background preloader

Droit sur internet

Facebook Twitter

Échanger, s'exprimer en ligne. Publier en ligne : quelles sont les règles ? [1]Blog, [2]Site web, [3]Microblog, [4] réseaux sociaux ...

Publier en ligne : quelles sont les règles ?

Nous n’avons jamais eu autant d’outils à disposition pour publier sur le web. Ils permettent aux citoyens d’exercer une liberté individuelle fondamentale : la liberté d’expression. Cela implique aussi de respecter quelques règles et conventions. Ma vie en numérique. Si à 30 ans, on ne s'est pas fait piquer une photo par Paris Match, c'est qu'on a quand même raté sa vie ! Mises à jour : elles se trouvent en bas de l’article, suite à l’évolution de la situation depuis le moment de publication.

Si à 30 ans, on ne s'est pas fait piquer une photo par Paris Match, c'est qu'on a quand même raté sa vie !

Le titre est volontairement provocateur (mais non Jacques, Internet c’est bien) mais cette après-midi, ça m’a fait tout bizarre de voir une note sur Facebook mentionnant un article de Paris Match. Il est intitulé Éric Sampietro, la cuisine du mousquetaire. Cet article a attiré ma curiosité pour 2 raisons : j’y ai déjà mangé et beaucoup apprécié le décors ainsi que les plats (cf. mon album Chez Éric Sampietro)l’image de tête de l’article utilisait une de mes photos (Éric Sampietro aux commandes) Oncle Tom vs. Le problème initial Le problème de l’apparition de cette photo en tête d’article tient à un élément bien précis : la licence d’utilisation de la photo.Toutes mes photos publiées sur Flickr sont sous licence Creative Commons BY-NC-ND ce qui revient à laisser la liberté de reproduire, distribuer et communiquer cette création au public sous ces conditions explicites :

Facebook : quelle responsabilité ? La question de la responsabilité de Facebook est d’autant plus cruciale qu’avec plus de 400 millions de membres à travers le monde, Facebook est le plus célèbre des réseaux sociaux sur la toile.

Facebook : quelle responsabilité ?

Si les litiges se multiplient, force est de constater que la responsabilité de Facebook n’est que très rarement mise en cause. Ceci s’explique par le fait que la société Facebook peut être considérée comme un hébergeur, au sens de l’article 6 de la loi pour la de confiance en l’économie numérique du 21 juin 2004 (LCEN). En effet, Facebook fonctionne essentiellement de manière automatisée, et joue ainsi un simple rôle d’intermédiaire technique entre ses utilisateurs.

Windows 10 – L’espion qui m’aimait ou l’histoire sans fin ? Relisez bien vos SMS avant l'envoi! Le «Short Message Service», ou plus couramment appelé SMS, fait aujourd’hui partie de notre quotidien.

Relisez bien vos SMS avant l'envoi!

Pas moins de 16 milliards de messages SMS ont ainsi été échangés en 2006 en France. Simple, rapide et peu coûteuse (1), cette nouvelle méthode de communication permet de transmettre et de recevoir des messages courts écrits de 160 caractères sur un téléphone portable ou sur certains autres appareils mobiles de télécommunications. Si, à l’origine, les SMS étaient essentiellement destinés à transmettre des messages de service provenant d’opérateurs téléphoniques, leur utilisation a aujourd’hui dépassé le simple cadre de la vie privée ou commerciale pour investir la sphère publique: c’est ainsi par SMS que l’on peut être alerté par certaines collectivités territoriales des manifestations à venir ou encore que ses documents d’identité sont disponibles.

Nissan fait condamner un blog de salariée pour diffamation. Un salarié peut-il tenir un blog sans porter préjudice à son entreprise?

Nissan fait condamner un blog de salariée pour diffamation

Lundi 16 octobre, une ex-salariée de Nissan a été condamnée par le tribunal de grande instance de Paris pour des propos tenus sur son blog. Le groupe automobile la poursuivait pour injure et diffamation publiques. France : un salarié condamné pour « injure publique » sur Facebook. Le tribunal correctionnel de Paris a condamné un salarié de l’entreprise Webhelp de Caen à 500 euros d’amende pour « injure publique » sur Facebook.

France : un salarié condamné pour « injure publique » sur Facebook

Droit à l’oubli – Google déréférence une page Web 4 fois sur 10 en Europe. Boulanger, épinglé par la Cnil pour des commentaires sur un fichier client. Peut-on inscrire n’importe quoi dans le champ commentaire d’un fichier client ?

Boulanger, épinglé par la Cnil pour des commentaires sur un fichier client

Pas vraiment : la Cnil a ainsi annoncé aujourd’hui avoir épinglé l’enseigne Boulanger suite à une plainte lui ayant signalé des commentaires injurieux dans ses fichiers clients. Déréférencement élargi : Pas de recours en grâce pour Google. En avril, la Cnil déclarait avoir reçu 260 plaintes relatives au droit au déréférencement.

Déréférencement élargi : Pas de recours en grâce pour Google

Pour 90 d’entre elles, l'autorité française avait demandé au moteur de revoir sa position. Mais elle souhaitait également que Google applique ce déréférencement à toutes les extensions de son service, dont le .com. Faute d'actions en ce sens de la part du géant américain, la Cnil a mis émis en juin une mise en demeure. Google avait en principe 15 jours pour se mettre en conformité. The Pirate Bay, les FAI français vont bloquer le site... Article mis à jour le 7 février à 12h Le retour de The Pirate Bay sur le Web risque d'être provisoire pour les internautes français.

The Pirate Bay, les FAI français vont bloquer le site...

En effet, le site d'échanges de liens torrent va très prochainement être bloqué par les FAI français. Rappel des faits.  Cour d’appel d’Aix en Provence, 17eme chambre, arrêt au fond du 13 janvier 2015   Mardi 13 janvier 2015 Cour d’appel d’Aix en Provence, 17eme chambre, arrêt au fond du 13 janvier 2015 Catherine S.

 Cour d’appel d’Aix en Provence, 17eme chambre, arrêt au fond du 13 janvier 2015  

C. / AIS 2 salarié - licenciement - internet - réglement intérieur - usage privé - temps de travail - temps de connexion - usage abusif - charte informatique Décision déférée à la Cour : Oui, votre patron peut surveiller vos emails et votre navigation. L'affaire remonte à 2007. Cette année là, un salarié roumain est licencié pour avoir utiliser Yahoo Messenger à des fins personnelles. Cette sanction avait été rendue possible par la surveillance des outils en ligne mis en ligne par son employeur. Le salarié avait alors saisi la justice de son pays, estimant que son entreprise avait violé le secret de la correspondance et son respect à la vie privée.

Il avait alors été débouté, même chose en appel. En guise d'ultime recours, le salarié avait alors saisi la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH). CEDH : les éditeurs ne sont pas toujours responsables des commentaires injurieux. La CEDH (cour européenne des droits de l'Homme) a en effet jugé que la décision de la justice hongroise n’était pas conforme au droit européen.

Elle considère que la justice hongroise n’a pas « mis en balance l'intérêt à préserver la liberté d'expression sur Internet. » Une décision qui entre en contradiction avec l’article 10 de la convention européenne des droits de l’homme, qui protège la liberté d’expression. Elle a enfin jugé que les commentaires en question étaient certes injurieux, voire grossiers, mais ne constituaient pas des « déclarations de faits diffamatoires » et à ce titre étaient protégés par l’article 10 de la convention.

L’affaire interroge p. Cour de cassation : au travail les emails personnels restent personnels. La liberté d’expression et ses limites : 6 choses que l’on ne peut pas dire sur un blog. Note d’Olivier : nous avons la chance de vivre dans un beau pays démocratique dont la liberté d’expression est garantie par la déclaration des droits de l’homme et la loi. C’est formidable et sur ce point c’est une vraie chance de vivre en France plutôt que, mettons, en Arabie Saoudite. Etant donné les sujets parfois controversés qui sont abordés sur mes blogs, je suis heureux de vivre dans un pays démocratique qui autorise à exprimer ainsi des idées nouvelles et/ou qui dérangent.

Mais “avoir le droit” ne signifie pas “absence de droit”. Beaucoup de blogueurs semblent ignorer qu’il y a des limites à la liberté d’expression qui ont été mises en place pour éviter de sombrer dans l’anarchie et que tout le monde l’utilise comme une arme pour taper allègrement sur les autres en racontant n’importe quoi. Propos injurieux, dénigrants ou moqueurs sur un réseau social : quand la liberté d'expression conduit au licenciement.

Propos racistes, la peau de banane de Christiane Taubira - 17/07/2014. Le tribunal de Cayenne a condamné, mardi, à neuf mois de prison ferme une ex-candidate FN qui avait comparé la ministre à un singe. Propos racistes contre Taubira : 7 questions sur une condamnation. Anne-Sophie Leclère, ancienne candidate FN aux municipales, a été condamnée par le tribunal de grande instance de Cayenne à une peine de neuf mois de prison ferme, ainsi qu'à des dommages et intérêts de 50 000 euros à payer conjointement avec le FN, pour la publication sur Facebook d'un photomontage raciste comparant la garde des sceaux, Christiane Taubira, à un singe.

Le tribunal a par ailleurs condamné le Front national à 30 000 euros d'amende. Une décision vivement condamnée par le FN, qui avait à l'époque condamné ce photomontage et exclu Mme Leclère du parti. Tour d'horizon des principales questions posées par les lecteurs du Monde.fr sur Twitter, Facebook et dans les commentaires de nos articles.