background preloader

Discours de la plainte

Facebook Twitter

PRO 323 0023. Rhétorique et pragmatique dans des groupes de parole en gériatrie. Cet aménagement de la méthode, ce travail de pensée s’apparente à une autoviolence (Aulagnier parle aussi d’une exigence [2] Ibid., p. 456. [2] ) qui s’impose à tout clinicien confronté à une nouvelle problématique.

Rhétorique et pragmatique dans des groupes de parole en gériatrie

Les énoncés des soignants présentant une nature non dynamique, nous nous aventurons à interpréter le silence par une figuration des plaintes liées à une convocation du dément à la table des échanges. Cette interprétation se saisit de l’équivoque tout comme le souligne Lacan [3] J. Lacan, Lettres de l’École freudienne, n° 16, Paris,... [3] (1975) : « L’interprétation […] n’est pas interprétation de sens, mais jeu sur l’équivoque. » Jouer sur l’équivoque entre ces verbalisations continues des affects pour les pousser dans une dynamique associative nous semble l’enjeu principal. En effet, la conjonction de ce qui se voit avec ce qui se figure [4] P. Une analyse sociologique des discours sur la souffrance au travail. Persée. THESE Olivia FOLI. 014793ar 1. Pour une approche communicationnelle de l’individu au travail. 1 Pour Alter (2009), à la suite des travaux de Mauss (1924), l’avènement de la violence est en part (...) 1L’actualité qui a accompagné la conception de ce numéro 36 de la revue Communication & Organisation montre combien le travail - a fortiori lors de périodes de tensions organisationnelles médiatisées - est susceptible d’occuper une grande place dans la vie de l’individu : revendications et grèves suite à des délocalisations, des fermetures de sites (Molex, Continental…) et/ou des licenciements massifs (Moulinex, Caterpillar, Freescale…), séquestrations de dirigeants, destructions de l’outil de travail1, témoignages de souffrance au travail, suicides (à Thalès, Renault, France Télécom…). 2 Voir à ce sujet l’article de J-L.

Pour une approche communicationnelle de l’individu au travail

Bouillon et E. Maas dans ce dossier. 2La diversité des discours parfois caricaturaux sur le rapport des Français à leur travail symbolise bien ce qui se peut se jouer dans les mondes professionnels. 3 Y. La reconnaissance, un impensé organisationnel. Problème de légitimité et reconnaissance : la plainte des assistants de service social à l'hôpital psychiatrique aujourd'hui.

Comment comprendre la plainte de stress au travail ? Le bilan de compétences, un lieu d'expression de la souffrance au travail. L'isolement au travail et ses issues possibles. Malaises organisationnels : place, plainte et pente dangereuse. 1Quand les choix ou les décisions d’organisation sont imposés sans aucun dialogue, quand le débat sur les orientations du service est étouffé, quand la hiérarchie avance des valeurs qu’elle ne respecte pas, quand les règles sont sans cesse contredites par des applications discutables, on a à faire à une organisation blessante.

Malaises organisationnels : place, plainte et pente dangereuse

Quand l’individu ne peut plus faire son travail correctement ni rendre le service que le public attend, quand sa place est remise en cause du fait de réorganisations sans qu’il ait pu se préparer à changer, quand il ne peut plus communiquer avec sa hiérarchie pour faire reconnaître son travail, quand ses repÉrès s’en vont du fait de la remise en cause des collectifs, alors on a à faire à des blessures organisationnelles. Le malaise organisationnel est le produit de la rencontre entre l’organisation blessante qui entoure les activités et les blessures organisationnelles que présente le sujet. 1 Titre du numéro d’octobre 2012 de la revue Management.

La souffrance au travail et les pathologies émergentes. 13 135. Psycho media7 15 21. An Error Occurred Setting Your User Cookie. La souffrance éthique dans le travail des chargés de communication d'une administration. La fonction communication s’est progressivement développée dans l’administration au cours des vingt dernières années, passant d’une activité centrée sur les relations avec la presse à une mission élargie orientée vers une meilleure communication en interne, en direction des agents.

La souffrance éthique dans le travail des chargés de communication d'une administration

Elle visait initialement à répondre à une demande forte exprimée par le personnel en termes d’ouverture et de « transparence [1] La transparence se définit comme « ce qui laisse passer... [1] » de l’administration. Cette mission a été confiée à des chargés de communication qui ont généralement pour tâche l’information du public et des agents en interne, l’assistance au directeur en matière de communication, les relations avec la presse, la rédaction du journal interne, ainsi que les relations avec les structures nationales et locales de communication. 5 La reconnaissance juridique du stress au travail. 9 Plaintes de stress et modèle professionnel Quand les collectifs encadrent l'expression et la régulation du stress lié à la relation téléphonique.

Espace de réflexion, espace d'action en santé mentale au travail: enquêtes. La mise au travail des émotions. 1 Jeantet Aurélie, « Émotion », in Bevort Antoine, Jobert Annette, Lallement Michel et Mias Arnaud, (...) 2 Beaud Stéphane, Pialoux Michel, Retours sur la condition ouvrière, Paris, Fayard, 1999.

La mise au travail des émotions

6. Questionnement de la stratégie défensive d'un collectif de femmes dans le travail social : ruse de la bêtise et reconnaissance par la plainte. La notion de harcèlement dans le travail : réparation ou reconnaissance de la souffrance au travail. La souffrance du sujet est traversée par les failles et les impasses de la relation aux parents.

La notion de harcèlement dans le travail : réparation ou reconnaissance de la souffrance au travail

Moteur de construction identitaire, cette souffrance doit être renégociée par le sujet à l’âge adulte pour tenter d’accomplir son identité. Santé au travail. La cognition au travail et ses outils: débordement, révolution, distribution. 1. Le concept de stress professionnel : définitions et évolutions. Ergonomie, productivité et usure au travail. Grains de sable Sureffectif et dégraissage […] Sur-effec-tif !

Ergonomie, productivité et usure au travail

Voilà le leitmotiv de la direction, son obsession. Malades, gaffe à vous. Logiquement, s’il y avait sureffectif, il n’y aurait plus de problème pour prendre un jour de congé ou un bon de sortie. Les jours d’ancienneté, il faut les demander six semaines à l’avance. . « Vendredi 6, je peux pas mais le jeudi 5 c’est possible. – Bon, OK », marmonne Jean-Miche. Le jeudi en question, Jean-Miche se pointe à son poste comme d’ordinaire. La résistance à la psychologisation des difficultés au travail. Maux du travail : dégradation, recomposition ou illusion ? Donner un sens à la plainte de fatigue au travail. La logique sociale des discours sur la fatigue Deux recherches sociologiques récentes, menées de façon indépendante [4] Même si par une étrange coïncidence elles ont été... [4] (Loriol 2000 et Widerberg, 2001), ont montré qu’au-delà de la grande variété des discours contemporains sur la fatigue, ces derniers étaient le plus souvent structurés par une distinction de sens commun entre « bonne » et « mauvaise » fatigue.

Donner un sens à la plainte de fatigue au travail

La « bonne fatigue » est tout d’abord celle qui peut être surmontée grâce au repos. Elle est le résultat d’une activité « saine », « naturelle », c’est-à-dire n’étant pas vécue comme une contrainte imposée à l’individu mais comme une activité « librement » choisie (même s’il s’agit d’une contrainte intériorisée), ou faisant partie de l’ordre des choses, donc n’ayant pas à être questionnée. Le mal-être au travail, comment intervenir ? Prévenir la souffrance au travail suppose une articulation délicate entre des registres différents, ceux de la santé et de la souffrance des salariés, de l’organisation du travail, des critères de gestion, etc.

Le mal-être au travail, comment intervenir ?

Le problème, c’est qu’il est très difficile, à un moment donné, pour qui que ce soit, d’articuler ces niveaux. Entre autres raisons parce qu’ils se présentent de manière fragmentée. Dulong Delphine, Guionnet Christine, Neveu Érik (dir.), Boys don’t cry ! Les coûts de la domination masculine. 1Si le refrain lancinant chanté par le célèbre groupe de rock britannique des années 80 The Cure, « Boys don’t cry » résonne comme une injonction, le sous-titre choisi par les auteurs de l’ouvrage interpelle davantage.

Dulong Delphine, Guionnet Christine, Neveu Érik (dir.), Boys don’t cry ! Les coûts de la domination masculine

Revendiquant la vertu d’une certaine « insolence scientifique » (quatrième de couverture) les auteurs posent la question, éminemment problématique, des « coûts de la domination masculine ». D’abord, l’intitulé laisse le lecteur songeur : peut-on/faut-il penser la domination masculine comme un système engendrant un coût pour ses principaux bénéficiaires ? Delphine Dulong, Christine Guionnet et Érik Neveu (dir.), Boys don't Cry ! Les coûts de la domination masculine. pur, Rennes, 2012, 332 pages. Les difficultés au travail dans l'animation. Le travail, le marteau, les trous noirs et le crâne. Publications de Abraham Franssen sur Cairn.info. ➜Recherche avancée Publications de Abraham Franssen diffusées sur Cairn.info Articles de revues État social actif et métamorphoses des identités professionnelles Essai de typologie des logiques de reconstruction identitaire des travailleurs sociaux Dans Pensée plurielle 2005/2 (no 10) Résumé Version HTML Version PDF Disciplines.

Subjectivité limitée, travail et résonance psychique. Emprise et dégagement dans les organisations et les relations de travail. Pour développer mon propos sur l’emprise et le dégagement dans les organisations et les relations de travail, j’ai choisi de m’appuyer dès le départ sur l’approche intersubjective de Roger Dorey, qui déclarait il y a près de trente ans : « Dans la relation d’emprise, il s’agit toujours et très électivement d’une atteinte portée à l’autre en tant que sujet désirant qui, comme tel, est caractérisée par sa singularité, par sa spécificité propre. Souffrance au travail comprendre avant d agir davezies 2009 chsct. Santé travail construction collective davezies.pdf. Objectivation.stress. DS 273 0243. 23 conditions travail sante 1. La construction du stress NRP. Technologie, organisation du travail.

NRP 010 0111. ARSS 165 0106. Questionsvives 1553 n 21 developper le collectif de travail pour lutter contre le decrochage professionnel le cas des cadres d education dans l enseignement prive. 014793ar.