background preloader

A R T I C L E S

Facebook Twitter

Un jour, j'ai décidé de créer une start-up - Part 2. Créer un site en quelques clics avec Strikingly. Jean-David Blanc : le parrain du Web français. The Family : la grande famille des growth hackers - Café Numérique. 3.75/5 ( 75% )based on 4 ratings Il y a quelques mois, j’ai découvert un nouveau métier, le Growth Hacking.

The Family : la grande famille des growth hackers - Café Numérique

Un métier, ou plutôt une compétence, qui se développe à toute vitesse dans les startups. L’objectif du growth hacker : générer de la visite, du chiffre d’affaire, du CRM, des utilisateurs, puis les fidéliser, adapter le développement produit aux besoins des utilisateurs. Tout cela à coût zéro ou presque. Vous me direz, rien de nouveau, c’est du marketing acquisition.

Ma conviction c’est que les grandes entreprises auraient bien tort de ne pas s’inspirer des pratiques de growth hacking. Bonjour Hugo, peux-tu te présenter et nous dire en quelques mots en quoi consiste The Family et ce que tu y fais ? The Family est une société privée d’investissement qui développe une infrastructure complète de l’éducation des entrepreneurs jusqu’à la sortie des startups. Et comme on filme toutes les interventions, ça nous permet de « scaler » l’éducation de l’écosystème. Problem loading page. Ils ont tous commencé dans un garage.

Problem loading page

Ils ont tous trouvé la solution à un problème du quotidien. Ils l'ont tous partagée avec le reste de la planète. "We're going to make the world a better place" ("Nous allons rendre le monde meilleur"), répètent en choeur les créateurs de start-up de la Silicon Valley : Depuis quelques années, les récits que font les entrepreneurs de la création de leur start-up semblent parfois calqués sur le même modèle. A tel point que certaines pages "Qui sommes-nous ? " "Je n'étais pas préparée à présenter ma start-up devant 2.000 personnes", reconnaît Charlotte Cadé, qui a emporté mi-avril un prix au concours "Jeune entrepreneur La Tribune" pour Brocantelab, un site pour chiner en ligne.

Airbnb et Blablacar, même histoire... Prenons Airbnb. Blablacar, le site français leader mondial du covoiturage, est en quelque sorte la version automobile. Trop beau pour être vrai ? Nous avons vraiment commencé dans un garage ! Et les années de galère ? Même chose pour Airbnb. Start-up : ces "barbares" qui veulent débloquer la France.

Tout a commencé par un classement.

Start-up : ces "barbares" qui veulent débloquer la France

Publié par l'Institut Choiseul en février, il a profondément agacé la communauté des entrepreneurs et quelques geeks. Le think tank libéral y recensait les 100 "leaders économiques de demain" pour la France. En pole position, des "fils de" : Yannick Bolloré, Bris Rocher, Delphine et Antoine Arnault, Gabriel Naouri. Immédiatement derrière, d'anciens conseillers de cabinets ministériels - énarques pour la plupart - parachutés à la tête de divisions de groupes du CAC 40. Et, pour finir, une kyrielle de banquiers...

"Vote pour ton barbare" En regardant ce résultat, le sang d'Antoine Brachet, 36 ans, n'a fait qu'un tour. How to Motivate Yourself to Actually Start That Passion Project. Pourquoi entrer dans un incubateur. Bosser avec un pote, est-ce une bonne idée ? L’une des grandes peurs face à la création d’entreprise est de créer seul.

Bosser avec un pote, est-ce une bonne idée ?

Et je la comprends totalement, je n’ai jamais réussi à créer seul… Mais pourtant, doit-on s’associer avec son pote ? Ou pire, son meilleur pote ? Avantages : - on partage des valeurs similaires (normalement…) - on a plus facilement des moments « off » avec son associé - la phase d’approche (ou séduction) est beaucoup plus courte (ou inexistante) - l’excitation de travailler ensemble est très forte les premiers mois ! Inconvénients : Conclusion : Un pacte d’associés est indispensable, et c’est encore + vrai quand on s’associe avec un pote !!! Question à se poser en amont de l’association : Pourquoi a-t-on besoin de s’associer : manque de confiance, besoin de compétences ou besoin de cash ? Ne pas oublier : Une mauvaise association est la 2ème plus forte cause d’échec des startups ! Share and Enjoy.