background preloader

Wikipédia

Facebook Twitter

La médiation numérique du patrimoine : quels savoirs au musée ? 1La médiation est souvent définie comme un processus ternaire mettant en rapport « un sujet, un support d’énonciation et un espace de référence » (Caune, 1999, 170).

La médiation numérique du patrimoine : quels savoirs au musée ?

Mais elle est souvent présentée de manière tronquée, les auteurs et les acteurs du patrimoine et du numérique insistant plutôt sur les présentations d’outils et mettant en avant un de ces trois éléments que nous nommerons ici objet, dispositif et public. Généralement, dans ces discours d’escorte de la médiation numérique, c’est le support d’énonciation, c’est-à-dire le dispositif, qui est au cœur des préoccupations. Or, plus qu’un outil et donc qu’un « entre-deux médian », la médiation passe « par toutes sortes de degrés reliant différents pôles [l’objet, le tiers, le public] » (Régimbeau, 2011, 96). Le support d’énonciation, même quand il est numérique, ne suffit pas à définir la médiation de manière globale. 1 Le projet d’Observation des médiations culturelles innovantes (OMCI) au musée des Augustins de Toul (...) 7 15.

The GLAM-Wiki Revolution (full documentary) Wikipédia : Portail et kit pédagogique à destination des acteurs éducatifs. Depuis septembre 2015, Wikipédia met à disposition un portail renouvelé dédié aux enseignants et acteurs du monde de l’éducation (et par extension) aux animateurs multimédia : Wikipédia : projets pédagogiques.

Wikipédia : Portail et kit pédagogique à destination des acteurs éducatifs

Ce site indique les avantages à développer chez les élèves une utilisation de Wikipédia (développement de l’esprit critique, travail collaboratif, recherche documentaire, initiation au droit d’auteur et des licences libres…) et met en avant des exemples de projets menés par des enseignants du supérieur ou des professeurs du secondaire ainsi que des livrets d’aide… Des projets qui dépassent la simple consultation/lecture d’articles du projet encyclopédique et s’inscrivent dans un ensemble que l’on peut nommer l’éducation au numérique. Ce site Wiki propose également un espace de discussion sur lequel il est possible d’échanger avec des contributeurs bénévoles de Wikipédia. Utiliser et contribuer à Wikipédia : un kit pédagogique pour tous Présentation complète : Wikipédia en classe.

Wikipédia : la neutralité encyclopédique est-elle possible. Difficile lorsque l’on est un usager d’internet de passer à côté de l’encyclopédie collaborative Wikipédia.

Wikipédia : la neutralité encyclopédique est-elle possible

La plupart des requêtes sur un moteur de recherche placent en effet les liens Wikipédia en tête du classement des résultats. Lorsque l’on est enseignant, on se trouve également confronté à l’utilisation qu’en font les élèves. Car s’il est indéniable que Wikipédia constitue une mine incroyable d’informations et de connaissances, la question de la neutralité de son contenu se pose tout de même. On peut légitimement se demander, comment un rédacteur, nourri de ses expériences et de ses opinions propres, pourrait-il de manière absolument certaine, rédiger un article objectif sans jamais laisser transparaître son avis ? Le choix de ses sources, le recours à certains exemples plutôt qu’à d’autres, les formulations employées, tout est susceptible d’influencer la perception que se fera le lecteur du sujet présenté. La communauté rédactionnelle Dérives et dysfonctionnements Références :

Bureaucratie, sexisme, élitisme: Wikipédia contribue à sa perte. L’encyclopédie participative en ligne est géniale, mais son fonctionnement pourrait finir par signer sa fin.

Bureaucratie, sexisme, élitisme: Wikipédia contribue à sa perte

Wikipédia est à la fois un paradoxe et un miracle –une encyclopédie libre et collaborative devenue la destination par défaut pour toutes les informations non essentielles. Le fait qu’elle ait survécu près de 15 ans et reste en tête des résultats de Google pour de nombreuses recherches ne fait que témoigner du talent visionnaire de son fondateur, Jimmy Wales, et de la dévotion de ses dizaines de milliers de contributeurs volontaires. Le cas du Gender Gap Task Force Pourtant, sous ses abords sereins, le site peut non seulement s’avérer aussi vil et malsain que 4chan, mais aussi d’une complexité bureaucratique digne d’un roman de Kafka. Et il peut être particulièrement machiste. Le débat, qui ne cessait de s’envenimer depuis au moins 18 mois, voyait s’opposer avec hostilité plusieurs contributeurs de longue date.

Une expérience d’anarchie maîtrisée Dans son livre Common Knowledge?