background preloader

Ransomware

Facebook Twitter

Ransomware : Popcorn Time, le rançongiciel qui vous transforme en pirate. Les rançongiciels (en anglais ransomware) font partie des fléaux informatiques les plus populaires du moment.

Ransomware : Popcorn Time, le rançongiciel qui vous transforme en pirate

En début d'année, la plupart des experts en sécurité s'accordaient même pour qualifier 2016 « d'année du ransomware ». En effet, au cours du premier trimestre, l'éditeur McAfee dénombrait déjà six millions de logiciels de demande rançon et le bilan de fin d'année devrait vraisemblablement confirmer cette tendance haussière. Quand vos données sont victimes d’un rançongiciel – PROXLAN – Services Informatiques Lamballe. Issu d’un anglicisme, ransomware – contraction de ransom/rançon et software/logiciel, le rançongiciel est une catégorie de logiciels particulièrement indésirable.

Quand vos données sont victimes d’un rançongiciel – PROXLAN – Services Informatiques Lamballe

Sa méthode ? S’installer sur votre système à votre insu et vous demander une rançon pour récupérer vos données chiffrées que vous ne pouvez plus ouvrir. Et ça, c’est dans le meilleur des cas. Cybercriminalité : du "rançongiciel" au tchat de jeu vidéo détourné. Rançongiciel : quand il est déjà trop tard... Un rançongiciel (“ransomware”) est un logiciel malveillant qui restreint d’une façon ou d’une autre façon l’accès à l’ordinateur infecté et demande à l’utilisateur de payer une rançon pour lever ces restrictions.

Rançongiciel : quand il est déjà trop tard...

Certains rançongiciels chiffrent systématiquement les données présentes sur le disque dur, lesquelles deviennent alors difficiles ou impossibles à lire sans payer la rançon exigée pour obtenir la clef de déchiffrement ; d’autres verrouillent simplement le système et affichent des messages cherchant à leurrer l’utilisateur pour qu’il paye... (Voir (link is external)). Il n’est pas rare de voir des systèmes être victimes de ce type de logiciels malveillants. Que pouvez-vous faire si vous êtes victime d’un rançongiciel ? Tout d’abord, éteignez immédiatement l’ordinateur infecté. Rançongiciels : « Désormais, plus besoin de kidnapper vos enfants, on s’en prend à vos données » Les rançongiciels, qui prennent les données en otage, sont une préoccupation majeure des autorités depuis plusieurs mois.

Rançongiciels : « Désormais, plus besoin de kidnapper vos enfants, on s’en prend à vos données »

LE MONDE | • Mis à jour le | Propos recueillis par Martin Untersinger Locky, TeslaCrypt, Cryptolocker, Cryptowall… Depuis plusieurs mois, les rançongiciels (« ransomware »), ces virus informatiques qui rendent illisibles les données d’un utilisateur puis lui réclament une somme d’argent afin de les déverrouiller, sont une préoccupation croissante des autorités. Le commissaire François-Xavier Masson, chef de l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication, une unité de la police spécialisée dans la criminalité informatique, explique au Monde les dangers de cette menace. Lire aussi : Le grand retour du racket aux fichiers verrouillés Combien y a-t-il d’attaques par rançongiciel en France ? Un nouveau rançongiciel nommé locky arrive en France.

Le principe Des cyberescrocs envoient par courrier électronique (mail) une pièce jointe contenant le virus locky.

Un nouveau rançongiciel nommé locky arrive en France

Une fois cette dernière ouverte : Le «rançongiciel», nouveau fléau pour les PME. Les logiciels malveillants qui prennent le contrôle des ordinateurs et ne les «libèrent» qu'après le versement d'une rançon se multiplient.

Le «rançongiciel», nouveau fléau pour les PME

Ils visent avant tout les entreprises. Le message qui s'affiche à l'écran est sans ambiguïté: «Tous vos fichiers ont été encryptés. Pour les récupérer, vous devrez télécharger un logiciel spécial»… qu'il faudra bien sûr payer. Une véritable demande de rançon qui a valu à cette nouvelle forme de cybercriminalité le nom de «ransomware» ou «rançongiciel». Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information. Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information. S'informer et lutter contre les rançongiciels.

Petya, le ransomware qui bloque complètement votre ordinateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Petya, le ransomware qui bloque complètement votre ordinateur

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Accueil GilbertKALLENBORN Journaliste Inscrivez-vous gratuitement à laNewsletter Actualités. Hausse de 113% des attaques par ransomware en 2014. En 2014, 24 vulnérabilités zero-day ont été détectées par Symantec.

Hausse de 113% des attaques par ransomware en 2014

(crédit : D.R.) La dernière édition de l'Internet Security Threat Report de Symantec montre une recrudescence des attaques de pirates par le biais de ransomware mais également de sa variante, crypto locker, qui a fait 45 fois plus de victimes qu'en 2013. Symantec estime qu'à l'heure actuelle, la question n'est plus de savoir si vous allez être attaqué, mais quand. La dernière version de son Internet Security Threat Report met en avant les nouvelles techniques des cyberpirates, comme le précise Kevin Haley, Directeur de Symantec Security Response: « Les attaquants n'ont pas besoin de forcer la porte du réseau d'une entreprise si la clé est déjà à portée de main.

Le ransomware Vindows Locker se fait passer pour le support Microsoft. On connait les piratages effectués avec des ransomwares, des logiciels qui tentent de soutirer de l'argent en bloquant l'ordinateur ou en chiffrant les fichiers des utilisateurs.

Le ransomware Vindows Locker se fait passer pour le support Microsoft

On connait également l'arnaque qui consiste à se faire passer pour le support Microsoft afin de faire payer un utilisateur sans raison valable. Des pirates ont associés les deux pour plus d'efficacité. Sur le blog MalwareBytes la méthodologie employée pour cette arnaque est expliquée. News, Astuces, Tutos, Vidéos autour de l'informatique. Nos pensées se focalisent, pour la plupart, vers les mêmes envies.

News, Astuces, Tutos, Vidéos autour de l'informatique

Le soleil, le barbecue, l’apéro, bref… les vacances!! (en tous cas c’est comme ca que je les conçois!) Mais pendant ce temps, les concepteurs de ransomwares ne lâchent rien, et de nouvelles menaces voient le jour régulièrement. Découvrons ensemble un petit nouveau : SATANA! Là, clairement, les concepteurs utilisent un nom qui ne laisse pas de place au doute. Le tramway de San Francisco contaminé par un ransomware. Après l’hôpital Hollywood Presbyterian Medical Center de Los Angeles, c’est au tour du tramway de San Francisco d’être victime d’un ransomware. Selon les informations du journal San Francisco Examiner, reprises par The Verge, le système d'information de la régie des transports (Muni) de la ville de San Francisco a été hacké l’après-midi du vendredi 25 novembre dernier.

Les écrans des billetteries automatiques affichaient les messages suivants : « Out of service » et « Metro free ». Et ceux des ordinateurs reliés au système d’information indiquaient: « You Hacked, ALL Data Encrypted. Contact For Key (crypton27(at)andex.com) ». Avis d'expert Fortinet: Ransomware : la menace prend son envol. Ransomware : la menace prend son envol Par David Maciejak, expert sécurité chez Fortinet Aux États-Unis, le FBI a récemment publié un rapport affirmant que les victimes de ransomware auraient réglé plus de 209 millions de dollars sur le seul 1er trimestre 2016, contre 24 millions de dollars sur l’ensemble de 2015. Les chiffres s’envolent et le ransomware est rapidement devenu un logiciel malveillant à la mode ciblant de nombreux pays et profils d’utilisateurs.