background preloader

Les usages du numérique - Blogs et sites personnels

Facebook Twitter

Plus de 50h de vidéo sur les usages du numérique dans l’éducation. Pédagogies actives … une tautologie ? (1/4) Voici donc la première d’une série de quatre vidéos qui ont été tournées lors d’une conférence donnée à l’ENTE (Ecole Nationale des Techniciens de l’Equipement) de Valenciennes (France). J’étais invité à parler de la pédagogie et des technologies, de la place des TICe (Technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement) dans la pédagogie, de la ePédagogie …. pas trop vite ! Un des thèmes d’entrée dans la problématique était celui des méthodes actives souvent associées à la recherche des valeurs ajoutées de ces TICe pour l’enseignement et surtout pour l’apprentissage. Mais quels sont ces dispositifs ? Quels en sont les critères de qualité ? Parmi ceux-ci, nous avons choisi la porte d’entrée de l’alignement pédagogique, de l’alignement entre les objectifs et compétences attendues, les méthodes pédagogiques, l’évaluation auquel nous avons ajouté les outils tant leur influence sur les compétences, les méthodes … est grande.

Après cette séance de cinéma (!) Quelles méthodes pédagogiques pour un impact des TIC. Lors de la « leçon » précédente, nous avons investigué deux points principaux : – Etablir un cadre compréhensif pour réfléchir l’intégration des TICE dans l’enseignement et dans l’apprentissage. Notre porte d’entrée est celle de l’alignement pédagogique proposé par Biggs (cohérence objectifs (compétences attendues), méthodes, évaluation) auquel nous avons ajouté les outils tant leurs interactions avec les compétences nécessaires et attendues, avec les méthodes mises en place et aussi avec les types d’évaluation (formative et certificative) sont fortes. – La question des objectifs, de la variété des objectifs qui vont des savoirs (les nécessaires connaissances) au savoir-être (comportements, attitudes, habitudes) en passant par les savoir-faire.

Nous poursuivons la construction de notre cadre de réflexion par un regard sur les méthodes pédagogiques. Loin de nous l’idée de résumer les différentes méthodes dans un tableau exhaustif. Et vous, que pensez-vous de ce modèle ? Bonne vidéo ! Au tour des outils TICe maintenant … (3/4) Voici déjà le troisième volet de nos vidéos sur les rapports entre les TICe et l’enseignement ou mieux l’apprentissage … Enseigner, c’est mettre en place des conditions, des circonstances, des dispositifs dans lesquels l’étudiant, l’élève … pourra apprendre. Rappelons le chemin : à la recherche de cohérences pour pouvoir parler des impacts des TICe, nous avons repris le cadre de l’alignement pédagogique (objectifs, méthodes, évaluation … une des bases conceptuelles aux actuels Learning Outcomes) auquel nous avons ajouté les outils technologiques pour enseigner et apprendre tant leurs influences sur les objectifs (le terrain d’exercice qu’ils offrent et les compétences qu’ils nécessitent) et sur les méthodes sont grandes.

Cette considération fondamentale est bien comprise par ceux qui lisent ce blog (enfin, dites-moi), elle commence tout doucement à être pressentie par les formateurs, elle reste largement hors des préoccupations des institutions, citadelles des savoirs. En synthèse : Motivation et interaction deux moteurs pour l'apprentissage. Petit résumé Nous voilà arrivés à la quatrième et dernière partie de nos séquences vidéos consacrées au mariage entre les technologies et les pédagogies. – Dans un souci de cohérence pédagogique, nous avons tout d’abord proposé notre modèle de l’alignement pédagogique qui complète celui proposé par Biggs avec la mise en évidence des ressources et des outils apportés par les TIC. Ces derniers ont à la fois une influence sur le développement des compétences nécessaires requises dans la société de demain (au travers des méthodes mises en place) et ils nécessitent de telles compétences (quelle formation explicite ?

Quelle validation ?) : les rapports entre technologies et pédagogies sont circulaires, systémiques et non linéaires, comme on le pense souvent. C’est pourquoi nous avons surtout parlé dans cette première vidéo des objectifs, des compétences … des Learning Outcomes – Une deuxième vidéo, après la question fondamentale du « Pour quoi ? Motivez-les … facile à dire ! R.M. La vidéo ! School(Re)mix - { Hack Your Classroom, Hack Your School ! } ePortfolio Noémie Foucher | Bienvenue | M'aide in. Ça va ou bien ?! Pour la première fois depuis plus de 15 ans, je redécouvre les apprentis lecteurs et scripteurs en cette année scolaire 2016-2017 suite à des années passées auprès d’adolescents d’un niveau fin primaire-début collège. Un sacré défi personnel alors que je décide de mettre la Twictee à l’honneur dans cette classe quelque peu spéciale. Ils sont donc 6, répartis en 2 groupes de 3, respectivement évoluant en team CP et team C2. Les plombiers ont eu l’excellente idée de nous associer à la même classe miroir pour les 2 teams.

Je les en remercie. Premier écueil: le nombre : 3 ! Deuxième écueil: la disponibilité psychique. Troisième écueil: les twictées reçues: si une classe scribe vous envoie 8 twictées non négociées, non caviardées, du brut de pomme, il s’agira alors de rédiger une quantité astronomique de Twoutils ! Quatrième écueil: jongler sur 2 teams, et ce sur un temps restreint. Et pourtant! 1ère séance: la Twictee individuelle 2ème séance: Négociation Séances parallèles: Capsules vidéo. Un prof critique la politique numérique de l'Education nationale, son blog est fermé. Temps de lecture: 3 min Vendredi, un enseignant d'histoire-géographie spécialiste du numérique, chef de projets numériques chez Canopé (le réseau de création et d'accompagnement pédagogique du ministère, ex-CNDP), Ghislain Dominé, a dû fermer son blog[1] et supprimer son dernier billet.

Alertée sur Twitter, je suis allée lire le post en question grâce à des amis qui avaient conservé un lien vers le texte en cache. Il n’y a rien de scandaleux. Il s'agit d'une critique de la stratégie numérique de l'Education nationale. Une analyse de la pensée magique qui, dans l’école, consiste à dire que l’achat de matériel, par ailleurs onéreux, va changer les pédagogies, la transmission et faire progresser les élèves. Voici comment l’auteur résume sa pensée sur l’état de la réflexion autour du numérique à l’école: «L’illusion technologique, l’inertie de notre système éducatif, l’échec d’un évangélisme digital.»

Il s’interroge sur l’avenir d’une illusion: Voici la photo qui aurait posé problème... Le coutelas de Ticeman | Toute l'info logicielle pour l'éducation. Tables, Tableaux, Tablettes - Blog de Samuel Chalifour. Le Matos de Ticeman - du Silex au quantique. Ma onzième année et les suivantes... | Au fil des années scolaires en lycée professionnel : les usages des outils Web 2.0 en classe : Twitter, TumblrBlog de M@rcel : des technologies et des pédagogies qui travaillent ensemble. Introduction : répondre ou débattre Ce billet portera sur la contribution de deux collègues, Alain Beitone et Margaux Osenda, qui ont publié « La pédagogie inversée : une pédagogie archaïque » (des extraits de cet article seront proposés en bleu ci-dessous) Il ne s’agit pas pour moi de « répondre » à leurs arguments ou de les démonter en tentant de démontrer combien le propos serait incorrect, inapproprié, fallacieux … Je l’ai souvent dit : en matière d’innovation (gardons ce concept pour le moment), il me paraît important de considérer tous les points de vue même ceux envers lesquels, personnellement et subjectivement, on ne peut d’emblée marquer son accord.

En effet, les propos des thuriféraires et autres évangélistes doivent être considérés avec circonspection voire méfiance, ceux des « grognons » (comme je les appelle chaleureusement) avec attention en ce qui concerne les alarmes qu’ils nous envoient. La classe inversée n’a rien d’innovant ! Introduction I.1. I.2. I.3. Bruno Parmentier - TUIC et formation. Veille et Analyse TICE. Il y a bien longtemps que les promoteurs du numériques tendent à affirmer que leur entrée dans la classe va transformer les pratiques des enseignants, les pratiques pédagogiques.

Tant qu’on n’a pas défini ce que l’on désigne ainsi, cela ne fait de mal à personne de faire ce genre de déclaration. Par contre si l’on demande à ceux qui l’affirment ce qu’ils mettent derrière cette expression, il est bien rare que l’on ait une réponse « opérationnelle »… Ce discours récurrent que l’on voit transparaître dans les auditions menées par B Studer à l’Assemblée Nationale tout comme il y a quarante ans avec les plan Informatique Pour Tous, doit être critiqué sans a priori.

La page du site du ministère consacré à l’opération « Territoires Numériques Educatifs » comporte des affirmations, des ambitions et autres modalités de mise en œuvre. 4 – « Les impacts attendus relèvent avant tout de l’efficacité de l’enseignement et des apprentissages. Quatre façons de penser les TICE. La lecture de nombreux articles publications et livres depuis près de 25 années sur les TIC dans l’enseignement (tous niveaux) invite à dégager une typologie des approches, des postures, des conceptions présentes dans ces textes.

Au delà des querelles, je propose de distinguer quatre catégories : Approche techniqueApproche systémiqueApproche pédagogiqueApproche culturelle L’approche technique Fondée principalement sur l’informatique (mais avec les évolutions, l’audiovisuel et la télématique l’ont rejoint) cette approche vise à mettre en avant la nécessité technicienne pour penser les TICE. Que ce soit pour ceux qui apprennent comme ceux qui enseignent, la dimension de la maîtrise technique est considérée comme première. L’approche systémique Fondée sur la cohérence des outils avec leur contexte et des outils entre eux, cette approche est surtout managériale, organisationnelle, et s’appuie aussi sur la dimension technique. A débattre. Une tablette n’a jamais révolutionné l’enseignement… pas plus qu’un TBI.

Après l’ordinateur, Internet, le TBI, les réseaux sociaux, etc… Va-t-on retomber encore dans le piège de l’outil qui révolutionne la pédagogie, l’enseignement voire l’apprentissage ? La réponse est OUI, malheureusement. Et c’est la tablette qui va s’y coller. Une nouvelle fois on va voir se développer les gourous de l’objet technique qui vont venir nous vendre les vertus pédagogiques de la machine. Ce sont parfois les mêmes qui à chaque nouveauté technique sont venus nous vendre la dernière coqueluche des commerciaux dont ils relaient allégrement le discours et qu’ils enrobent d’un pseudo discours pédagogique qui semble disqualifier tous les précédents, car on n’a jamais vu ça. Entre colère, dérision, ignorance, opposition, il faut réagir contre cette « nouvelle vague » qui n’est à nouveau que la répétition des précédentes (et ce n’est pas la septième, celle dont on dit qu’elle est mortelle, dangereuse, qu’elle emporte tout son passage, presque scélérate !!!).

A suivre et à débattre. Le blog de Philippe Liria. Jean-Luc Raymond | Calepin (notes de veille et pensées agencées) Culture numérique | Étonnants microcosmes ! Réseau Micros - Blog des ATICE de Haute-Saône. Utiliser Pearltrees. Referencement-Blogs-et-Sites-TICE-and-Education#.T5z2n01f0bI. D. Pernoux - Répertoire d'adresses. Pedagogeeks. Théosept - Documents, outils, échanges sur les pratiques et les utilisations des TICE à l'école primaire. Ressources. TIC & Net. L’illusion de la pédagogie numérique | Les blogs Educpros.fr. Je lis avec quelques semaines de retard le texte de J.M. Fourgous publié dans Le Monde, intitulé “Oser la pédagogie numérique !

“. Pour résumer, M. Fourgous y défend l’idée que le cours magistral n’est plus le mode idéal de transmission des savoirs, et qu’il faut passer à la pédagogie numérique pour intéresser à nouveau les élèves à l’apprentissage. Ce raccourci me semble dangereux et trompeur. D’une part, parce que je me demande bien ce qu’est “la pédagogie numérique”. D’autre part, M. Ce n’est évidemment pas “le numérique” (les tablettes, les téléphones intelligents…) qui rend possible la construction des connaissances. Et là, on sait déjà ce qui marche : le travail de groupe, l’approche par résolution de problème, l’autonomie des apprenants dans leur organisation. PedagoGeeks. Social Learning, Personal Branding et innovations pédagogiques. Le blog du prof geek.

Créer un sondage sur Internet / récupérer les fiches individuelles de rentrée. Remuer ses méninges en ligne. Si c'est pas malheureux ! | Le blog pédagogeek. L'espace à Zecool | Technopédagogue, par choix et par passion… Culture numérique. Numérique : changer radicalement le questionnement. Les raisons qui empêchent l’école et le numérique de se rencontrer et de convoler sont pléthore. Il en est de peu légitimes ou qu’il convient de pondérer des circonstances locales, comme l’étroitesse de la connectivité, la faiblesse de l’équipement ou encore la formation des professeurs — je m’expliquerai plus longuement sur ce dernier point un de ces prochains jours —, il est en est de plus légitimes parce qu’objectivement observables comme l’inadéquation des contenus, des programmes et des examens ou, enfin, l’inculture assez générale de l’encadrement.

Mais ce qui met des entraves au développement d’un enseignement imprégné du numérique peut aussi trouver son origine dans le comportement même de l’institution, dans sa globalité, ou de ses partenaires des collectivités. Ça sert à quoi, le numérique ? Est-ce que c’est mieux pour les apprentissages ? Ces questions n’étaient pas posées il y a dix ans.

Ne cherchez pas, si vous aviez des doutes. Autant dire qu’on n’apprend pas grand chose. ePortfolio de David Martel — L'espace à Zecool | La passion d'apprendre dans le monde aujourd'hui | I share, therefore I have more, therefore I am more…! Brigitte Prof | Ressources pour les enseignants branchés du primaire. Le blog de Christine Vaufrey - L’illusion de la pédagogie numérique. Je lis avec quelques semaines de retard le texte de J.M. Fourgous publié dans Le Monde, intitulé « Oser la pédagogie numérique ! « . Pour résumer, M. Fourgous y défend l’idée que le cours magistral n’est plus le mode idéal de transmission des savoirs, et qu’il faut passer à la pédagogie numérique pour intéresser à nouveau les élèves à l’apprentissage.

Ce raccourci me semble dangereux et trompeur. D’une part, parce que je me demande bien ce qu’est « la pédagogie numérique ». D’autre part, M. Ce n’est évidemment pas « le numérique » (les tablettes, les téléphones intelligents…) qui rend possible la construction des connaissances. Et là, on sait déjà ce qui marche : le travail de groupe, l’approche par résolution de problème, l’autonomie des apprenants dans leur organisation. Flipboard - Culture numérique. Photo: twitter.com Inside Le futur de l'éducation futurstalents.wordpress.com Les élites débordées par le numérique lemonde.fr Les élites débordées par le numérique lemonde.fr Gouvernants, syndicats ou lobbys traditionnels se révèlent désemparés face aux nouvelles pratiques économiques et sociales nées avec Internet. fr.openclassrooms.com Semaine 1 : Qu'est-ce que le Web ?

Vous vous de­man­dez ce qu'est vrai­ment le Web ? Se­maine 1 (ré­ser­vé aux ins­crit … futurstalents.wordpress.com / par Jean-Baptiste Audrerie Le nu­mé­rique bou­le­verse l’édu­ca­tion.