background preloader

Cleoine

Facebook Twitter

J'ai vécu en France dès l'âge de ma naissance mon pueblo nommé saint Vincent de Lamonjoie

Cybathlon 2016 : entre sport, handicap et transhumanisme - Transhumanisme : Association Française Transhumaniste. Le samedi 8 octobre 2016 aura lieu le premier Cybathlon, à Zurich (Suisse). Contrairement aux jeux paralympiques, qui ne font appel qu’à des prothèses non-motorisées, le Cybathlon fera appel à des prothèses motorisées, ainsi qu’à du contrôle par la pensée ou par impulsion électrique. A l’instar de la course de Formule 1, les athlètes seront récompensés au même titre que les équipes de recherche derrière leurs prothèses et équipements. Il s’agit donc d’un champ de compétition entièrement nouveau. Pour se faire une idée plus précise, on y verra apparaître les disciplines suivantes.

Chaque discipline est illustrée par une brève vidéo YouTube : Le but premier de cet événement est de favoriser l’émancipation des personnes handicapées, en étendant le champ de leurs possibilités. Il fait également office de vitrine pour des technologies qui pourront aider les handicapés dans la vie de tous les jours, et stimule la compétition des entreprises et laboratoires de recherche dans ce domaine. Sport mondialisé : du pain et des jeux #DATAGUEULE 60. Saut en hauteur. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le saut en hauteur est une épreuve d'athlétisme qui consiste à franchir une barre posée entre deux supports verticaux en prenant appui sur une jambe.

Le record du monde actuel de la discipline est détenu par le Cubain Javier Sotomayor avec un saut à 2,45 m lors du meeting de Salamanque le 27 juillet 1993. Le record féminin est détenu par la Bulgare Stefka Kostadinova avec un saut à 2,09 m en 1987 à Rome lors des championnats du monde d'athlétisme. Réglementation[modifier | modifier le code] L'athlète qui franchit la barre la plus haute remporte le concours.

L'appel doit obligatoirement être pris sur un seul pied. Le concours est régi par deux principes généraux : la barre ne peut jamais être descendue, et les concurrents sont éliminés après trois échecs successifs. La barre est montée par palier (de 5 cm en 5 cm au début de la compétition, puis de 3 en 3 cm). Classement et départage des égalités[modifier | modifier le code] Record du monde de natation messieurs du 100 mètres nage libre. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Progression du record du monde de natation sportive messieurs pour l'épreuve du 100 mètres nage libre en bassin de 50 et 25 mètres.

Évolution des records du monde, d'Europe et de France du 100 m NL messieurs en bassin de 50 m (monde en bleu, Europe en rose et France en jaune). Bassin de 50 mètres[modifier | modifier le code] Meilleurs temps lancés[modifier | modifier le code] Il s'agit ici, non pas de records du monde officiels mais des meilleurs temps effectués dans des relais avec ce que l'on appelle un départ lancé. Mise à jour le 1er février. Sans combinaison Bassin de 25 mètres[modifier | modifier le code] Meilleurs temps lancés[modifier | modifier le code] Mise à jour le 8 décembre 2014. 100 yards nage libre[modifier | modifier le code] Notes[modifier | modifier le code] Portail de la natation. Record du monde du 100 mètres. Le premier record du monde du 100 m homologué par l'Association internationale des fédérations d'athlétisme est celui de l'Américain Don Lippincott le 6 juillet 1912 lors des Jeux olympiques de Stockholm, avec le temps de 10 s 6.

En 1968, à l'occasion des Jeux de Mexico, son compatriote Jim Hines devient avec 9 s 95 le premier détenteur du record mondial du 100 m mesuré à l'aide du chronométrage électronique. Il est également le premier athlète à franchir la barrière des dix secondes. Côté féminin, le temps de 13 s 6 établi le 5 août 1922 par la Tchécoslovaque Marie Mejzlíková constitue officiellement le premier record du monde du 100 m féminin. L'Américaine Wyomia Tyus établit en 1968 à Mexico le premier record mondial mesuré électroniquement, en 11 s 08[3]. Record du monde masculin[modifier | modifier le code] Historique[modifier | modifier le code] Premiers records[modifier | modifier le code] De Jesse Owens à Bob Hayes[modifier | modifier le code] Historique[modifier | modifier le code]

Record du monde du lancer du javelot. Les records du monde du lancer du javelot sont actuellement détenus par le Tchèque Jan Železný qui établit la marque de 98,48 m le 25 mai 1996 à Iéna en Allemagne, et par sa compatriote Barbora Špotáková, créditée de 72,28 m le 13 septembre 2008 à Stuttgart en Allemagne[1]. Le premier record du monde du lancer du javelot homologué par l'Association internationale des fédérations d'athlétisme est celui du Suédois Eric Lemming en 1912 avec la marque de 62,32 m. En 1986, à la suite du record du monde de l'Est-Allemand Uwe Hohn qui effectue un lancer au-delà des 100 m, le javelot est redessiné par mesure de sécurité et une nouvelle liste de records du monde est ouverte au 1er avril 1986.

En 1991, le javelot est une nouvelle fois modifié et une troisième liste de records du monde est effective à compter du 18 novembre 1991. Le premier record mondial féminin, régi alors par la Fédération Sportive Féminine Internationale, est établi en 1922 par la Tchécoslovaque Božena Šrámková.

Dopage

Natation : la fin des combinaisons "magiques" La Fédération internationale de natation a décidé, vendredi, d'interdire à partir de 2010 les combinaisons en polyuréthane, autorisées pour les Mondiaux. La Fédération internationale de natation (FINA), réunie en congrès vendredi 24 juillet à Rome, a décidé d'interdire à partir de 2010 les combinaisons en polyuréthane qui ont bouleversé la discipline depuis plusieurs mois, selon le site spécialisé SwimNews.com.

Selon SwimNews, seules 7 fédérations sur plus de 180 se sont prononcées contre l'interdiction, adoptée à la suite d'une proposition rédigée par les Etats-Unis réclamant un retour au "tout tissu". Selon L'Equipe.fr, le bureau de la FINA doit encore valider cette décision de manière définitive ; il y a très peu de chances qu'il l'infirme.

L'apparition du polyuréthane dans les combinaisons en 2008 a considérablement amélioré les performances des athlètes. La Fabrique Des Champions. Sport : la fabrique des champions | Sciences, environnement, technologies. Sport. Peut-on encore battre des records du monde ? Progrès technologique, améliorations techniques, meilleure connaissance des athlètes : le sport et la science travaillent pour réaliser des exploits et battre des records du monde. Mais jusqu’où peuvent-ils aller ? En battant le record du monde de saut à la perche le 15 février 2014, le Français Renaud Lavillenie a réalisé l’une des performances les plus impressionnantes de l’athlétisme. Un centimètre de mieux que le précédent record : une marge infime qui en dit long sur la difficulté de battre les records. Au point de remettre en cause la devise olympique – “Plus vite, plus haut, plus fort” – pour The Economist, qui s’interroge sur la limite de ces exploits.

L’hebdomadaire britannique constate que “les records du monde sont plus rares et dépassent les précédentes marques de marges plus petites”. Depuis 1981, “le record du monde du 800 mètres a été abaissé de 0,82 seconde contre pratiquement quatre secondes lors des vingt-six années précédentes”. Charlotte Onfroy-Barrier. Limites du corps humain - Galerie du Radium. Les superhommes sont limités par leur propre corps. En effet si certains peuvent par leur pouvoir s'immerger dans la lave, courir, traverser la matière ou voler à des vitesses supersoniques cela ne se fait pas sans danger.

Toutes ces valeurs sont considérées comme étant prises sur un être humain normal sans protection aucune. Température minimale et maximale qu'un corps humain peut supporter : 28° à 42° en dehors de ces limites les températures deviennent létales Température d'environnement supportables sans équipement spéciaux : Pour un être humain en bonne santé, un maximal de 75/80°C est à la limite du supportable, au delà cela devient mortel. Pour un être humain en bonne santé, une température inférieure à 0°C devient mortelle selon les conditions extérieures (vent, milieu aquatique, etc...)

Vitesse maximale qu'un corps humain peut supporter : 1G = 1x9,8m/s² soit 35,3 km/h 2G = 2x9,8m/s² soit 70,6 km/h 3G = 3x9,8m/s² soit 105 km/h etc... 1 bar = 1Kg/cm2 soit la pression sur terre. Ordres de grandeur de vitesse. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Afin de donner des ordres de grandeur de vitesse, la liste suivante présente différents niveaux de vitesse de 1,3 × 10−9 à 3,0 × 108 m/s. Exemples de valeurs de vitesse avec leur ordre de grandeur[modifier | modifier le code] Autres exemples de vitesses en mètre par seconde[modifier | modifier le code] Autres exemples de vitesses en kilomètre par heure[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Portail de la physique.

Limites du corps humain

Records. Etude de cas. La politique et les interêts dans le sport. Les limites du corps humain.