background preloader

Flipped classroom

Facebook Twitter

Le QCM inversé : un outil qui permet d’apprendre et non plus d’interroger ! | Le blog de JC2. Il est impossible de construire un questionnaire à choix multiple (QCM) si on ne connaît pas son cours. Même les professeurs les plus expérimentés sont obligés de lire avec précision le contenu de leur cours pour être capables de rédiger un QCM et d’y proposer tout un choix de bonnes et mauvaises réponses. C’est ce que l’on fait dans les cursus contenant des concours (comme la première année commune des études de santé) et pour lesquels il n’est pas nécessaire de corriger les copies.

Un simple tableau avec des cases cochées ou pas y suffit. Aussi, la question s’est posée de l’utilisation d’un QCM, non plus pour interroger des étudiants, mais pour les obliger à connaître leur cours. Il suffisait alors de leur demander de construire eux-mêmes ces QCM. Voilà qui a été testé dans la cadre du cours de Génétique moléculaire en DIY. Les étudiants ont été invités à écrire deux QCM avec 5 choix de réponses (un QCM par chapitre qu’ils construisent eux-mêmes). POINTS POSITIFS ET SATISFACTIONS. Comment apprendre sa leçon efficacement et rapidement. La classe inversée ? Ma vision des choses...(vidéo) La classe inversée on en parle depuis plusieurs années, on entend et on lit tout et n’importe quoi, j’avais envie depuis longtemps de parler de ma vision des choses, voici le résultat.

Il faut préciser que ce billet est le complément de la vidéo car lorsque l’on tourne, que l’on monte, on se rend compte qu’on a oublié des choses….donc ce billet pourrait également évoluer ! MAJ novembre 2017, une nouvelle version de la vidéo ! Classe inversée, modèle vs reality On a tendance à croire (ou à laisser croire) que la classe inversée c’est une capsule vidéo pédagogique à la maison et les exercices en classe. J’adhère plus à la définition d’Héloïse Dufour : “passer du face à face au côte à côte“. Alors attention, il ne s’agit pas de proscrire la frontalité. Pour en revenir à la réalité de la classe inversée par rapport au modèle que l’on a l’impression de recevoir, cette approche pédagogique propose de faire passer : La capsule ?

La capsule n’a aucun rapport avec la bière. Voici le problème. La classe inversée pour sauver l’école ? 2022. La journaliste du Monde Maryline Baumard[i] imagine l’école de demain, sur les bases de la refondation de l’école prônée 10 ans plus tôt par Vincent Peillon : « Ce que Clara a vraiment vu se modifier au fil de sa scolarité, c’est la pédagogie.

Beaucoup de ses enseignants ont opté pour la « classe inversée ». Les ressources mises en ligne sur Internet, la connexion des classes et surtout la formation des enseignants ont permis cette petite révolution qui a contribué sans doute à laisser moins de jeunes sur le bord de la route. D’ailleurs Clara peut accéder à d’autres cours via l’intranet, pas uniquement ceux de son professeur, ainsi qu’à un service public d’aide en ligne offert gratuitement à chaque élève. Pourtant, la perspective nous semble tronquée.

Avec la médiatisation de la classe inversée, des enseignants et des chercheurs ont exprimé leurs doutes voire leur opposition face à ce « nouveau » phénomène. La classe inversée est-elle une pédagogie à part entière ? J'aime : Apprentissage par enquête et Pédagogie inversée | «C’est le rôle de la prospective que de ne pas minimiser les tensions et les dangers futursau nom d’un optimisme de convention. Mais l’anticipation se veut aussi une incitation à l’action. En cela, elle ne saurait non plus céder au pessimisme.»Vers les sociétés du savoir, Rapport mondial de l’UNESCO, 2005 Dernièrement, une personne dans mon entourage professionnel m’a fait grandement réfléchir à propos de la grande importance que l’on accorde en éducation au spécialiste, à l’expert à qui on accorde le monopole du savoir.

On aura pu constater, il y a quelques mois, dans le cadre du débrayage des étudiants, à quel point cette notion est aussi amplement ancrée dans le paysage médiatique. En effet, combien de fois a-t-on lu ou entendu des journalistes et des animateurs dire : «donner des cours», «assister à des cours», «manquer des cours». Qu’on ne se méprenne pas! C’est ici que la notion de partage d’expertise et de réelle interactivité prend toute son importance. Source Wikipedia. L'apprentissage inversé : avancée ou régression ? Si vous fréquentez les sites américains de pédagogie, vous aurez sans doute été surpris de constater l'engouement des enseignants pour le « flipped learning », que l'on traduit par "apprentissage inversé".

La tendance est lourde et les articles sur le sujet attirent de nombreuses visites et presque autant de commentaires. C'est la Khan Academy, un site qui offre des milliers de leçons gratuitement en vidéo, qui a déclenché le mouvement. Nous-mêmes avons parlé de l'apprentissage inversé depuis plus d'un an, et encore tout récemment. L'expression "flipped learning" est due à deux professeurs de sciences, Jonathan Bergmann et Aaron Sams, qui ont utilisé cette méthode d'enseignement dès 2006. En fait, pour eux, l'apprentissage inversé tient plus du principe, voire même de l'idéologie, comme ils le disent dans un récent article, que d'une méthode à appliquer mécaniquement.

Rappelons les grandes lignes de ce principe d'apprentissage : Les enseignants aiment l'apprentissage inversé. Classe inversée. Ilots. Travailler en îlots. Nous profitons de la sortie du livre de Marie Rivoire sur le travail en îlots pour lancer une discussion sur les conditions d’un travail de groupes réussi. Deux réactions à ce livre sont à découvrir : une recension élogieuse, par Raoul Pantanella. Et le document à charge contre ce mode de travail, d’un groupe de chercheurs, Christian Puren, Maria-Alice Médioni, Eddy Sebahi. Et vous, qu’en pensez-vous ? Nous souhaitons que ce soit l’occasion de nous poser cette question : à quelles conditions le travail par groupes peut-il être efficace et faire progresser tous les élèves ? L’est-il même réellement ?

Peut-on abandonner toute autre forme d’enseignement pour choisir celui-ci ? Vos réponses sont attendues dans ce sens-là, si vous avez choisi de travailler de cette manière, ou au contraire de ne pas le choisir. Travailler en îlots bonifiés pour la réussite de tous Marie Rivoire, Génération 5, Chambéry, 2012 Recension par Raoul Pantanella Les notes et le jeu Raoul Pantanella. La classe inversée n’est pas qu’une mode, c’est un bouleversement ! On parle beaucoup de classe inversée : »les leçons à la maison et les exercices en classe ».

Ce schéma est réducteur mais il questionne l’organisation globale de la classe et je vois plusieurs raisons pour lesquelles cela ne passe pas comme une mode. Ancienneté du phénomène, re-définition du travail hors classe, nécessité de scénarisation des séquences, autant d’éléments qui justifient le développement de ce phénomène dans la durée. 1 – Ça n’est pas nouveau En effet, depuis longtemps des enseignants demandent de lire un document avant une séquence puis s’appuient sur cette lecture préliminaire pour construire leur progression. Cet aspect des technologies qui ouvrent des possibles et ainsi interrogent les démarches pédagogiques me semble tout à fait intéressant. 2 – La classe inversée interroge la place du travail hors classe La lecture du dernier dossier de veille de l’IFE aborde ce sujet des représentations et enjeux du travail personnel de l’élève.

Conclusion pédagogie ouverte. La classe inversée n’est pas qu’une mode, c’est un bouleversement ! On parle beaucoup de classe inversée : »les leçons à la maison et les exercices en classe ». Ce schéma est réducteur mais il questionne l’organisation globale de la classe et je vois plusieurs raisons pour lesquelles cela ne passe pas comme une mode. Ancienneté du phénomène, re-définition du travail hors classe, nécessité de scénarisation des séquences, autant d’éléments qui justifient le développement de ce phénomène dans la durée. 1 – Ça n’est pas nouveau En effet, depuis longtemps des enseignants demandent de lire un document avant une séquence puis s’appuient sur cette lecture préliminaire pour construire leur progression.

Cet aspect des technologies qui ouvrent des possibles et ainsi interrogent les démarches pédagogiques me semble tout à fait intéressant. 2 – La classe inversée interroge la place du travail hors classe La lecture du dernier dossier de veille de l’IFE aborde ce sujet des représentations et enjeux du travail personnel de l’élève. Conclusion pédagogie ouverte. La classe inversée. Dès 1991 Eric Mazur, Pr de physique à Harvard, note que les étudiants connaissent les définitions et sont capables de résoudre des problèmes mais n’ont aucune maîtrise des concepts fondamentaux de la physique ! Il décide alors de développer le « peer instruction » (enseignement par les pairs) : faire sortir de la classe les exposés magistraux ( donner des polycopiés) et rendre les cours en grands groupes plus interactifs En 2007 Jonathan Bergmann & Aaron Sams, deux enseignants en chimie d’un lycée rural du Colorado enregistrent leur cours sous forme de capsules vidéo pour pallier les absences des élèves en fin d’après-midi et constatent plus d’interactions des élèves en classe, car le temps disponible pouvait être utilisé avec beaucoup plus de souplesse La « flipped classroom » était inventée et le succès immédiat !

Bien entendu il faut citer Salmon Khan, qui en inventant la Khan Academy en 2010 a totalement popularisé le concept. Le concept de Flipped Class se codifie finalement en 2014. Classe Inversée - Libérons l'éducation. Video: Flipped Classroom Model. 7 free flipped classroom creation apps you might not know. You might not know these apps for creating lessons, video, and more—perfect for the flipped classroom The flipped classroom gives students more time in class to do, not just listen, and gives teachers new opportunities to revamp their lessons in creative, multimedia ways for at-home consumption. But for all that you need the right tools. Here, we’ve gathered a handful of apps for content creation, from video to podcasting to slideshows, summarized on APPitic.com, an app resource site with more than 6,000 apps in more than 300 subcategories.

And this time, we’ve selected apps that don’t typically crop up on flipped classroom lists, so you and your students can try something new. [Editor’s note: eSchool News has selected these apps, which were originally curated by Apple Distinguished Educators, that may help you meet your instructional needs.] 1. Create an electronic storybook. 2. (Next page: free apps for podcasting, slideshows, and more)

The Best Tools and Apps for Flipped Learning Classroom. July 25, 2014 Following the posting of "Managing iPad Videos in Schools" somebody emailed me asking about some suggestions for tools and apps to create instructional videos to use in a flipped learning setting. In fact, over the last couple of years I have reviewed several web tools and iPad apps that can be used in flipped classroom but the ones I am featuring below are among the best out there. 1- Educlipper Educlipper is a wonderful tool for creating video tutorials and guides to share with students.

As a teacher you can create an Educlipper board for your class and share the link with them. Now that you have a shared space with your students, you can go about creating instructional videos using the iPap app of Educlipper. Pixiclip is another wonderful tool to create step by step instructional videos to use in your flipped classroom. 3- Explain Everything Knowmia Teach is a new free lesson planning and recording tool for teachers and their students. 6- Educreations. 10 Free Resources for Flipping Your Classroom. Thanks to the folks over at Khan Academy, alternative modes of delivering classroom instruction are all the rage. We’ve got face to face models, labs, rotations, online-only, self-blend, and of course, flipped.

While there are numerous ways to implement a flipped classroom, the basic components include some form of prerecorded lectures that are then followed by in-class work. Flipped classrooms are heralded for many reasons. For one thing, students can learn at their own pace when they’re watching lectures at home. Viewing recorded lessons allows students to rewind and watch content again, fast forward through previously learned material, and pause and reflect on new material. During traditional face-to-face class lectures, students spend so much time trying to keep up while taking notes they often miss crucial information. Students who watch lessons at home, then come to class prepared to do creative work. Sounds amazing, right?

10 Resources for Your Flipped Classroom In Short. 30 Tools to Flip Your Classroom From edshelf.