacques Vache, dont l'attitude anti-sociale et le mépris pour les traditions artistiques établies l’ont considérablement influencé. En 1919, Breton a fondé la revue Littérature avec Louis Aragon et Philippe Soupault. Dans Les champs magnétiques, une collaboration avec Soupault, il a mis en pratique les principes de l'écriture automatique.

En 1938, Breton a accepté une commission culturelle du gouvernement français pour un voyage au Mexique.