background preloader

Identité culturelle scarification africaine tatouage

Facebook Twitter

Risques d'infection lors d'un tatouage [Hépatites Info Service] Lors d’un tatouage, le non respect des règles d’hygiène est susceptible d’entraîner une infection chez un client à partir de ses propres micro-organismes ou éventuellement la dissémination d’une infection déjà présente chez lui (des verrues par exemple). L’infection peut aussi être due à des microbes présents sur le matériel. Ces micro-organismes peuvent provenir : d’un client précédent, par exemple si le tatoueur utilise un matériel mal stérilisé, des surfaces avec lesquelles ce matériel aura été en contact, des mains du tatoueur. Tatouage et hépatites infectieuses Les infections les plus courantes sont dues à des bactéries et se développent à partir de la zone tatouée. Autres infections et allergies Des infections dues à d’autres micro-organismes peuvent plus rarement survenir comme les virus herpès ou le papillomavirus (responsable des verrues).

Des réactions allergiques (par exemple aux pigments de l’encre) et des cicatrisations pathologiques sont possibles. Le tatoueur doit : Vaudou et prévention du SIDA au Bénin | Actualités en Afrique| Vidome. Lors de cérémonies Vaudou, les scarifications sont fréquentes, et les danses et entrées en transe sont souvent suivies d’orgies collectives. Les lames des couteaux scarificateurs passent d’une personne à l’autre, et les orgies sont pratiquées sans protection.

La communauté Vaudou, par ces rites, est une des plus exposées au VIH. Depuis septembre 2000, la Banque Mondiale a investi plus d’un milliard de dollars dans le programme MAP (Multi-country HIV/AIDS Program), qui tente d’aider 29 pays d’Afrique d’enrayer la pandémie. Au Bénin, ce programme a impliqué les acteurs du Vaudou dans la prévention du SIDA. Lire l’étude de la Banque Mondiale « Utiliser le Vaudou pour éradiquer le SIDA » (pdf, en anglais) Accèder au projet MAP en Afrique de l’Ouest (Banque Mondiale, en anglais) Accèder au projet MAP au Bénin (Banque Mondiale, en anglais) (Banque Mondiale, en anglais) Crédit photo: AFP. Scarifications faciales au Bénin : De véritables marques d’identité en voie de disparition - BENINSITE.NET 1er Portail Béninois d'Informations. Scarifications faciales au Bénin : De véritables marques d’identité en voie de disparition Jadis symboles de marque d’identité et de fierté, les scarifications faciales sont en passe de mode aujourd’hui.

En effet, le contact avec les pratiques occidentales, la modernisation, la globalisation, voire l’acculturation du Béninois, ont hélas progressivement fait le lit à l’abandon de plusieurs pratiques culturelles et rites traditionnels dont notamment, les scarifications faciales. L’homme ne s’est humanisé au cours de l’histoire qu’en devenant progressivement un être culturel, c’est-à-dire un être qui ajoute ou substitue aux activités spontanées et instinctives, une activité réfléchie, finalisée et médiatisée par des artifices divers, qui se sont présentés sous forme d’outils et d’instruments simples, avant de se complexifier prodigieusement au cours de l’évolution. Par Cir Raoul HOUNGBEDJI. Bénin, le berceau du vaudou. Lorsqu’on parle de religion au Bénin, les statistiques indiquent 27% de chrétiens, 22% de musulmans et 37% d’animistes. Mais en vérité, la religion animiste, qu’on l’appelle «vodou» ou «vodoun» au sud, et «serpent» ou «fétiche» au nord, est bien plus importante qu’on ne lui en donne.

L’animisme (les religions traditionnelles) est, de loin, la première religion du pays. Et la mieux partagée quand on sait que, quelle que soit la religion importée qu’ils pratiquent, les Béninois restent en majorité attachés au vaudou. Y compris ceux qui sont profondément imprégnés de la culture occidentale. Une terminologie contestée Le vodoun est né de la rencontre des cultes traditionnels des divinités Yorouba du Nigeria (Orisha) et des divinités Fon et Ewe, au moment où le royaume d’Abomey tentait de mettre Oyo et Abeokouta sous régence (entre les XVIIe et XVIIIe siècle).

L’origine du mot vodoun prête encore à polémique à ce jour. Une religion qui résiste à tout, même à la révolution L’origine du vaudou. La lutte contre le SIDA au Bénin -- Une expérience exceptionnelle dans un couvent vaudou. Le 30 Novembre 2006 -- Le Bénin est l’un des rares pays en Afrique de l’Ouest où l’infection du VIH au sein de la population est encore assez faible (2,1% en 2005). Malgré ce faible taux au niveau national, certaines régions du pays enregistrent une prévalence au-dessus de 6%. Les tendances sont également alarmantes au sein de certains groupes vulnérables, tels que les travailleurs du sexe (44,7%) et les transporteurs. D’autres groupes pratiquent des rituels traditionnels qui les exposent à de grands risques d’infection du VIH. En effet, certains rituels du culte vaudou en Afrique comportent des pratiques qui rendent les adeptes vulnérables à des infections. L’expérience se déroule dans un couvent vaudou dans le petit village de Hèvié, situé à environ 35 km de Cotonou, où des adeptes du culte vaudou ont bénéficié du financement du Projet plurisectoriel de lutte contre le SIDA (PPLS).

Les prêtresses vaudou sont également associées à cette lutte contre le VIH/SIDA. Les leçons apprises. Les scarifications | Guillaume Internoscia. Djougou, Bénin Moins présentes qu’auparavant, les scarifications aussi appelées cicatrices sont toujours pratiquées comme signe social en Afrique de l’Ouest, principalement dans les villages. Ces cicatrices pratiquées très tôt sur la peau du bébé, permettent aux personnes de même ethnie ou venant du même village de se reconnaître facilement avant même d’entendre la langue ou le dialecte de l’autre. croquis de scarifications pour soigner Les scarifications servent pour reconnaître les gens nés à tel ou tel endroit, mais parfois elles ont été perpétrées pour guérir un enfant malade afin que la maladie cesse.

Ces scarifications spécifiques ont souvent une forme bien précise. Bassar, région de la Kara, Togo Elle, c’est Adèle, la fille avec qui je suis allé au Bénin, sa mère lui a fait faire cette cicatrice puisqu’elle est née à Bassar. On coupe la peau de l’enfant âgé de un à deux mois. Kouméa, région de la Kara, Togo Siou, région de la Kara, Togo Cette dernière photo mérite son anecdote. Le monde vaudou inaccessible à la lutte contre le sida. Les responsables sanitaires du Bénin désarmés. Les rites vaudous sont depuis longtemps accessibles uniquement aux disciples et prêtres. Bien que certaines pratiques, telles que les scarifications, entraînent un risque d’infection au VIH, les personnes extérieures à la communauté vaudou ont les plus grandes difficultés à pénétrer un monde secret qui, pour des responsables sanitaires, peut pourtant être fatal à ses adeptes. Plus de la moitié des 7,5 millions d’habitants du Bénin se définissent comme des pratiquants du vaudou, reconnu comme religion officielle en 1996. « Il s’agit d’un milieu à risque car des pratiques à risques s’y déroulent », a dit Paul Boya, chef de service de la réglementation au Programme national de la pharmacopée et de la médecine traditionnelle du ministère béninois de la Santé. « Il y a… les scarifications, les excisions et les circoncisions.

M. Un monde fermé M. Tbinternet.ohchr.org/Treaties/CEDAW/Shared Documents/BEN/INT_CEDAW_NGO_BEN_15110_F.pdf. Jean-Michel Clajot / Sai Sotima Tchantipo. Bénin. Le Bénin compte 12 départements: l'Atacora, l'Alibori, le Borgou, le Donga, les Collines, le Zou, le Plateau, le Couffo, l'Ouémé, le Mono, l'Atlantique et le Littoral (voir la carte détaillée). Les principales villes sont Cotonou (environ 750 000 habitants ), le siège du gouvernement et le centre commercial et économique, Porto-Novo (environ 191 000 habitants), la capitale administrative, Abomey (environ 67 000 habitants), Parakou (environ 106 000 habitants ), Natitingou (environ 57 000 habitants).

Selon les estimations de l'Institut national de la statistique et de l'analyse économique (INSAE), le Bénin comptait environ 8,7 millions d’habitants en 2010. Environ 58 % de la population vivait en zone rurale lors du même recensement. Cette population, inégalement répartie sur le territoire, a une forte densité dans la partie septentrionale. En ce qui a trait aux langues, on en compte près d'une soixantaine dans le pays.

Tableau 1 - Répartition des groupes sociolinguistiques par département. Les facteurs explicatifs de la discontinuité des soins obstétricaux en Afrique: cas du Bénin - Appolinaire TOLLEGBE. Année académique 2003-2004. Mémoire de fin d'études, en vue de l'obtention du Option : Collecte et analyse des données. Par Appolinaire TOLLEGBE Sous la direction de Gervais BENINGUISSE, Ph.D Lecteur : Dr. Yaoundé, Décembre 2004. A mon père TOLLEGBE Bernard et à ma mère KORA Bana Yanki pour tant d'investissements et de sacrifices. A toutes les femmes qui sont mortes en voulant donner la vie ! Au terme de cette étude, qu'il nous soit permis d'adresser nos sincères remerciements, A la Coopération française pour avoir accepté de financer notre formation, Mr.

Aux autorités administratives de l'IFORD en l'occurrence, le Professeur AKOTO ELIWO Mandjale (Directeur), le Professeur EVINA Akam (Directeur des études). A l'équipe d'encadrement du mémoire composée de BENINGUISSE Gervais, Ph.D (Directeur du mémoire) et le Dr. Aux doctorants de l'IFORD, à l'endroit de mes collègues de la 24è promotion en l'occurrence Mr. Dédicaces. i Remerciements. ii Table des matières. iii Liste des tableaux. v SUMMARY. viii. Peuplement du Bénin. La république du Bénin est une jeune nation don l'unité des différents groupes socioculturels reste à être consolidée. Ces groupes socio-culturels sont nés de peuples installés bien avant la colonisation et venus de plusieurs régions : sud-ouest, nord-ouest, nord-est et est.

D'autres hommes sont venus plus tard pour y exercer leurs activités (Européens, Asiatiques, Américains et Africains). Aujourd'hui près d'une vingtaine de groupe socio-culturels vivent en république du Bénin (Aja, Fon, Ayizo, Toli, Gun, Yoruba, Baatonou, Dendi, Mokole, Fulbe, Hausa, Otammari, Wao, Cenka et Natenba). Ces différents groupes socio-culturels parlent beaucoup de langues. Dans l'administration, le commerce et les relations internationales, on parle le français et l'anglais. La population béninoise pratique plusieurs réligions : Les réligions nationales variables selon les groupes cocio-culturels, les réligions étrangères (christianisme et islam). 1.

Doc.sciencespo-lyon.fr/Ressources/Documents/Etudiants/Memoires/Cyberdocs/MFE2010/admirat_m/pdf/admirat_m.pdf. LA CHAIR DU MONDE...ANTHROPOLOGIE DU CORPS(6)..tatouages et scarifications. Tatouages et scarifications « À portée du regard et du toucher, s'affichent les signes du corps : des lignes s'inscrivent, d'autres s'estompent. Des formes naissent, parfois s'imbriquent ou se perdent, puis retrouvent leur mouve­ment pour partir à l'assaut d'une portion de surface lisse. Et tous ces dessins recherchent le motif d'un tressage, d'un tissage, ou les traces laissées par les êtres que dissimulent les rivières et les forêts, ou la mémoire des humains. » c.falgayrettes-leveau À l'inverse de la peinture et du maquillage, superficiels et passa­gers, les tatouages et les scarifications créent une modification définitive des tissus cutanés.

Si l'on ne peut véritablement savoir à quand remontent ces pra­tiques, l'universalité du tatouage ne peut être contestée. C'est loin du continent africain, aux îles Marquises, en Nouvelle-Zélande et au Japon que le tatouage manifeste le plus de complexité, ten­dant à envahir le corps tout entier. c.falgayrettes-leveau. Les scarifications : une marque identitaire menacée de disparition. Olivier Ribouis 27 avril 2012 Vues: 4537 réaction(s) : 9 Traits remarquables à fonction identitaire et/ou protectrice pour certains, l’impression des scarifications sur le visage disparaît peu à peu des habitudes des Béninois.

Une situation que chacun apprécie à sa manière. «Si quelqu’un avait fait des scarifications sur mon visage et qu’en ce moment on m’apprenait qui est-il, je ne le verrais pas d’un bon œil». Propos d’Elysée Dossou, un jeune étudiant qui désapprouve l’impression de scarifications sur le visage. «Je suis fière de porter des scarifications sur mon visage», se réjouit Billikissou Sinarigui, étudiante à l’Uac, du triplet de scarifications identitaires qu’elle porte sur chacune des tempes. Les scarifications : Un héritage ancestral… une identité ethnique (...) - Fraternité. (Et la modernité l’emporte sur les us et coutumes)Autrefois symbole de personnalité et de différenciation, les scarifications étaient des marques d’identité fièrement portées par certains peuples d’Afrique.

Ces derniers pouvaient s’en servir pour s’affirmer comme appartenant à telle ethnie, tribu ou telle classe hiérarchique. La scarification a constitué de tout temps et dans toutes les sociétés où elle était pratiquée une dimension fondamentale de la culture humaine. Mais aujourd’hui, cette pratique est en passe de disparaître. L’histoire des scarifications est aussi vieille que celle de l’humanité. Dans les temps anciens, les populations du Dahomey (aujourd’hui Bénin), se servaient des signes divers pour marquer leurs origines familiales. Une pluralité de fonctions Selon leur dimension et leur situation sur le visage, il est possible de classer les individus portant une marque de scarification dans une catégorie ethnique et sociale donnée.

| Planète peule : rencontre avec un peuple sans frontières | Planète peule : rencontre avec un peuple sans frontières. David Le Breton, Anthropologie du corps et modernité. 1Les dix chapitres de cet ouvrage nous entraînent dans la trame d'un corps moderne. De prime abord, ce corps a désormais franchi de nouvelles limites, à l'heure où se jouent à Lyon les prolongations de l'exposition « Our body : à corps ouvert ».

A l'instar des écorchés de Vésale (pp.68-78), celle-ci nous renvoie une image nouvelle de l'homme anatomisé. Cette dissection sans pareil marque une ouverture lourde de conséquences dans l'ère de la modernité, et appelle certaines considérations quant à la corporéité. D'une part, les différentes fonctions de l'organisme sont conduites à ne plus mourir ; elles sont ainsi soumises à transcender la mort, poursuivant sans relâche « une quête de rationalité » (p.65) tout en éloignant encore un peu plus le corps « de toute référence à la nature et à l'homme qu'il incarnait » (p.75). D'autre part, la mercantilisation de cette entité biologique marque la transformation des normes et valeurs culturelles dans le lien social entre individu et corps.

09-Lamer - graffiti.pdf. PAILOTAI.JV9 - download. REPS1 - Licata-2007.pdf. REPS1 - Licata-2007.pdf. L'approche interculturelle en Prevention Specialisée - Yassine Jelouali. La rencontre entre l'usager et l'éducateur spécialisé apporte des interactions entre ces deux personnes, ces deux individualités. Chaque individu composé de sa propre identité. Ce sentiment d'identité est basé sur la perception de la similitude avec soi-même et la certitude de la continuité de soi dans le temps. C'est être un et le même à travers le temps, l'être en soi, pour soi et pour autrui.

Donc comme le dit Alex muccielli2(*) : « chaque identité trouve son fondement dans l'ensemble des autres identités s'exprimant à travers le système de relations ». Et, pour qu'une identité fonctionne, il faut donc un équilibre. Car le rapport entre le « je » (l'être privé) et le « nous » (l'être collectif) doit être en permanence équilibrée. L'excès de socialisation (de « nous ») ou le repli sur la sphère privé (le « je ») menacerait cet équilibre identitaire. L'identité personnelle comme nous l'explique Pierre Tap : « L'identité personnelle s'institue comme valeur et par des valeurs.

L'adaptation. 09-Lamer - graffiti.pdf. Portraits/Visages - Le visage en question. Habitus. Hetnelion.free.fr/Questionnaire/Memoire.pdf. Enquête tatouage, sondage : 1 français sur 10 est tatoué. Scarifications faciales au Bénin : De véritables marques d’identité en voie de disparition - BENINSITE.NET 1er Portail Béninois d'Informations. LA CHAIR DU MONDE...ANTHROPOLOGIE DU CORPS(6)..tatouages et scarifications. L'animisme au Bénin - Texte introductif. Musée Historique d'Abomey. La théorie de l’identité sociale et la théorie de l’auto-catégorisation : le Soi, le groupe et le changement social. Concept de groupe. L'identité en sociologie. Identité. Sociologues en quête d'identité. Halpern Catherine, Ruano-Borbalan Jean-Claude, Dir., Identité(s) : L’individu, le groupe, la société.

Identités sociales, identités culturelles et compétences - Patrick Charaudeau. Un Français sur dix est tatoué. Les scarifications : Un héritage ancestral… une identité ethnique (...) - Fraternité. Les scarifications : une marque identitaire menacée de disparition. Tatouages en creux. Ce que le tatouage dit de nous : Nina « Transformer une douleur morale en douleur physique » | Planète peule : rencontre avec un peuple sans frontières | Planète peule : rencontre avec un peuple sans frontières. Ce que le tatouage dit de nous : Nina « Transformer une douleur morale en douleur physique » Diallo, Ba, Ka... Qui sont les Peuls? Tatouages: Océanie: Musée de la civilisation. Le message oublié des scarifications.