background preloader

4-Qu'est ce qui et qui soutien les circuits courts?

Facebook Twitter

Les lois, programmes ou acteurs incontournables soutenant les circuits courts

Extrait AMAP. Alimentation : comment encourager les circuits courts. Les achats réalisés via les circuits courts représentent aujourd'hui 6 à 7% des courses alimentaires.

Alimentation : comment encourager les circuits courts

Lors de sa mission d'information, Brigitte Allain, députée Europe écologie les verts, a identifié plusieurs mesures pour les développer. "Aujourd'hui, une tomate cultivée par exemple à Marmande [Aquitaine] pourra être consommer à Bergerac [Aquitaine], après un détour par l'Ile-de-France : la société considère aujourd'hui que c'est plus simple d'un point de vue logistique de rassembler les marchandises sur le marché de gros de Rungis et ensuite de les rediffuser", déplore Brigitte Allain, députée Europe écologie les verts, rapporteure de la mission d'information sur les circuits courts et la relocalisation de l'alimentation.

Réseau rural Francais circuits courts. Une loi pour inciter à manger local discutée à l'Assemblée. Le 14 janvier, à l’Assemblée Nationale, a été votée à l’unanimité une proposition de loi de Brigitte Allain, députée de la Dordogne, visant à favoriser l’ancrage territorial de l’alimentation.

Une loi pour inciter à manger local discutée à l'Assemblée

Plusieurs autres propositions de lois écologistes ont été discutées et votées par les députés dans la journée. On trouve notamment une loi sur les mesures à prendre en cas de pic de pollution, ou une mesure visant à interdire les produits chimiques préoccupants au sein des entreprises. La plus novatrice est celle proposée par Brigitte Allain sur le manger local, approuvée à l’unanimité par les députés. La proposition de loi fait suite à un rapport remis aux députés, intitulé Et si on mangeait local ?. Il souligne le développement important de la consommation de produits locaux. Les initiatives en faveur des circuits courts alimentaires se sont multipliées sans un réel cadre législatif national, preuve de l’engouement des citoyens pour le sujet. La dimension territoriale et politique des circuits courts alimentaires : représentations et enjeux dans le débat européen sur la politique agricole commune.

Les représentations politiques et les instruments associés Cette approche duale est toutefois contestée par plusieurs auteurs, qui estiment que les CCA ne sont pas porteurs d’un modèle alternatif pur, mais plutôt hybride, et que leur pérennisation passe par leur inscription dans une organisation territoriale.

La dimension territoriale et politique des circuits courts alimentaires : représentations et enjeux dans le débat européen sur la politique agricole commune

Pour faire droit à ces arguments et prendre en compte la variété des contextes politiques et des modalités de fonctionnement des CCA en Europe, il nous semble opportun d’affiner la typologie de Wiskerke en distinguant, au sein du paradigme alternatif, deux modèles: l’un plus territorial, qui s’attache à la dimension culturelle et paysagère, et l’autre plus alternatif et écologiste. De manière schématique, nous pouvons en déduire trois représentations politiques-types selon les visions de la place et du rôle des CCA dans l’économie, la société et le développement du territoire, qu’elles portent. Photo 2 © Pippa Hynelin - Fotolia.com. Les actions du Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation, de la Pêche, de la ruralité et de l'Aménagement du Territoire - PSDR Coxinel.

La mise en place d’un groupe de concertation par le MAAP en janvier 2009 Les Assises de l’agriculture et du Grenelle de l’environnement ont fait émerger la volonté de développer la part des produits saisonniers et de proximité dans les achats alimentaires.

Les actions du Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation, de la Pêche, de la ruralité et de l'Aménagement du Territoire - PSDR Coxinel

C’est la raison pour laquelle Michel Barnier, Ministre de l’agriculture et de la pêche, a créé, en janvier 2009, un groupe de travail réunissant l’ensemble des partenaires engagés dans ces démarches, de façon à concevoir et suivre un plan d’actions pour leur développement. Y.Chiffoleau, coordinatrice du projet Coxinel, y participe. Une définition officielle en avril 2009 "Un circuit court est un mode de commercialisation des produits agricoles qui s’exerce soit par la vente directe du producteur au consommateur, soit par la vente indirecte à condition qu’il n’y ait qu’un seul intermédiaire. " Un plan d’actions en 14 mesures. Projet Trame - Circuits Courts - CASDAR RCC. Références Circuits Courts Le projet Ce projet doit permettre aux agriculteurs, et aux structures qui les accompagnent de mieux évaluer les performances globales des projets d’installation ou de développement de commercialisation en circuits courts pour répondre aux attentes sociétales.

Projet Trame - Circuits Courts - CASDAR RCC

Ce projet bénéficie de financements du Casdar. Il est coordonné par le CERD et la Chambre régionale d’agriculture de Bourgogne appuyés par l’Institut de l’élevage et TRAME. Projet Coxinel - PSDR Coxinel. COXINEL : Les circuits courts de commercialisation en agriculture et agroalimentaire : des innovations pour le développement régional Après le Projet Equal Croc...

Projet Coxinel - PSDR Coxinel

CROC est un projet en 4 axes au service d’un objectif partagé : "Compétences, Réseaux, Observatoire, Communication pour soutenir l’agriculture locale par des réseaux de proximité". Ce projet s’est déroulé entre 2005 et 2008 dans le cadre du Programme d’Initiative Communautaire EQUAL, soutenu par le Fonds Social Européen pour lutter contre toutes les formes de discrimination et réduire les inégalités entre les régions et entre les populations, sur le plan à la fois économique et social. Pour en savoir plus : aller sur le site du projet EQUAL CROC ...Le Projet PSDR Coxinel En 2008, un nouveau projet a démarré pour 3 ans. Présentation détaillée du projet Opérateurs impliqués Qu’est-ce qu’un projet PSDR ? Structuration du site Le DVD "Se nourrir ici" de l'association Lafi Bala vient de sortir !!

Lire la suite des actualités. Liproco - Circuits courts. Rapport du groupe de travail circuits courts - 0409 suite au Grenelle de l'environnement. Le plan Barnier pour les circuits courts. Un plan d’action national pour développer les circuits courts Le groupe de travail « circuits courts » A la demande du Ministre de l'agriculture et de la pêche, un groupe de travail a été constitué en janvier 2009 sur la notion de circuits courts de commercialisation des produits agricoles.

Le plan Barnier pour les circuits courts

Cette initiative fait suite aux travaux des Assises de l'Agriculture au sein desquelles le groupe « Alimentation » a proposé, parmi les cinq pistes d'actions recensées, de renforcer le lien entre producteurs et consommateurs en soutenant des actions locales permettant de recréer ce lien. De plus, ce sujet a été abordé lors des discussions du Grenelle de l'environnement, dans le cadre du groupe « production et consommation durable ». Ce groupe s'est réuni à trois reprises début 2009 afin : – d'évoquer les différents atouts que peut offrir ce type de commercialisation ; – de lister les éventuels freins au développement de cette activité ; Le plan Barnier : 4 axes et 14 mesures Les 4 axes retenus sont : N° 3280 - Proposition de loi de Mme Brigitte Allain visant à favoriser l'ancrage territorial de l'alimentation. (Renvoyée à la commission des affaires économiques, à défaut de constitution d’une commission spéciale dans les délais prévus par les articles 30 et 31 du Règlement.) présentée par Mesdames et Messieurs Brigitte ALLAIN, Laurence ABEILLE, Éric ALAUZET, Isabelle ATTARD, Danielle AUROI, Denis BAUPIN, Michèle BONNETON, Christophe CAVARD, Sergio CORONADO, Cécile DUFLOT, François-Michel LAMBERT, Noël MAMÈRE, Véronique MASSONNEAU, Paul MOLAC, Barbara POMPILI, Jean-Louis ROUMÉGAS, François de RUGY et Eva SAS, députés.

N° 3280 - Proposition de loi de Mme Brigitte Allain visant à favoriser l'ancrage territorial de l'alimentation