background preloader

Claudia05

Facebook Twitter

Claude Gay

Professeur de français

LA POESIE ENGAGEE. LA POESIE ENGAGEE. Ces chansons qui font l'histoire. Une rencontre très… Antigone texte. Finissez vos phrases. 21 février 1944 - L'Affiche rouge - Herodote.net. Le 21 février 1944, les murs de Paris se couvrent de grandes affiches rouges. Placardées à 15 000 exemplaires, elles font état de l'exécution au mont Valérien de 23 « terroristes » membres d'un groupe de FTP (francs-tireurs partisans), qualifiés d'« armée du crime ». Le chef de ce groupe de résistants s'appelle Missak (Michel) Manouchian. Il est né en Arménie 36 ans plus tôt et a perdu son père dans le génocide arménien. Quand il arrive en France, en 1924, il apprend le métier de menuisier et adhère au syndicat communiste, la CGTU. Il écrit par ailleurs des poèmes et se consacre à la littérature et à l'étude. La propagande nazie daube sur l'origine étrangère de Manouchian et de ses compagnons d'infortune (pour la plupart Arméniens comme lui ou juifs d'Europe de l'Est).

Un réseau très recherché Le réseau des FTP-MOI a été fondé en mars 1942 par Boris Holban (34 ans), de son vrai nom Bruhman. Rappelé par les FTP en décembre 1943, Holban retrouve et exécute le traître qui a livré le groupe. Musée national de l'histoire de l'immigration. Les structures clandestines Guerre 1939-1945.

Musée national de l'histoire de l'immigration

FFI devant leur cantonnement © Roger Viollet Dans la résistance communiste, des “groupes de langue”, rassemblés dans une structure clandestine appelée Main-d'œuvre immigrée (MOI), opèrent au sein d'unités militaires relevant des FTP (Francs-tireurs et partisans). Au début de 1944, l'occupant et les séides de la collaboration tentent de compromettre la Résistance en jouant les cartes du racisme, de l’antisémitisme et de la xénophobie. Les fusillés du Mont-Valérien Missak Manouchian © Centre de recherche sur la diaspora arménienne (CRDA) Du 15 au 18 février 1944, 23 accusés comparaissent à Paris, devant une cour martiale allemande.

Des libérateurs présentés comme des criminels Tout de suite après, une affiche est placardée en 15000 exemplaires sur les murs de France.

Révisions brevet

Sites Mme Macle révisions DNB. L'histoire par l'image. Contexte historique Une opération de propagande d’envergure Constitué et organisé entre la fin de l’année 1942 et février 1943, le réseau Manouchian fait partie du groupe de résistance des « Francs-tireurs et partisans – main-d’œuvre immigrée » (FTP-MOI).

L'histoire par l'image

Composé de 23 communistes (dont 20 étrangers : Espagnols, Italiens, Arméniens et Juifs d’Europe centrale et de l’Est), le réseau effectue de nombreux attentats et actes de sabotages contre l’occupant nazi. Le réseau Manouchian tient son nom de son dirigeant : Missak Manouchian. Arrêtés en novembre 1943, ses membres sont jugés lors d’un procès qui se déroule devant le tribunal militaire allemand du Grand Paris, du 17 au 21 février 1944. 22 des 23 membres du réseau (Olga Bancic, la seule femme du groupe, étant décapitée le 10 mai) sont condamnés à mort et fusillés le 21 février au fort du Mont-Valérien.

Réalisée par les services de propagande allemands en France, Des libérateurs ?

Niveau 3è

Niveau 4è. Niveaux divers. Réforme, txt & programmes. Livres, Textes libres de droit & livres audio gratuits. Publicité raciste, sexiste & discriminatoire. Les murs ont des oreilles... et des nez ! Expériences étudiées au Camp des Milles. Sexisme... & humour corrosif ! Anti Propagande etc. Miscellanées. Music, et caetera. Ressources, vidéos, bibliothèques numériques.

Ta dae

SURPRISE M. SARLIN. Voyages. Voyage à Turin 2017.


  1. alexandra999 Nov 21 2015
    Bonjour Madame Gay, je vais mettre ma lettre de correspondance sur Pearltrees . Alexandra