background preloader

Les limites du corps humain

Facebook Twitter

Sport : quelles sont les limites du corps humain ? Aviez-vous remarqué la petite bosse dans le dos des joueurs de l’équipe de France de rugby pendant la coupe du monde ?

Sport : quelles sont les limites du corps humain ?

Cette excroissance est en fait une petite boîte bourrée de technologies et équipée d’un GPS. Il permet à l’entraîneur ou au préparateur physique assis sur le banc d’obtenir en temps réel des informations sur chacun des joueurs : fréquence cardiaque, distance parcourue, vitesse instantanée ou même nombre d’impacts et leur intensité. « Le coach en sait plus sur leur état physique que les joueurs eux-mêmes » commente Bernard Andrieu, philosophe et professeur à l'Université Paris Descartes. L’utilisation de la technologie pour optimiser les performances sportives est désormais pratique courante : « On assiste à une hybridation biotechnologique, une osmose entre le matériel et le corps du sportif, explique le spécialiste. Autrefois l’athlète n’avait que son corps comme ressource. La course au corps augmenté.

Plus grand, plus rapide, plus vieux, l’homme face à ses limites - La Croix. Quelles sont les limites du corps humain ? Chimie sport 99. Les limites des performances sportives. Les différentes limites Différentes parties de notre corps régulent nos limites.

Les limites des performances sportives

Les limites les plus importantes qui interviendront sur notre organisme sont les limites osseuses, musculaires et cardiovasculaires. Description anatomique du mouvement. Plan du Chapitre : En biomécanique, l'analyse descriptive d'une position ou d'un mouvement dans l'espace doit être compréhensible par tous.

Description anatomique du mouvement

Pour cela, une codification du langage a été mise en place afin que toutes les personnes désireuses de communiquer entre elles sur l'analyse du mouvement puissent se faire comprendre clairement. L'objectif de ce deuxième chapitre est de vous fournir et de vous expliquer cette terminologie scientifique spécifique utile à une bonne compréhension de la description anatomique d'une position ou d'un mouvement. Histoire évolutive des homininés. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Histoire évolutive des homininés

Les études génétiques montrent que les primates ont divergé des autres mammifères il y a 85 millions d'années environ, au Crétacé supérieur, leurs premiers fossiles apparaissent au Paléocène, il y a environ 55 Ma[2]. La famille des Hominidés a divergé de la famille des Hylobatidae (gibbon), il y a quelques 15 à 20 millions d'années, et de la sous-famille Ponginae (Orang-outan) il y a 14 Ma années environ[3],[4]. La bipédie est l'adaptation première de la ligne d'Hominini. Le premier hominidé bipède semble être soit Sahelanthropus tchadensis, soit Orrorin tugenensis. Mais, Sahelanthropus ou Orrorin peuvent plutôt être le dernier ancêtre commun entre les chimpanzés et les humains. Nos athlètes actuels nuls par rapport à l’homme préhistorique - Philippe Gras sur LePost.fr (18:16) Publié parPhilippe Gras post non vérifié par la rédaction 14/10/2009 à 15h42 - mis à jour le 05/11/2009 à 18h16 | vues | réactions Tout l’arsenal actuel du dopage ne suffirait pas à Lance Armstrong ou Hussein Bolt pour égaler les performances physiques de l’homme préhistorique, dont l’évolution s’est traduite par une perte de ses capacités athlétiques au cours des millénaires.

Nos athlètes actuels nuls par rapport à l’homme préhistorique - Philippe Gras sur LePost.fr (18:16)

À quoi ressemblera l'homme dans 1000 ans ? En l'an 3000, l'évolution de l'espèce humaine donnera naissance à des individus plus grands, aux grands yeux mais avec de plus petits cerveaux, d'après des prévisions de science-fiction du quotidien The Sun.

À quoi ressemblera l'homme dans 1000 ans ?

Le tabloïd britannique à scandale The Sun a une nouvelle fois preuve d'une grande liberté éditoriale avec les faits et la rigueur scientifique en présentant sa vision de l'homme après 1000 années d'évolution. Et d'après la vue d'artiste que propose le quotidien, l'évolution ne sera pas tendre avec l'espèce humaine! L'homme du futur sera peut-être plus grand qu'aujourd'hui mais il aura moins de dents (alimentation plus molle, voire pilules) et un petit cerveau (devenu moins utile avec les ordinateurs), un quadruple menton et moins de poils (vie dans des habitats bien chauffés), des grands yeux (communication davantage visuelle qu'orale) et des petits testicules (baisse de la fertilité masculine).