background preloader

Antigone et la Grèce antique

Facebook Twitter

L'héritage antique dans le théâtre français. Héritage antique. Arbre généalogique de la famille d'Antigone. Histoire des Labdacides Heureux qui jusqu’en son vieil âge ignore le goût du malheur ! Quand une fois le ciel a frappé la maison, la ruine de proche en proche gagne et n’épargne pas un seul des descendants. ( Antigone de Sophocle ) Tout commence lorsque Zeus, prenant l’apparence d’un superbe taureau, enlève Europe, la fille d’Agénor. Ce dernier demande à ses fils de partir à sa recherche. Après avoir parcouru tout l’univers, l’un d’eux, Cadmos, consulte l’oracle, qui l’invite à ne pas s’inquiéter de sa sœur mais plutôt à suivre une génisse et à fonder une ville là où elle s’étendra. Malheureusement, un dragon garde la seule source de la contrée. Cadmos épouse ensuite Harmonie la fille d’Arès, le dieu de la guerre. Agavé, une autre fille de Cadmos, a pour fils Penthée.

Labdacos, un petit-fils de Cadmos, donne son nom à la famille des Labdacides. Laïos épouse Jocaste. Arbre généalogique Partager À voir également. Antigone de Jean Anouilh. Fiche signalétique d'Antigone : Le texte de référence est celui publié par les Éditions de la Table Ronde, en 1999. La pièce est composée sous sa forme quasi-définitive en 1942, et reçoit à ce moment l'aval de la censure hitlérienne. Elle n'est jouée la première fois que deux ans après, le 4 février 1944, au théâtre de l'Atelier à Paris, sans doute à cause de difficultés financières. Après une interruption des représentations en août 1944, due aux combats pour la libération de Paris, elles reprennent normalement. Antigone sera ensuite à nouveau représenté à Paris en 1947, 1949 et 1950 mais aussi dès mai 1944 à Bruxelles, en 1945 à Rome, et en 1949 à Londres. Le contexte historique : Antigone est une pièce des années noires, lorsque la France connaît la défaite face aux armées nazies et elle tombe sous l'Occupation.

En 1942, Jean Anouilh réside à Paris, qui est occupée par les Allemands depuis la débâcle de 1940 et l'Armistice. L'année 1942, marque un tournant décisif dans cette période. Lieu de la première représentation théâtrale d'Antigone. Grèce antique rites funéraires | DÉCOUVRIR LA GRÈCE. Grèce antique rites funéraires propres à l’ époque antique grecque étonnants de nos jours. Incinéré et donc délivré, le défunt continue à vivre dans sa nouvelle demeure, le tombeau. La sépulture est un grand honneur pour lui. Son passage aux Enfers réussi, il protègera ses proches pour toujours. Les rites funéraires se déroulent sur 4 étapes. 1. La toilette du defunt et son exposition (prothésis) : Le premier rite était la toilette du mort. 3. Scène de « prothésis »vers 560-550 av. 3. 4.

Renouvellement des mythes au théâtre au xxème siècle. La tragédie. La tragédie Selon la définition du Petit Robert, la tragédie est : « une œuvre dramatique en vers, présentant une action tragique dont les événements, par le jeu de certaines règles ou bienséances se traduisent essentiellement en conflits intérieurs chez des personnages illustres aux prises avec un destin exceptionnel ». Ce qu’il faut mentionner, et ce que le dictionnaire mentionne aussi d’ailleurs, c’est qu’elle nous vient de la Grèce antique. Plus précisément, elle est née du dithyrambe, culte fait au dieu Dionysos. Voyons donc les deux grandes périodes de la tragédie : la période antique et la période classique. Première partie : la tragédie antique ou le début des œuvres lyriques et dramatiques Tout a commencé par la présence d’un choeur qui célébrait le dieu en se produisant autour de son autel.

Deuxième partie : la tragédie classique ou l’admiration des Anciens Le 17e siècle et ses auteurs s’inspireront beaucoup de l’Antiquité et de ses sujets tragiques. Oedipe. Oedipe et la Sphinx par INGRES © Musée de Montauban Héros thébain, fils de Laïos, roi de Thèbes et de Jocaste. Un oracle avait prédit que si Laios avait un fils celui-ci tuerait son père et épouserait sa mère. Un fils naquit; aussitôt Laios le fit exposer sur le Cithéron. Des pâtres le trouvèrent et comme il avait les pieds enflés par les cordes dont on les avait serrés, ils le nommèrent Oedipe (du grec odein, être enflé, et pous pied). Ils le portèrent à Polybe, roi de Corinthe, qui l'éleva comme son fils. Oedipe, devenu plus âgée alla, pour éclaircir le mystère de sa naissance, consulter l'oracle de Delphes, qui lui conseilla de ne pas retourner dans son pays, sous peine de tuer son père et d'épouser sa mère.

Oedipe maudissant Polynice par BASCHET © ENS B-A Paris Une peste survint; l'oracle ordonna d'expulser le meurtrier de Laios. D'après la tradition homérique, Oedipe resta roi de Thèbes et il mourut à la guerre. Sophocle : Oedipe roi.