background preloader

Ppe

Facebook Twitter

Semana mundial en contra de la experimentación en animales – Blog de la Sociedad Conservacionista Cuídame. INVITROSKIN : La plate-forme dingéniérie tissulaire de LOréal. L'Oréal se félicite de l’annonce du premier Programme d’Action du Partenariat Européen sur les Approches Alternatives à l’Expérimentation Animale (EPAA).

INVITROSKIN : La plate-forme dingéniérie tissulaire de LOréal

Le 7 novembre 2005, L’Oréal a contribué avec la Commission, 6 autres entreprises et 7 secteurs de l’industrie, à la création de l’EPAA. L'Oréal soutient les 21 activités clés listées dans le Programme d’Action et plus particulièrement le développement de la recherche dans des domaines très complexes comme la toxicité systémique à doses répétées ainsi que la validation et l’acceptation des méthodes dans le monde entier. L’objectif final de L’Oréal est d’accélérer l’élimination de l’expérimentation animal en mettant au point un ensemble d’approches et de méthodes qui pourront être utilisées par les différents secteurs de l’industrie pour évaluer la sécurité des ingrédients.

Visiter le site de l'EPAA. Animaux de laboratoire - Argumentaire contre l'expérimentation sur les animaux - Massacre Animal (AMA)- - Voir aussi: - La recherche -Les tests - IAMS L’expérimentation sur les animaux n’est-elle pas indispensable au progrès de la médecine ?

Animaux de laboratoire - Argumentaire contre l'expérimentation sur les animaux - Massacre Animal (AMA)-

Les historiens spécialisés en médecine ont clairement établi que la médecine n’a eu qu’une influence mineure sur l’allongement de l’espérance de vie et que la baisse de la mortalité liée aux principales maladies infectieuses qui a été constatée depuis 1900 tient essentiellement, outre à des facteurs de comportement et d’environnement, à l’amélioration de l’alimentation et de l’hygiène, et non pas à l’expérimentation sur les animaux. Des traitements aussi importants que le vaccin contre la polio par exemple n’ont-ils pas été mis au point grâce à l’expérimentation sur les animaux ?

Les recherches sur la polio ont suivi une double orientation : d’une part, des travaux in vitro, sans utilisation du modèle animal, qui ont été récompensés par un Prix Nobel et, d’autre part, des travaux s’appuyant sur l’expérimentation qui ont sacrifié légion d’animaux. La Vivisection - Dissection animale. < Accueil Vivisection : "Quand l'homme se fait monstre" Préambule Artezia prend le parti pris de défendre la cause animale, et dénonce des pseudo-scientifiques dont la cruauté culmine à des hauteurs que l'on n'ose à peine imaginer.

La Vivisection - Dissection animale

La Vivisection - Dissection animale. La Vivisection - Dissection animale. Cette puce pourrait mettre fin aux expérimentations animales. Crédit DR Les méthodes à la base des découvertes médicales et les développements pharmaceutiques dans le monde moderne sont depuis longtemps controversées.

Cette puce pourrait mettre fin aux expérimentations animales

Le secteur recherche et développement a vu sa productivité chuter pendant 50 ans, exigeant un temps et des moyens toujours plus importants : « Pour chaque milliard de dollars investi, (…) nous mettons de moins en moins de médicaments approuvés sur le marché » explique Geraldine Hamilton, scientifique en chef de l’institut Wyss, lors de la conférence TED 2013 de Boston. Pour expliquer ce déclin, la biologiste cellulaire met en avant l’inefficacité des protocoles de recherche : « Nous n’avons pas les bons outils (…) Prenons l’exemple des boîtes de Petri. DOSSIERS > la vivisection...massacre inutile... La vivisection est une découpe dans un corps vivant, c'est l'appellation biologique donnée.la vivisection, également appelée expérimentation animale, concerne l'ensemble des tests réalisés sur des animaux vivants, anesthésiés ou non.

DOSSIERS > la vivisection...massacre inutile...

En France, on estime à 7 millions d'animaux qui meurent à cause des expérimentations animales, dans d'horribles souffrances. Les animaux sont utilisés dans des domaines différents, comme la cosmétologie, la recherche médicale, les produits d'entretiens et certains produits alimentaires. quand beauté rime avec cruauté... En cosmétologie 38 000 animaux continuent à être mutilés chaque année dans les laboratoires européens pour mettre au point une crème de beauté, un rouge à lèvres ou un shampooing. les animaux utilisés pour ces pratiques expérimentales ne se réduisent pas au simple lapin de laboratoire ou à la souris. Pourquoi la recherche animale reste indispensable. Mercredi 3 juin, la Commission européenne s'est prononcée en faveur de la poursuite de l'expérimentation animale, en réponse à l'initiative citoyenne européenne Stop Vivisection.

Pourquoi la recherche animale reste indispensable

Pour lever le voile sur cette facette de la recherche souvent décriée bien que méconnue, CNRS Le journal fait le point sur la réglementation en cours et sur les enjeux de la recherche animale. Cet article est issu de notre dossier sur la recherche animale publié dans CNRS le journal n°277 (été 2014).

Il a été actualisé le 3 juin 2015 après la décision de la Commission européenne. Traités de tortionnaires et de nazis sur les murs de l’animalerie. Expérimentation animale : derniers chiffres et premières réflexions - Pro Anima. Les dernières statistiques correspondant à l’utilisation des animaux à des fins scientifiques dans les établissements utilisateurs français viennent de paraître.

Expérimentation animale : derniers chiffres et premières réflexions - Pro Anima

Publiées par le ministère de l’éducation nationale de l’enseignement supérieur et de la recherche, elles correspondent à l’année 2014 et représentent donc une photographie de cette année précise. L’impossible analyse Il est difficile de fournir une analyse vraiment pertinente de ces chiffres puisqu’un mode de comptage différent a été utilisé par rapport aux enquêtes précédentes. Le format imposé par l’Union européenne pour l’enquête (…) est différent de celui utilisé antérieurement. De nouveaux tests cellulaires pourraient constituer une alternative à l’expérimentation animale. « Pour des milliers de substances chimiques auxquelles sont exposés les humains les données disponibles pour évaluer leurs effets toxiques potentiels s’avèrent insuffisantes, » écrivent les auteurs de l’étude publiée dans la revue Nature Communications. [1] Mais les tests de toxicité traditionnels utilisant des animaux sont coûteux et les différences entre les espèces font qu’ils ne permettent pas toujours de prédire avec précision l’effet d’une substance chimique sur les humains.

De nouveaux tests cellulaires pourraient constituer une alternative à l’expérimentation animale

Ces tests sur animaux soulèvent également des préoccupations éthiques concernant le bien-être animal. « Un objectif important du programme américain Tox21 est de substituer les données de toxicité in vitro au données in vivo afin de réduire l’expérimentation animale, » explique à l’AFP Ruili Huang, chercheur au sein du NIH et coauteur de l’étude. Mais pour ce faire, les essais de toxicité sur cellules doivent être tout aussi, ou plus prédictifs, pour l’homme que ceux réalisés sur les animaux.