background preloader

Economie numérique

Facebook Twitter

Métiers Technologiques de l'Industrie. Le crowdfunding victime de son succès ? - Les Echos. Conso - Distribution Le Marché du porc breton reprendra mardi sans Bigard et Cooperl Le ministre de l'Agriculture a reçu, lundi après-midi, les éleveurs et les entreprises d'abattage de porcs pour tenter de trouver une solution à la crise qui...

Le crowdfunding victime de son succès ? - Les Echos

Actualité des PME Agromousquetaires défie la crise du porc dans ses abattoirs La filiale du groupement Intermarché renforce sa filière porcine en investissant 55 millions d’euros. Politique La crise du porc offre à la droite un nouvel angle d’attaque... Internet et le capitalisme: le paradis selon Rifkin, l'enfer pour Attali.

La salle était archi-comble.

Internet et le capitalisme: le paradis selon Rifkin, l'enfer pour Attali

Le sujet était délibérément polémique: internet va-t-il tuer le capitalisme? Et les intervenants prestigieux. Côté américain, Jeremy Rifkin, dans le rôle du prospectiviste, auteur de "La troisième révolution industrielle", et de "La Nouvelle société du coût marginal zéro", tous les deux sortis cet automne en français. En face de lui, par caméras interposées, Jacques Attali. La visio-conférence, organisée par g9plus, se tenait à la maison des Arts et Métiers à Paris, avec Clara Gaymard, directrice générale de General Electric France et de Jean-Marc Daniel, économiste et enseignant à L’ESCP.

Jeremy Rifkin lit un texte préparé, édifiante synthèse de ses deux précédents ouvrages. Dans ces trois cas, estime-t-il, il y a eu l’arrivée d’une nouvelle technologie qui a entraîné une révolution industrielle, une révolution des transports et de l’énergie. La mort annoncée du capitalisme. How the 'sharing economy' devalues middle-class jobs. Des comportements collaboratifs pour améliorer la croissance des petites entreprises - Les Echos. Afrique - Moyen Orient Libye : attaque d'un champ pétrolier de Total Trois personnes sont retenues en otage, selon Total, mais aucun Français.

Des comportements collaboratifs pour améliorer la croissance des petites entreprises - Les Echos

Tout le personnel avait déjà été évacué du site. Budget fiscalité Impôt, CSG : le débat sur la réforme fiscale relancé Le Conseil des prélèvements obligatoires suggère de rendre la CSG non déductible de l’impôt sur le revenu. Automobile Automobile : Royal annonce le retour d'une "pastille verte" La ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, annonce que "plusieurs certificats de couleurs différentes seront créés en fonction des seuils d’émissions... L'économie collaborative est-elle bonne pour tous ? - Influencia. Métiers des systèmes d'information - APEC. L'histoire du Bitcoin - Tout savoir sur la monnaie Bitcoin. Le Bitcoin est une invention récente, mais son histoire déjà riche en évènements.

L'histoire du Bitcoin - Tout savoir sur la monnaie Bitcoin

Qui est l’inventeur de ce concept et pourquoi n’a-t-il jamais décliné sa réelle identité ? Quelles ont été les phases d’adoption de cette nouvelle monnaie ? Personne ne connait la véritable identité de l’inventeur du Bitcoin. Il se fait appeler Satoshi Nakamoto et c’est lui qui a inauguré l’histoire de la cryptomonnaie en réservant le nom de domaine Bitcoin.org le 19 août 2008. Ce développeur, qui participait régulièrement à certaines listes de diffusion sur la cryptographie, n’a jamais donné sa réelle identité. Le 9 janvier 2009, Satoshi annonça la sortie de la version 0.1 du logiciel Bitcoin. 5 outils pour trouver un bon nom de domaine. 5 outils pour trouver un bon nom de domaine Trouver un nom de domaine internet est souvent un casse-tête : manque d’inspiration, hésitations, nom déjà pris… Il s’agit pourtant d’une étape essentielle dans la construction d’une marque.

5 outils pour trouver un bon nom de domaine

En effet, un bon nom de domaine doit être court, exhaustif et facile à retenir. En clair, il s’agit d’un exercice similaire à celui du nom de marque, que nous avons vu il y a quelques années sur ce blog. Nous avons pris l’exemple d’un commerce d’impression de photocopies. Le gouvernement a peur de la consommation collaborative qui séduit tant les Français. Les Français consomment de plus en plus souvent sur des sites collaboratifs, au grand dam du ministère des Finances qui craint de voir une partie de ses recettes fiscales s'envoler.

Le gouvernement a peur de la consommation collaborative qui séduit tant les Français

La consommation collaborative conquiert de plus en plus les Français, qui font attention à leur portefeuille... crise oblige. "Mais ils veulent aussi plus largement donner du sens à leurs achats, ils sont plus attentifs au gaspillage", souligne François Momboisse, le président de la Fevad, lors de la présentation des résultats 2014 des sites de vente en ligne le 27 janvier. Une partie non négligeable de ces plates-formes ont choisi un modèle participatif, à l'image du champion tricolore du partage de véhicule Blablacar. 35% des e-acheteurs ont consommé collaboratif au moins une fois en 2014.

Les ventes directes en plein boom. Travail a domicile. Référentiel des métiers de l'Internet - APEC.

Internet economy

- Comment ne pas sombrer sous l’information ? Le flot continu de l’info – Crédit ©steeljam via flickr.com Nous n’avons jamais eu autant de sources d’information à notre disposition.

- Comment ne pas sombrer sous l’information ?

Des dizaines de chaînes de télé, des encyclopédies en ligne, des journaux gratuits sur Internet. Pourtant l’impression de confusion générale domine. Sauf pour ceux qui savent s’organiser et utiliser les bons outils… Le temps passé devant la télé augmente et représentait 3h47 par jour en 2011, soit 15 minutes de plus que l’année précédente. Tout est fait pour nous pousser à consommer : les chaînes thématiques répondent désormais aux passions de chacun et à la fragmentation des publics. Les émissions privilégient plus que jamais le direct, l’émotion et le spectacle. Après la télé-réalité, c’est désormais au tour de la scripted réality de nous plonger dans des univers immersifs à pas cher, en attendant les programmes interactifs et transmedia, initiés en France par “Plus belle la vie” ©IDC – Digital Universe Study 1- Aller chercher l’info à la source.