background preloader

Veilles Chapitres

Facebook Twitter

Déontologie comptable. Les professionnels de l’expertise-comptable doivent respecter des principes de comportement recensés dans un Code de Déontologie. Compta-Facile s’arrête ici sur le Code de Déontologie des Experts-Comptables : en quoi consiste-t-il ? Quels sont ses intérêts ? Que contient-il ? 1. Étymologiquement, la « déontologie » signifie « la science de ce qu’il faut faire ». Historiquement, les premières notions de déontologie apparaissent en 1945 avec l’adoption d’un Code des devoirs professionnels. Le Code de Déontologie des experts-comptables s’applique à tous les experts-comptables, quel que soit le mode d’exercice de la profession, ainsi qu’aux experts-comptables stagiaires, aux sociétés d’expertise comptable et aux associations de gestion et de comptabilité. 2. Il est réparti en quatre chapitres : Chapitre 1 du Code de déontologie des Experts-Comptables : les devoirs généraux Chapitre 2 du Code de déontologie des Experts-Comptables : les devoirs envers les clients ou adhérents.

Principes comptables. Les principes comptables : à quoi ça sert ? Les principes comptables sont des règles définies par le Code de commerce. Elles sont obligatoires parce qu’elles permettent de rendre homogène la comptabilité. C’est-à-dire que le format des bilans et comptes annuels est normalement le même pour toutes les entreprises. Ils permettent de créer un standard pour la communication financière des entreprises.

Ce sont les mêmes principes qui sont appliqués chez les artisans que dans les multinationales. Les principes comptables sont assez stables, c’est-à-dire qu’ils sont rarement modifiés. Quelles sont les principes comptables ? 1) Le principe de continuité d’exploitation Le principe de continuité d'exploitation est un principe qui permet d'intégrer, lors de l'établissement du bilan, le fait que l'entreprise va poursuivre son exploitation au-delà de la date de clôture de l'exercice.

Par exemple, c'est ce principe qui permet d'amortir un bien sur plusieurs années. 3) Le principe des coûts historiques. Plan comptable 2015. Les règles comptables applicables. Recommander à un ami. Les coordonnées que vous indiquez dans cette page ne sont pas conservées et sont à usage unique. Lois comptables Française. L'appartenance de la France à l'Union européenne et la globalisation de l'économie impliquent de plus en plus l'utilisation de règles et de références communes.

Cette nécessité ainsi que le besoin de disposer d'une information financière fiable a présidé à la création de la Loi de sécurité financière de 2003. Depuis, de nouvelles réglementations sont entrées en application et notamment la réforme européenne de l’audit dont la transposition a débuté en 2016. Les lois et les normes dans ce domaine évoluent régulièrement. Le Code de déontologie Il définit la déontologie à laquelle est soumis le commissaire aux comptes dans l'accomplissement de sa mission. Téléchargez la version compilée par la CNCC applicable à partir du 01/06/2017 Téléchargez le Code de déontologie applicable jusqu’au 01/06/2017 (version 2010) Téléchargez le décret relatif au Code de déontologie Parties législative, réglementaire du code de commerce Téléchargez la version législative consolidée par la CNCC.

Les normes IFRS. Autorité des normes comptables (ANC) Mécanismes comptables des flux. La comptabilité a pour objet de donner des informations sur l’entreprise. Cette information est d’abord destinée aux dirigeants, aux salariés et aux associés actionnaires de l’entreprise, qui sont les plus concernés par l’activité de l’entreprise. Cette information intéresse ensuite les tiers qui travaillent avec l’entreprise (les fournisseurs, les clients, les organismes financiers, l’État à travers l’administration fiscale).

Ces différentes catégories d’agents économiques sont directement touchées par les variations d’activité de l’entreprise. Au vu de l’information, elles pourront prendre des décisions d’ordre micro-économique. L’information utilisée par les tiers provient essentiellement de la comptabilité générale qui donne une représentation patrimoniale de l’entreprise et décrit les relations de l’entreprise avec l’extérieur. Les grandes entreprises éditent des plaquettes annuelles. Le bilan comptable : composition et lecture. Le bilan comptable, obligatoire pour la plupart des entreprises, est un élément très important des comptes annuels. II représente l’état du patrimoine de l’entreprise à la date de son établissement. Pourtant, il est parfois mal compris ou pas analysé par les chefs d’entreprise, c’est pourquoi nous allons dans cet article expliquer ce que l’on retrouve dans un bilan comptable et comment procéder à sa lecture. 1.

Les éléments du bilan comptable Le bilan comptable comporte les éléments actifs (situés dans la colonne de gauche) et passifs (situés dans la colonne de droite) de l’entreprise. On y retrouve les grandes masses suivantes : les immobilisations, les créances et les dettes de l’entreprise, la trésorerie et les capitaux propres. 2. On retrouve à l’actif du bilan les principaux postes suivants : Les immobilisations avec les valeurs brutes, les amortissements et les valeurs nettes. 3. Ensuite, on retrouve essentiellement au passif du bilan : 4. Le compte de résultat : composition et indicateurs. Le compte de résultat contient l’ensemble des charges et des produits de l’exercice comptable et permet d’apprécier la performance de l’entreprise sur cette période, qui est caractérisée par le montant du résultat net (bénéfice ou perte).

Contrairement au bilan comptable, représentant le patrimoine constitué par l’entreprise depuis sa création, le compte de résultat est la synthèse d’un seul exercice comptable. 1. Composition du compte de résultat Le compte de résultat contient les charges et les produits de l’entreprise, la différence entre ces deux masses constituant le résultat net (qui peut être un bénéfice ou une perte). Nous verrons ci-dessous que les charges et les produits peuvent être scindés en plusieurs catégories et que la correcte affectation permet d’avoir des indicateurs pertinents pour analyser la performance de l’entreprise sur l’exercice comptable. 2. L’élément essentiel qui constitue les produits du compte de résultat sont : 3. 4. Le fonctionnement des comptes en comptabilité.

Pour comprendre comment fonctionne la comptabilité et comment se construise les états financiers que l’on retrouve dans les comptes annuels, il faut tout d’abord comprendre le fonctionnement des comptes utilisés en comptabilité. Nous allons donc abordé dans cet article de Compta-Facile le fonctionnement des comptes en comptabilité. 1. Les catégories de comptes Les comptes utilisés en comptabilité peuvent être répartis en deux catégories : les comptes de bilan et les comptes de charges et de produits : les comptes de bilan sont ceux que l’on retrouve dans le bilan comptable : il s’agit des comptes de classe 1 à 5 (capitaux propres, immobilisations, stock, fournisseurs, clients, banque…). 2.

Le fonctionnement des comptes Une écriture comptable est constituée d’au moins 2 lignes dont les montants sont obligatoirement équilibré : DEBIT = CREDIT. Exemple d’écriture comptable : Par exemple : A. Le fonctionnement des comptes de bilan en comptabilité est le suivant : B. C. 3. A. B.