Un peu d'avenure... littéraire...

Facebook Twitter

Charles Dickens. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Charles Dickens

Charles Dickens Charles Dickens à New York en 1868 Signature L'expérience marquante de son enfance, que certains considèrent comme la clef de son génie, a été, peu avant l'incarcération de son père pour dettes à la Marshalsea, son embauche à douze ans chez Warren où il a collé des étiquettes sur des bouteilles de cirage pendant plus d'une année. Bien qu'il soit retourné presque trois ans à l'école, son éducation est restée sommaire et sa grande culture est essentiellement due à ses efforts personnels.

Charles Dickens a été un infatigable défenseur du droit des enfants, de l'éducation pour tous, de la condition féminine et de nombreuses autres causes, dont celle des prostituées. Il est apprécié pour son humour, sa satire des mœurs et des caractères. Dickens a été traduit en de nombreuses langues, avec son aval pour les premières versions françaises. Biographie Enfance et jeune adolescence Une petite enfance heureuse La chute de la maison Dickens. Les Grandes Espérances - texte intégral - In L. Par Charles Dickens Le nom de famille de mon père étant Pirrip, et mon nom de baptême Philip, ma langue enfantine ne put jamais former de ces deux mots rien de plus long et de plus explicite que Pip.

Les Grandes Espérances - texte intégral - In L

C'est ainsi que je m'appelai moi-même Pip, et que tout le monde m'appela Pip. 138 aiment 101 n'aiment pas | 21777 lectures | 685 pages Table des matières Options concernant cette oeuvre Partager cette oeuvre Licence de cette oeuvre L'oeuvre ci-dessus est mise à disposition sous licence Art Libre (LAL 1.3). Nicolas Bouvier. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nicolas Bouvier

Pour les articles homonymes, voir Bouvier. Nicolas Bouvier Nicolas Bouvier en 1987 Œuvres principales Nicolas Bouvier est un écrivain, photographe, iconographe et voyageur suisse, né le au Grand-Lancy et mort le à Genève. Biographie[modifier | modifier le code] Fils du bibliothécaire Auguste Bouvier et d'Antoinette Maurice, Nicolas Bouvier passe une partie de son enfance à rêver le monde, hypnotisé par les couleurs des atlas de géographie. En 1948, il est envoyé en reportage en Finlande par le journal La Tribune de Genève, puis en 1950, voyage dans le Sahara algérien pour le quotidien Le Courrier. En 1951, il effectue un premier voyage au long cours, avec Thierry Vernet et Jacques Choisy, de Venise jusqu'à Istanbul.

On the road again. The Way of the Worldby Nicolas BouvierEland, £12.99 Reviewers tend to band about superlatives with casual abandon these days, declaring second-rate works to be masterpieces, hyping the ordinary.

On the road again

Perhaps these easy eulogies are a response to the sheer volume of new material, as if quantity must inevitably lead to more quality. Or maybe it's a surrender to the celebrity culture, where notoriety is valued above intrinsic worth. But whatever the cause, this disservice to readers - though not to publishers' publicity departments - diminishes the power of language, lowers expectations of excellence and makes it very difficult to draw attention to a truly exquisite travel book of exhilarating imagination, especially when it's over 40 years old.

You probably haven't heard of Swiss-born Nicolas Bouvier if you live in the UK. As a child Bouvier's reading of RL Stevenson, Jules Verne and Jack London made him impatient for the world. Jack London. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jack London

Jack London Jack London en 1900 Œuvres principales Signature Jack London, né John Griffith Chaney, né le à San Francisco et mort le à Glen Ellen, Californie[1],[2],[3],[4],[5], est un écrivain américain dont les thèmes de prédilection sont l'aventure et la nature sauvage. Naissance et enfance (1876-1885)[modifier | modifier le code] Jack London. Jack-London.fr : le site français sur Jack London. Martin Eden - Jack London. Le peuple d'en bas. Comment je suis devenu socialiste (Jack London, 1902) « La Batai.

Jack London en 1902 Il est tout à fait honnête de dire que je suis devenu socialiste un peu à la manière des païens teutons quand ils sont devenus chrétiens: on a fait entrer le socialisme en moi.

Comment je suis devenu socialiste (Jack London, 1902) « La Batai

Non seulement, je ne cherchais pas le socialisme à l’époque de ma conversion, mais je le combattais. J’étais très jeune et inexpérimenté, je ne savais pas grand-chose sur rien, et bien que n’ayant jamais entendu parler d’une école intitulée "Individualisme", je chantais de bon cœur le péan de la force.

Cela parce que j’étais moi-même fort. Je veux dire par là j’avais une bonne santé et des muscles solides et ces deux avantages l’expliquaient facilement. j’avais passé mon enfance dans les ranchs de Californie, mon adolescence à vendre des journaux dans les rues d’une ville salubre de l’Ouest, ma jeunesse sur les eaux chargées d’ozone de la baie de San Francisco et de l’Océan Pacifique. Carte du SLP américain de l’écrivain Jack London (1896) Voir aussi: Like this: J'aime chargement…

London_peuple_abime.pdf. Chesterton.