background preloader

Photographie d'Aylan Kurdi [dossier en cours d'élaboration]

Facebook Twitter

Migrants : une photo choc et des questions. EN IMAGES. Migrants: les journaux du monde entier rendent hommage à Aylan. Publier la photo du petit Aylan - ODI. La publication par les médias du monde entier de la photo du corps d’un enfant syrien rejeté par la mer sur une plage turque a suscité de nombreux débats en France, où certains ont noté que les rédactions avaient réagi avec un temps de retard sur leurs collègues européens, et hors de France.

Publier la photo du petit Aylan - ODI

De très nombreuses rédactions ont dans les heures et les jours qui ont suivi tenu à expliquer au public la décision qu’elles avaient prise. Des chercheurs ont analysé les stratégies des uns et des autres. Recensement non exhaustif de ces documents à la date du 10 septembre. Ouvrir les Yeux : Editorial du Monde du 3 septembre. Le corps d'Aylan. Pourquoi la presse française (ou en tous cas Le HuffPost) n'a pas publié la photo de l'enfant syrien mort  Ce jeudi matin, les Unes de la presse internationale sont majoritairement consacrées à l'image d'un enfant syrien retrouvé mort sur une plage de Turquie. En France, aucune couverture ne l'affichait. L'image est bouleversante. Le contraste est frappant. Mercredi en début de soirée, les sites de la presse anglosaxonne tout d'abord, puis du reste de l'Europe ensuite affichaient le corps sans vie d'Aylan Kurdi, 3 ans, face contre terre sur une plage de Bodrum, comme un symbole de la dramatique situation actuelle, comme la preuve ultime de l'inadmissible paralysie de nos dirigeants face à la souffrance de peuples désespérés qui fuient par tous les moyens possibles des conflits inhumains.

"Si ces images extraordinairement puissantes d'un enfant syrien mort échoué sur une plage ne changent pas l'attitude de l'Europe face aux réfugiés, qu'est-ce qui le fera? " Sur les réseaux sociaux, l'émotion et la mobilisation étaient encore plus grandes. Les quotidiens qui ont publié la photo de l'enfant réfugié mort expliquent leur choix. La photo d'un jeune garçon au T-shirt rouge mort noyé et que l'on peut voir la tête dans le sable fait la une de nombreux quotidiens étrangers et celle du Monde, ce jeudi 3 septembre 2015.

Les quotidiens qui ont publié la photo de l'enfant réfugié mort expliquent leur choix

La question qui anime beaucoup de rédactions est de savoir s'il faut ou non publier de telles images. D'autres ont choisi un certain entre-deux. Sur son site, Ouest France a recadré l'image pour ne pas montrer l'enfant mort sur la plage turque. «Dur rappel» Sur France Inter, l'écrivain, journaliste au Canard Enchaîné et ancien reporter de guerre Sorj Chalandon s'oppose à cette démarche: «J'ai vu cette photographie floutée et non floutée. Cette image n'est pas offensante, elle n'est pas gore, pas de mauvais goût Kim Murphy, rédactrice en chef adjointe du LA Times Dean Baquet, rédacteur en chef du New York Times, qui a choisi de publier l'autre photo, celle où l'enfant est porté par un agent de police turc, explique: «Image qui va rester» Pour Quartz, cette photo a permis une prise de conscience collective:

Publier la photo d’Aylan ou pas, la presse fran aise s’explique.

Delphine Ernotte, nouvelle présidente de France Télévisions, a justifié la décision de flouter le visage de l’enfant dans les JT de 13H et 20H jeudi. – clemidoc

Le père d'Aylan passeur ? «Valeurs actuelles» sort l'indice qui fait pschitt. INTOX Voilà un retournement comme la presse les aime.

Le père d'Aylan passeur ? «Valeurs actuelles» sort l'indice qui fait pschitt

Le père d’Aylan, l'enfant retrouvé mort sur une plage turque, aurait été en fait un passeur. Après la perte de ses fils et de sa compagne dans le naufrage de leur embarcation, l’homme avait raconté le drame sur toutes les chaînes de télé. Face à la mer déchaînée, il aurait pris la tête du bateau après la fuite du passeur. Puis un mouvement de foule aurait fait chavirer l’embarcation.

Mais d’autres témoignages sont rapidement venus mettre en cause sa déclaration. A quoi le père d’Aylan a répondu en niant en bloc et maintenant sa version dans une déclaration au Wall Street Journal. Alors, aux commandes du bâteau ? Mais dans son dernier numéro daté de jeudi, Valeurs actuelles enfonce le clou, assurant que la passagère survivante aurait déclaré avoir versé, pour la traversée, 10 000 dollars à Abdallah Kurdi lors d’un rendez-vous dans un café.

A partir de 19mn A partir de 50s Valentin Graff , Pauline Moullot. Le père d'Aylan coupable ? - DESINTOX - 30/09/2015 - vidéo Dailymotion. Le père d'Aylan, passeur ? Le scoop raté de Valeurs actuelles. Que s'est-il passé lors de la traversée durant laquelle le jeune Aylan Kurdi s'est noyé, provoquant une vague mondiale d'émotion ?

Le père d'Aylan, passeur ? Le scoop raté de Valeurs actuelles

Le témoignage de l'une des survivantes semble contredire partiellement le récit fait jusqu'alors par le père de l'enfant, affirmant que le père pilotait l'embarcation. Dans son dernier numéro, Valeurs actuelles s'en empare... et assure même, manifestement du fait d'une erreur de traduction , que le père était le passeur.