background preloader

Le marché du manga

Facebook Twitter

Bienvenue sur notre portail sur le marché du manga!

Ici, nous avons pour but de regrouper tous les articles sur l'univers du manga.

Donc, si vous souhaitez découvrir l'univers japonais, ou que vous voulez découvrir les différents mangas qui peuvent exister, ou alors avoir un aperçu des plus grands succès des mangas, alors ce portail est pour vous!

Ce portail s'adresse avant tout à toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur les mangas. Nous espérons qu'à travers nos sélections de mangas, vous allez prendre goût à la lecture de ces ouvrages. De plus, pour varier, vous pouvez également découvrir notre sélection d'animés (il s'agit de l'adaptation de certains mangas en série télévisée).

Bonne visite et surtout bonne découverte!

Voici un extrait d'une émission de Radio sur France Culture qui permet un peu mieux découvrir la culture Japonaise aux niveaux des animés, des mangas, des personnages symboliques... Cet article explique les différents types de manga : les Shônen, les Shôjo..... Les mangas représentent une part importante de la culture exportée du pays du Soleil-Levant.

Il en existe de nombreux types, souvent regroupés selon des terminologies pas faciles à comprendre au début. Cette dernière varie en fonction des pays. En effet, au Japon, on utilise plutôt des genres, qui correspondent à l’histoire, tels qu’amour et amitié, ou aventure par exemple. En France, le système est quelque peu différent, et nous utilisons une autre classification. Désactiver la lecture automatique NON, il n’y a pas que deux types d’animes, les hentai et les autres ! Les animes, tout comme les mangas, sont classifiés en France selon les codes qu’ils emploient. Shônen : quand on parle anime, ou manga en général, on pense directement à Dragon Ball, Naruto, et autres One Piece. Shôjo : le terme Shôjo signifie "jeune fille" en japonais. Seinen : le Seinen est un style un peu différent des deux autres précédemment évoqués, car il vise un public plus mature, plus vieux.

En conclusion ? Nous avons sélectionné une liste de quelques mangas incontournables pour pouvoir vous mettre à la lecture d'un manga. A toutes fins utiles, signalons tout de même que le terme "manga" veut dire "croquis, crayonné", et, par extension, "bande-dessinée", comme "comics" en anglais ou "manwha" en coréen. Ceci étant posé, compte tenu de vos nombreuses réclamations, (parce qu'on se soucie de votre bien-être) voici un top sur le "genre" manga, c'est-à-dire les 15 mangas qu'il faut lire quand on aime la BD et qu'on veut s'y mettre sérieusement, pas juste aux toilettes. Et non on ne parlera pas de Naruto ou One Piece.NB: dans un souci de cohérence, les noms sont écrits selon la tradition japonaise, avec le prénom en second. Akira d'Otomo Katsuhiro Le manga culte, publié en 1982.

Un film d'animation sorti en 1988 a bien tenté de compiler cette œuvre monumentale, mais il faut se plonger dans la version papier pour saisir toute l'ampleur d'Akira. Citons également JoJo's Bizarre Adventure, Noritaka, Beck, Gen d'Hiroshima, Judge, Vitamine, Berserk, Dr Slump, Slam Dunk, Eagle, I'll ... Voici un classement des 30 meilleurs shônens. Voici un classement des 30 meilleurs Seinens. Voici un classement des 30 meilleurs Josei. Voici un classement des 30 meilleurs Shojo. Présentation de l'éditeur Kaze. KAZE, SAS est le leader Français sur le secteur de l'Animation Japonaise. Fondé en 1994, par M. Cédric Littardi, Kaze est présent dans les domaines du cinéma, du DVD, de la musique (Wasabi-records), des nouveaux médias (KZPlay), de la télévision (KZTV), et de l'édition de manga (Asuka) racheté en 2007.

Présent sur la majeure partie des territoires européens comme la France, l'Allemagne, la Belgique, la Suisse, la Pologne, la Hollande et l'Italie, Kaze dispose en interne de tous les moyens d'exploitations :éditorial, marketing, communication, événementiel, distribution, studio graphique, fabrication, post production.Grâce à une politique éditoriale d'excellence, et à une politique d'acquisition éclectique, combinée à une présence dans tous les domaines, KAZE est aujourd'hui l'un des acteurs incontournables de la promotion de la culture japonaise en Europe.

Historique. Présentation de l'éditeur Kana. KANA est une maison d’édition filiale Média-Participations créée en 1996 et spécialisée dans l’édition de manga, fruit de leur curiosité et de leur passion pour la BD japonaise. C'est à Angoulême que l'équipe découvre AKIRA, BD phare qui se vend à plusieurs millions d'exemplaires au Japon. A part quelques initiés, aucun critique français n'avait entendu parler de cette fantastique BD. Fasciné par leur mode narratif et l'imagination sans bornes de leurs auteurs, ils décident de se rendre au Japon pour observer le phénomène de plus près.

Entre-temps, quelques maisons commencent à éditer ces merveilles et développent, en France, le marché du Manga.Il fallait donc à Kana trouver un créneau vierge. Elle commence alors en publiant les mangas Angel Dick et Armagedon. KANA est un éditeur qui est respectueux de l’œuvre originale et de ses codes (sens de lecture japonais, différentes catégories par âges et par genres). Présentation de l'éditeur Ki-oon. One Piece. ------------- Critique 1 ------------- One Piece est un de ces mangas complètement atypiques et déjantés. Bref, qui se détache du lot. Il réside en One Piece une force qui ne nous laisse pas insensible. Il fait rire, parfois même donne des larmes aux yeux (le passé de Nico Robin par exemple). Ce manga a été prévu originalement sur 5 ans mais voila déjà 10 ans que One Piece n'est toujours pas fini.

Et d'après l'auteur, ce ne serait que la moitié de l'œuvre, pour le plaisir des fans. Car cet animé est de l'acabit de Naruto ou Bleach, en nous donnant l'impression qu'il ne s'arrêtera jamais. Mais contrairement aux autres il ne perd pas en intensité ! Si il y avait un qualificatif pour One Piece, ce serait loufoque et exagéré. One Piece est un anime très fort et très vivant qui ne vous laissera pas indifférent par la complexité de son mécanisme et de son histoire.

-Thoryr- One Piece est donc un animé à ne pas rater. -DylaNolife- Naruto Shippuden. Naruto Shippuden se situe dans la continuité de la première série et en conserve les défauts et les qualités. Ainsi la série souffre toujours d'un cruel manque de dynamisme dans le but visible et fort peu louable de prolonger les épisodes afin d'en livrer le plus possible. Des longueurs inutiles aux flashback incessants, la série manque cruellement d'énergie comparer à son modèle papier et est loin de retranscrire la virtuosité du manga original.

Néanmoins, au niveau sonore, le résultat est toujours superbe : les doubleurs sont incroyables et la musique s'approche de la perfection. De plus, tout comme dans l'œuvre originale, cette série surpasse largement les premières aventures de Naruto par son intrigue passionnante et qui offre exactement ce que les fans espéraient depuis le début de l'histoire. Les combats d'anthologie parsèment un récit beaucoup plus sombre et mature où les personnages gagnent en maturité et en charisme. La série elle-même évolue dans un sens positif. -Shaka- Fairy Tail. ------------- Critique 1 ------------- Fairy Tail, c'est un manga de Hiro Mashima, fait après Rave, son plus gros succès. Fairy Tail se passe dans un monde de magie où existe donc des mages et où la magie est présente dans la vie de tous les jours. Les humains normaux ne peuvent pas l'utiliser.

Les mages sont regroupés dans des guildes qui sont plus ou moins en concurrence les unes par rapport aux autres. De plus, à part les guildes officielles il y a ce que l'on appelle les guildes noires réunissant tous les plus mauvais magiciens de ce monde. On va donc suivre les aventures d'une guilde, Fairy Tail en l'occurrence, et plus particulièrement d'un certain groupe de cette guilde qui se verra composer de Natsu et Lucy au début (pratiquement dès leur rencontre), de Grey et enfin d'Erza… Ah oui, n'oublions pas Happy, notre chat volant préféré. L'animé suit plutôt bien le manga, même s'il existe quelques épisodes hors série qui ne sont même pas présents dans les chapitres bonus du manga. Bleach. ------------- Critique 1 -------------Bleach ou « comment tout mettre dans un manga, secouez et servez » !

Le pire, c'est que l'abus n'est même pas dangereux pour la santé. Je n'entrerai pas dans les détails de l'histoire mais je peux dire qu'une fois dedans, on n'en sort plus. Tout dans l'animé contribue à vous rendre accro. Un character design très soigné et surtout un poignée de personnages hauts en couleur, allant de la bombe sexuelle (Matsumoto) jusqu'au malade du combat (Zaraki) en passant par le pelucheux Kon qui est à mourir de rire.

L'histoire est très bien ficelée même si, comme pour beaucoup de manga, il ne s'agit que de méchants, qui ne comprennent rien à la notion d'amitié, et de gentils, qui donneraient tout pour sauver leurs copains. Dites donc, ça me rappelle Dragon Ball Z, Les Chevaliers du zodiaque... Bref, aux côtés de Naruto, Bleach est la série-fleuve du moment. -Rico- ------------- Critique 2 -------------Bleach, LA référence des animés shônen.

-lolamangue- Air Gear. Maître Oh Great! Nous signe ici un shônen d’assez bonne facture mais qui, malheureusement, n’arrive pas à se détacher du lot. La force principale de cette série est avant tout l’originalité de sa base. Il faut reconnaître que le principe des rollers blade est très bien pensé. Le problème est que cette originalité, qui nous surprend agréablement au début de l’animé, s’arrête là. En effet, tout le reste suit le fonctionnement des shônen classiques, avec une histoire des plus simples. On aurait pu s’attendre à un background bien plus travaillé de la part de celui qui est entre autres l’auteur d'Enfer et Paradis. Un clin d’œil, cependant, au coup de crayon de celui-ci, qui n’a rien perdu de son talent artistique. En ce qui concerne les personnages, nous n’avons pas le droit à quelque chose de très fouillé.

On apprécie en revanche l’excellente chanson, Chain, du groupe Back-On qui sert de générique de début à la série. Nul doute qu'Air Gear vous laissera de plus sur votre fin. -Syaoran- Elfen Lied. Lucy, une diclonius (génération spontanée de mutants annonçant un événement), est gardée dans un laboratoire de haute sécurité dans lequel des expériences sont réalisées sur ces êtres surhumains. Suite à un accident, elle parvient à s'échapper en tuant sauvagement toute personne entravant son chemin, grâce à ses vecteurs (ce sont des "mains" extrêmement tranchantes, invisibles et d'au moins 2 mètres de long).

Une fois à l'extérieur du bâtiment, un garde sniper réussit à la toucher en pleine tête et la fait tomber dans la mer. Le lendemain, Kouta un jeune garçon qui revient dans la ville où il est né, Kamakura, donne un rendez-vous à sa cousine Yuka qu'il n'a pas vu depuis son accident : depuis son enfance. Ils décident alors d'aller à la plage, où ils jouaient quand ils étaient enfants avec la petite soeur de Kouta, Kanae, qui est morte d'une grave maladie. Là-bas, ils rencontrent une jeune fille mystérieuse qui, apparemment, a perdu la mémoire. Voir la suite. Death Note. Nana. Elle s'appelle Komatsu Nana. Elle n'est encore qu'au lycée mais entretient une relation avec un homme marié, M.

Asano. Ou plutôt, entretenait. Il la quitte pour aller travailler à Tôkyô. Histoire de se remettre sur le marché, elle décide de suivre sa meilleure amie Saotome Junko dans une école d'arts plastiques mixtes. Peut-être l'homme de sa vie y étudie-t-il ? Junko y retrouve un ancien camarade de collège, Endô Shôji, ainsi qu'un de ses amis, Takakura Kyosuke. The Innocent. Fullmetal Alchemist. Bien qu'inspiré du manga, la trame de l'animé s'écarte vite de celui-ci, la production de la série ayant commencé alors que le manga n'en était qu'à quatre tomes. Prix de la meilleure série d'animation télévisée au 9e Animation Kobe Beaucoup de symboles de la série sont issus de l'alchimie traditionnelle telle qu'elle fut pratiquée dans le passé : le blason alchimique des Elric, le lézard sur les gants de Roy, le serpent crucifié, le vague contour d'un oiseau (un phénix) sur le bras de Scar et les symboles sur de nombreuses parures sont tous tirés de documents médiévaux sur l'alchimie.

Hoenheim, le nom du père d'Edward et Alphonse, vient d'Auroleus Phillipus Theostratus Bombastus von Hohenheim, également appelé Paracelsus. Celui‑ci était un célèbre alchimiste du XVIe siècle qui fit des découvertes majeures dans la médecine de l'époque (comme l'utilisation de certains minéraux et métaux pour traiter des maladies) tout en s'intéressant de très près à l'occulte. Japon : le livre imprimé en recul, le manga en légère hausse. La société Oricon, spécialisée dans la production de statistiques pour différentes industries culturelles, a rendu publics ses chiffres pour l'année 2014.

Si le manga connaît un certain regain dans les ventes, avec 500,4 millions d'exemplaires vendus, soit une hausse légèrement supérieure à 1 % par rapport à l'année précédente, le reste du marché du livre est moribond. (Justin Doub, CC BY-SA 2.0) Les chiffres concernent la période du 30 décembre 2013 au 28 décembre 2014. Pour le marché du manga, le chiffre d'affaires s'arrête autour de 281,51 milliards ¥, soit 2,1 milliards €, environ. L'explication pour ce bon résultat est simple : des séries comme One Piece ou L'Attaque des Titans ont su maintenir leur popularité, parfois aidées par des adaptations audiovisuelles. Malgré cette hausse, le marché du manga a connu des baisses de vente régulières, aussi bien en volumes qu'en chiffres d'affaires, depuis plusieurs années.

Manga : Chiffres. Chiffres Le manga représente la plus forte croissance de ces dernières années au sein de l’édition - +150% entre 2000 et 2005. - Les mangas représentent 40% des ventes de Bandes-Dessinées en France. - En 2008, 15 millions de manga ont été vendus pour un chiffre d’affaire de près de 95 millions d’euros. . - Tous les magasins ont agrandi leurs linéaires de manière conséquente (Carrefour, Auchan, Fnac, Album). L’enseigne Virgin a même implanté en 2004, dans son magasin des Champs-Elysées, le plus gros rayon manga d’Europe. - Les manga sont très fréquemment adaptés en jeux vidéo : Aujourd’hui, plus de 300 jeux actuels proviennent de manga à succès. . - Glénat est un des leaders du marché depuis l’origine avec une progression 1,5 fois supérieure au marché français du manga. Quelques chiffres de vente par série : Le marché du manga en France.

Une sélection des meilleurs ventes de mangas au Japon pour 2013 Si l’on porte le regard sur le marché de la bande dessinée française ou même, plus largement, francophone, il est impossible de ne pas être frappé par l’importance prise ces dernières années par les mangas en termes de vente comme de notoriété. D’emblée, il est aisé de constater que les première places du classement des plus gros groupes éditoriaux et maisons d’édition sont en grande partie occupées par des structures assurant l’essentiel de la production de mangas.

Les quatre premiers, dans l’ordre décroissant d’importance, sont évidemment le groupe Média-Participations et ses filiales Dargaud et Kana, le groupe Glénat, Delcourt avec Tonkam ainsi que Soleil Manga, et enfin Madrigall (Gallimard-Flammarion) avec Casterman. Outre ces géants éditoriaux, parmi les 9 groupes moins puissants mais au poids économique non négligeable, on retrouve Panini, Pika, Kazé Manga, Bamboo, Ki-oon, Taïfu et enfin Éditis et sa filiale Kurokawa.