background preloader

Venise

Facebook Twitter

Mediterranee XVe. Venise, l'histoire d'un empire maritime et commecial - turquoisesaularge.over-blog.com. Selon un ancien mythe, la ville fut fondée le 25 mars 421, sous l’influence de trois consuls de Padoue venu se réfugier, accompagnés de nombreux réfugiés, dans ces ilôts du « Rivus Altus » (de nos jours le Rialto).

Venise, l'histoire d'un empire maritime et commecial - turquoisesaularge.over-blog.com

Il s’avère que ce mythe est faux, et que malgré l’absence d’informations sur sa fondation, Venise reste un exemple d’urbanisation exceptionnel. En 560, la conquête des Lombards pousse les populations à s’étendre sur les lagunes, en particulier à Malamocco, capitale du Lido, et a Torcello, qui devient un empire du commerce byzantin. En 811, le peuple trouve un site d’ilots privilégiés au cœur des lagunes, ou le duc transfère le gouvernement.

Ce site est rapidement fortifié, la cité progresse le long du Grand Canal, qui est l’artère principale de la ville, autour de trois noyaux : l'arsenal, la place saint Marc (centre politique) et le Rialto. République de Venise. La République de Venise est un État progressivement constitué au Moyen-Âge autour de la cité de Venise, et qui s’est développé par l’annexion de territoires divers et de comptoirs commerciaux le long des côtes de la Mer Adriatique, en Méditerranée orientale et en Italie du nord jusqu’à devenir une des principales puissances économiques européennes.

République de Venise

Venise joua un rôle prépondérant dans les échanges économiques entre l’Occident et l’Orient méditerranéen, qu’il fût byzantin ou musulman, ainsi qu’un rôle politique essentiel. À partir du XVI e siècle, la République de Venise connut une phase de déclin politique et de régression territoriale quelque peu occultée par une extraordinaire floraison artistique, avant de disparaître en 1797 sous les coups du général français Napoléon Bonaparte. Venise et ce qui restait de son domaine territorial passa sous la souveraineté de l’Autriche, avant son rattachement à l’Italie unifiée en 1866. Loisirs - Page de produits. B.

Loisirs - Page de produits

Venise une grande puissance 1.une puissance maritime et guerrière a. une puissance maritime Moyen de transport principal à Venise : la gondole vénitienne Venise est une ville construite sur l'eau ce qui constitue un rempart naturel contre toutes sortes d’agressions. La cité va donc développer énormément les moyens de transports maritimes qui sont les seuls moyens d'accès à la Terre ferme à cette époque et va donc nécessiter la création de nombreux ports qui vont offrir des ouvertures maritimes pour Venise.

Peinture de La ville de Venise montrant les accès maritimes du XIIe siècle Dès le début de son histoire Venise part à la conquête de la mer, cette cité est donc composée d'une flotte de Galères extrêmement développée et très efficace. B. une puissance guerrière : « Quand Gênes et Venise se disputaient le monde », dans « Le Monde » Le Monde daté samedi 19 avril publie une page « Histoire » sous la signature de David Le Bris, titrée « Quand Gênes et Venise se disputaient le monde », dont nus publions la version intégrale ici… Des cités et des villes-Etats portuaires de la Méditerranée firent fortune du Moyen-âge jusqu’à la Renaissance grâce au commerce et à la banque.

« Quand Gênes et Venise se disputaient le monde », dans « Le Monde »

La chute de Constantinople, la piraterie barbaresque et la bascule du centre de gravité de l’Europe du Sud à l’Europe du Nord signifia leur déclin… Dubaï, Hongkong ou Singapour surprennent par leurs succès économiques. La Méditerranée médiévale : un immense espace d’échanges - Méditerranée partagée - Réseau Canopé. Les relations commerciales entre les diverses rives de la Méditerranée existent durant tout le Moyen Âge.

La Méditerranée médiévale : un immense espace d’échanges - Méditerranée partagée - Réseau Canopé

Aux alentours de l’an Mil, le commerce maritime méditerranéen est dominé par les Byzantins et les musulmans. Les produits de ces divers espaces convergent par voie terrestre (caravanes africaines et du Moyen-Orient) et par voie maritime (depuis le monde indien, comme le rappellent les aventures de Sindbad le Marin écrites au IXe siècle) vers Constantinople puis vers Alexandrie au cours du XIIe siècle. À ce moment-là, les villes portuaires italiennes (Venise, Pise et Gênes) s’imposent comme des intermédiaires essentiels entre l’Europe et le Proche-Orient. Les marchands italiens arrachent des privilèges commerciaux dans l’Empire byzantin puis dans les États latins d’Orient. Ils obtiennent l’attribution de quartiers, de quais ou d’entrepôts ainsi que des exemptions totales ou partielles d’impôts sur les transactions. Un grand port européen : Venise aux 15e - 16e siècles. Grande cité portuaire dès le 11e siècle, Venise accroît sa puissance pendant tout le Moyen-âge pour devenir un carrefour commercial rayonnant dans toute la Méditerranée au1 5e siècle.

Un grand port européen : Venise aux 15e - 16e siècles

Ce centre économique dominant doit néanmoins faire face, sur cette période, à un changement majeur de la conjoncture : l’affirmation de la puissance ottomane en méditerranée orientale et la découverte du Nouveau Monde altèrent sa capacité de domination. 1. Une grande puissance commerciale a. Les Marchands au Moyen Age. Colporteur », « pieds poudreux », le marchand du Moyen Age se déplace, parfois loin, pour acheter et vendre ses produits.

Les Marchands au Moyen Age

Les marchés, les foires, sont des lieux d'installation provisoires pour ces marchands ambulants. Mais, à la fin du Moyen Age, certains s'implantent en ville, grossissent, puis transmettent leurs affaires à une lignée qui amplifie encore le commerce. Les Italiens, les Hanséates, s'engagent dans le commerce international, allant jusqu'à créer des compagnies à succursales. Cette réussite ne peut laisser indifférent l'homme d'aujourd'hui, d'autant plus qu'au Moyen Age naît l'idée selon laquelle la richesse des cités est fondée sur le travail des hommes libres : le travail n'est plus une activité dégradante confiée à des esclaves ; c'est une activité légitime permettant aux hommes de s'émanciper et d'accéder à la propriété. Venise au Moyen-Âge : un redoutable guerrier économique. Bienvenue !

Venise au Moyen-Âge : un redoutable guerrier économique

{* welcomeName *} {* loginWidget *} Bienvenue ! {* #signInForm *} {* signInEmailAddress *} {* currentPassword *} {* /signInForm *} Votre compte a été désactivé Vous devez vérifier votre adresse email pour finaliser votre inscription. {* #resendVerificationForm *} {* signInEmailAddress *}{* /resendVerificationForm *} Merci de confirmer les informations ci-dessous avant de vous connecter {* #socialRegistrationForm *} {* firstName *} {* lastName *} {* emailAddress *} {* displayName *} {* phone *} {* addressCity *} {* addressCountry *} En cliquant sur "Créer un compte", vous confirmez que vous acceptez nos conditions générales et que vous avez lu et approuvé la politique de protection de données personnelles.{* /socialRegistrationForm *} Merci de confirmer les informations ci-dessous avant de vous connecter Nous vous avons envoyé un email de confirmation à l'adresse suivante {* emailAddressData *}. Nous vous enverrons un lien pour créer un nouveau mot de passe.

5H2 T4 TD2 Venise une grande ville marchande Diaporama. Le commerce au Moyen Âge. Introduction Au Moyen Âge, un commerçant spécialisé dans le type de marchandises orientales (poivre, noix, cannelle, huile...) était un homme riche.

Le commerce au Moyen Âge

Avec le développement du grand commerce, la fortune et le pouvoir des « bourgeois commerçants » allaient toujours croissant. En effet, au cours du bas Moyen Âge, les petites associations, à caractère régional, d'artisans et de commerçants ayant des intérêts communs évoluent et prospèrent jusqu'à devenir des ligues européennes puissantes. Nous allons traiter dans cet article : Les voies de communicationsL'activité commerciale au Moyen ÂgeLa navigation Les voies de communications De nouvelles routes commerciales. Quand les marchands de Venise dominaient le monde - Les Echos. Marine et Commerce à Venise Histoire République. Bateaux entre la Guidecca et la Salute Ville entourée d'eau, c'est très naturellement que Venise réussit à marier très rapidement marine et commerce, un mariage qui lui assura l'extraordinaire développement que nous connaissons.

Marine et Commerce à Venise Histoire République

De pêcheurs de la lagune, les Vénitiens sont en effet très rapidement devenus d'intrépides marins, d'abord autour de chez eux, puis dans toute l'Adriatique et ensuite en Méditerranée. Les bateaux des commerçants vénitiens faisaient régulièrement la liaison entre la Méditerranée et tout le Sud ainsi que le Nord de l'Europe : Angleterre, Espagne, Portugal, France, Angleterre, Pays-Bas, etc… Certains vénitiens ont même poussé jusqu'en Norvège et ce dès 1431, avec l'incroyable périple de Pietro Querini jusque l'archipel des Lofoten et ce en partant de Crète.

Il est vrai qu'il s'agissait là d'un naufrage et que la destination n'était pas prévue. Le commerce au Moyen âge : l'Italie. Les villes maritimes d'Italie. En Europe , l'intelligence commerciale et la civilisation plus avancée des Italiens leur assura pendant tout le Moyen âge une sorte de monopole dans ces industries, et les banquiers furent appelés Lombards. L'extrême decadence économique de l'Europe occidentale; qui fut le résultat de la ruine de l'Empire romain et de l'invasion des Barbares, avait restreint les transactions commerciales à fort peu de chose; elles déclinèrent encore après le démembrement de l'empire carolingien, lorsque les expéditions des Vikings, des Magyars et des Sarrasins ( Les invasions au Moyen Âge) et le particularisme féodal supprimèrent presque toutes les communications.

Quoique très éprouvée aussi, l'Italie souffrit moins, et sa constitution géographique lui permit de rétablir la première son commerce.