background preloader

Marianne

Facebook Twitter

Privatisation : le gouvernement tue l’actionnariat salarié et cède au "tout marché" Aurélien Bernier : "Un programme de gauche est impossible sans reconquête de notre souveraineté" Alerte à la fraude. Pierre Gattaz - MEIGNEUX/SIPA Du même auteur Vous n’entendrez pas sur ce sujet tous ceux qui se sont constitué un fonds de commerce, en dénonçant les fameux « assistés » (assistés qu’ils sont souvent eux-mêmes, bénéficiant grassement des subsides publics quand l’occasion leur est offerte).

Alerte à la fraude

Les « assistés », ce sont les autres, forcément les autres, c’est-à-dire, en vrac, les employés de la fonction publique, les chômeurs ou les laissés-pour-compte de la mondialisation. Et on comprend leur malaise à la lecture du dernier rapport de la Cour des comptes, paru le mercredi 17 septembre, qui nous rappelle que le mot « assisté » devrait cesser d’appartenir à ces concessionnaires exclusifs. Ce rapport fait état de la spectaculaire hausse des fraudes aux cotisations sociales, qui ont doublé entre 2007 et 2012, c’est-à-dire durant le quinquennat de l’homme qui est revenu pour sauver la France au nom du Sacré-Cœur et guérir les malades des écrouelles.

Comment le Qatar s'est "offert" Nicolas Sarkozy. Le 14 juillet 2008, à la veille d’un sommet de l’Union pour la Méditerranée, Nicolas Sarkozy invite à sa tribune pour le défilé militaire, le carré des dictateurs de la Méditerranée : Bachar al-Assad, le Tunisien Zine El-Abidine Ben Ali, l’Egyptien Hosni Moubarak et l’émir al-Thani du Qatar.

Comment le Qatar s'est "offert" Nicolas Sarkozy

A l’époque, Bachar est traité en paria par la communauté internationale pour l’implication présumée de son régime dans l’assassinat de l’ex-Premier ministre libanais Rafic Hariri. Ce milliardaire a été en 2005 la cible d’un attentat-suicide commis par une camionnette contenant une charge explosive de 1 800 kilos.

Les services de renseignement syriens sont vite montrés du doigt. Deux ans plus tard, lors de la passation du pouvoir entre Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, c’est la question du Liban qui domine les échanges en matière de politique étrangère, expliquent Vanessa et Ratignier et Pierre Péan dans leur livre, Une France sous influence*. Sarkozy fera la sourde oreille. Dans le QG secret de Marine Le Pen. Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand - Infographie : Marianne >>> Enquête parue dans Marianne daté du 27 juin Un premier coup de Klaxon, un deuxième, un troisième...

Dans le QG secret de Marine Le Pen

En ce joli jour de mai, la rue des Vignes est bloquée par une grosse berline stationnée en double file. Il faut une bonne poignée de secondes avant que la présidente du Front national ne s'en extirpe, précédée de son garde du corps. La circulation peut alors reprendre dans cette rue calme du très chic XVIe arrondissement de Paris. Marine Le Pen s'est engouffrée dans l'immeuble sis au numéro 27. Et pour cause. . « L'été dernier, au plus fort des travaux, certains d'entre nous se sont étonnés de voir les fenêtres fermées et les stores baissés, malgré la poussière et les pics de chaleur », explique un habitant. Frédéric Chatillon (à droite), aux côtés de Steeve Briois (au centre) et Nicolas Bay – Capture écran : LCP.

Vous avez aimé le traité transatlantique, vous adorerez TISA ! Les services publics de l’eau, de l’éducation, de la santé, des transports, mais aussi l’échange sans restriction de données.

Vous avez aimé le traité transatlantique, vous adorerez TISA !

Tout est sur la table du nouvel accord commercial que négocient dans le plus grand secret, les Etats-Unis, l’Union européenne et une vingtaine d’autres Etats depuis deux ans dans les locaux de l’ambassade d’Australie à Genève. La négociation porte sur le commerce des services et vise notamment une vaste libéralisation des services publics. Les tractations de cet Accord sur le commerce des services (ACS en français, Trade In Services Agreement en anglais) devaient rester secrètes « jusqu’à cinq ans après la conclusion d’un accord » ou la fin des négociations en cas d’échec. Wikileaks a révélé le 19 juin l’annexe du traité en préparation consacré aux services financiers auquel le quotidien l’Humanité consacre sa une et un grand dossier.

Un traité déjà adoré par la Chambre de commerce américaine. Marie-France Garaud : "L'Allemagne est le maître de l'empire européen" Le Front de gauche peut retrouver le chemin du peuple. Front de gauche : changer ou disparaître. Traité transatlantique : le double discours du FN. Traité transatlantique : qu'en pensent nos nouveaux eurodéputés ?

L'Europe sociale, ça fait 35 piges qu'on l'attend ! La BCE bricole, ce sont les salaires qu’il faut augmenter !