background preloader

DAESH

Facebook Twitter

Moi, Jinan 19 ans - Esclave de Daech. Jinan, jeune Yézidie, enlevée et vendue par l’Etat islamique, s’est enfuie. elle publie le récit.

Moi, Jinan 19 ans - Esclave de Daech

Ses yeux supportent mal la lumière et Jinan peine à rester plus de dix minutes debout sans être prise de vertiges… Les séquelles des coups reçus pendant sa détention sont encore lourdes, imprévisibles. Alors que ses parents la destinaient à un cousin, Jinan, douce mais déterminée, a choisi de suivre son amour d’enfance, Walid, 22 ans, devenu son mari. Après avoir échappé à Daech, contrairement à d’autres, elle refuse de se taire. « J’ai lutté pour défendre mon honneur, dit-elle, et parler est une arme efficace. Le monde doit savoir. » Son calvaire a commencé sur une route du Sinjar, le 4 août 2014, alors qu’elle tentait de fuir l’offensive des islamistes dans la région. Yézidies: des anciennes esclaves sexuelles de Daesh racontent.

Femmes djihadistes : quels rôles jouent-elles dans Daesh ? - Grazia.fr. Les femmes seraient de plus en plus nombreuses à rejoindre les rangs de Daesh ?

Femmes djihadistes : quels rôles jouent-elles dans Daesh ? - Grazia.fr

Un détail n'ayant pas échappé à l'organisation terroriste, qui a mis en place une stratégie redoutable dans laquelle ces dernières jouent un rôle actif. Au contraire des hommes, préparés à la guerre, les combattantes servent la machine de guerre du groupe armé depuis chez elles. En faisant des enfants. Mais aussi en recrutant de "nouvelles adeptes du djihad", rapporte le journal canadien Le Devoir. Victimes de Daesh. Les esclaves de l’État Islamique racontent leurs histoires. Dans cette enquête spéciale de RT, les esclaves de l’État Islamique racontent leurs histoires terrifiantes.

Victimes de Daesh. Les esclaves de l’État Islamique racontent leurs histoires

Daesh est le groupe terroriste le plus brutal de notre époque. Sous le couvert de la religion, ils tuent, ils violent, pillent et réduisent des gens en esclavage, détruisant des villes entières afin de s’emparer de nouveaux territoires et de ressources naturelles. Les victimes sont forcées de se convertir à l’Islam, car le groupe suit servilement une version pervertie des enseignements islamiques, conforme à leur programme.

Au mois d’août 2014 les terroristes ont envahi les terres autour des Monts Sinjar en Irak, habitées par la minorité ethnique de Yézidis. Nouvelle horreur islamiste : Daesh brûle vive 19 femmes qui refusaient d’être esclave. Daesh a exécuté publiquement 19 femmes kurdes, selon des militants locaux à Mossoul.

Nouvelle horreur islamiste : Daesh brûle vive 19 femmes qui refusaient d’être esclave

Elles ont été brûlées vives dans des cages en fer sur une place de la ville, rapporte l’agence kurde ARA News. Ces femmes membres de la minorité yézidie kurde auraient été exécutées jeudi 2 juin, selon des témoins à Mossoul, bastion irakien de l’Etat islamique. «Elles ont été punies pour avoir refusé d’avoir des relations sexuelles avec des militants» de l’organisation terroriste, selon des activistes locaux, a rapporté ARA News. Manuel de soumission pour les femmes de Daesh. Les femmes sont faites pour rester au foyer, sous la domination des hommes.

Manuel de soumission pour les femmes de Daesh

Elles peuvent être mariées dès 9 ans. La Quiliam Foundation, un think tank britannique de « contre-extrémisme », vient de publier la traduction, en anglais, d’un manifeste consacré au « rôle des femmes dans l’Etat islamique ». Daesh instaure des «règles» à suivre pour les rapports sexuels avec les femmes esclaves. Selon des documents de Reuters, les théologiens de l’Etat islamique ont publié des explications pour les «propriétaires d’esclaves sexuelles».

Daesh instaure des «règles» à suivre pour les rapports sexuels avec les femmes esclaves

Ce document détaille qui peut avoir des relations sexuelles avec ces esclaves. Pour l’Etat islamique le but de ce document est de limiter les «violations dans le traitement des femelles capturées». Cette fatwa a été retrouvée dans des documents obtenus par les forces spéciales américaines lors d’un raid visant un haut fonctionnaire de l’Etat islamique en Syrie en mai dernier.

Pourtant il existe des résistantes à l'EI. L'État islamique livre sa version du rôle de la femme. Les filles peuvent se marier dès neuf ans, et la maternité est le but fondamental de leur existence, selon un manifeste attribué à une milice composée uniquement de femmes au sein du groupe djihadiste.

L'État islamique livre sa version du rôle de la femme

Un guide par les femmes et pour les femmes. Un document de propagande repéré et traduit en anglais par la fondation Quilliam, un think tank britannique qui lutte contre l'extrémisme, circule depuis fin janvier sur internet. Intitulé «Les femmes au sein de l'Etat islamique : manifeste et étude de cas»», ce texte écrit en arabe a été diffusé par la milice 100% féminine de l'EI, la brigade Al-Khansaa. "Les femmes jouent un rôle-clé dans l'organisation de l'Etat islamique" Conclusion. Femmes martyres, victime du régime de terreur de l'EI. En Libye, Daesh diffuse un code vestimentaire pour les femmes.

Il s’agit sûrement du premier « photo-reportage » du groupe Etat islamique.

En Libye, Daesh diffuse un code vestimentaire pour les femmes

D’après le site Memri , Daesh a publié ce 15 juillet à Tripoli, capitale de la Libye, un reportage en images qui renseigne sur le style vestimentaire que les djihadistes souhaitent imposer au femmes. On y voit la photographie d’une affiche placardée dans les rue de Syrte, ville Libyenne aux mains de Daesh, qui répertorie les sept règles que les femmes doivent respecter pour répondre aux attentes du groupe Etat islamique. Femmes de Daesh: des militantes motivées dans leur engagement. Le quotidien de contraintes des femmes sous l'État islamique. Géraldine Casutt est assistante en science des religions à l'université de Fribourg en Suisse, où elle prépare une thèse consacrée au djihad féminin en co-tutelle avec l'EHESS à Paris.

Le quotidien de contraintes des femmes sous l'État islamique

Son doctorat porte sur les modalités d'engagement des femmes musulmanes occidentales dans le djihad et leurs représentations en tant que femmes dans le djihadisme. Elle travaille notamment sur les réseaux sociaux, où elle entretient des dialogues avec certaines de ces femmes. Dans un long entretien, que nous restituons en trois parties, « pourquoi les jeunes filles rejoignent les rangs de l'État islamique », « la vie quotidienne des femmes sous l'État islamique » et « pourquoi l'État islamique ne peut pas exister sans les femmes », la chercheuse nous raconte à quel point ces jeunes filles ont le sentiment d'avoir choisi cette vie, comment elles vivent leur quotidien de contraintes, quitte à s'enfermer dans une bulle de lassitude, et leur rôle crucial au sein du système Daech.

*L'interview a été modifiée. Syrie : A Raqqa, le témoignage des femmes prisonnières des fous de Daech.