background preloader

Chips43

Facebook Twitter

zineb.btr

Médecines douces. Définition Les médecines douces (également appelées médecines alternatives ou parallèles) sont celles qui n'utilisent pas des médicaments et des molécules chimiques pour soigner les patients. Il existe un très grand nombre de médecines douces qui s'appuient chacune sur une philosophie particulière. Les médecines manuelles telles que l'ostéopathie, la chiropraxie ou l'étiopathie sont des médecines douces qui abordent le corps dans sa globalité.

La médecine traditionnelle chinoise avec l'acupuncture et le shiatsu se base sur les cinq éléments pour traiter ses patients. L'hypnose, la kinésiologie sont encore d'autres médecines douces avec leurs propres conceptions de la maladie et des soins. Publi-information Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du Docteur Pierrick HORDÉ A voir également Dans la même catégorie. Les effets des différents types de drogues sur l'organisme. Les drogues et le cerveau. Museum d'Histoire Naturelle de Marseille. Les effets des différents types de drogues sur l'organisme. Tableau descriptif des drogues. Gendarmerie royale du Canada www.grc.gc.ca Accueil > Tableau descriptif des drogues Le tableau descriptif des drogues est un outil de référence sur les drogues illicites et leurs effets néfastes. Créé grâce à la collaboration de la GRC, de la Sûreté du Québec, de l’Association canadienne des chefs de police et de Santé Canada, ce tableau présente les différents types de drogue ainsi que les noms couramment utilisés pour les désigner, leurs effets et les façons de les consommer et de les détecter.

Cannabis Marihuana(Mari, pot, marijane, herbe, weed, vert) Cocaïne Roches(Crack, freebase, roche) Héroïne Héroïne(Smack, hard stuff, horse, junk, point) Méthamphétamine Comprimés(Speed, peach, pink, peanut, bonbon, vitesse, pilule) Ecstasy Ecstasy(E, XTC, X, pilule, peanut, extase, dove, love drug) LSD (Buvard) (Acid, Acid Cap, Blotter, Micro, Microdots, Bull’s Eye, Big D) LSD (Comprimés)(Acid, Acid Cap, Blotter, Micro, Microdots, Bull’s Eye, Big D) GHB(GH, jus, ecstasy liquide, drogue du viol) Kétamine. Drugs. Drogues licites et illicites Drogues «licites» ou «illicites»,«head shop» ou «drogues herbales» sont des termes que l’on donne à des substances (drogues) qui peuvent être en vente en Irlande, dans des boutiques qui vendent des produits associés aux drogues («head shops» ou «hemp shops») ou dans d’autres boutiques, notamment dans certains sex shops et salons de tatouage. On peut également s’en procurer sur l’Internet.

On vend ces drogues comme substitut pour le cannabis, l’ecstasy, la cocaïne, le LSD et l’héroïne. There are several hundred types of these drugs, that we know of, available. These include drugs that act as: sédatifs («downers») stimulants («uppers») hallucinogènes («trips»), et aphrodisiaques («stimulants sexuels») Certaines sont herbales, ce qui signifie qu’elles sont à base de plantes. Ces drogues sont toutes des substances psychoactives, ce qui signifie qu'elles modifient la façon de penser, de se sentir et de se comporter.

Non destinées à la consommation humaine Le LSD. Comment les drogues agissent sur le cerveau ? Comment se crée l’accoutumance ? Pourquoi il est plus facile d’apprendre quand on est jeune ? -- (SUITE) Là encore la communication neuronale se trouve perturbée, et le cerveau va essayer de s’adapter et certaines fonctions vont être mal contrôlées. Comme l’influx nerveux passe mal entre les neurones, la personne sous l’emprise de la drogue aura des problèmes de coordination des mouvements, des difficultés à se concentrer, etc. Celle-ci se mettra par exemple à tituber, à perdre ses réflexes, son acuité visuelle. On peut donc aisément comprendre qu’il est très dangereux de prendre le volant sous emprise de drogues même s’il s’agit d’un simple «joint » .Mais cet état induit par la drogue peut aussi donner lieu à une sensation de plaisir mis en jeu par notre système limbique et qui fait encore intervenir la dopamine que nous avons vue tout à l’heure pour la maladie de Parkinson.

Qu’est-ce qui crée cette dépendance, cette accoutumance à la drogue? Il faut savoir que le cerveau nous amène à rechercher le plaisir et à fuir la douleur. Page 2-- Retour page 1. Comment-la-drogue-agit-sur-lorganisme | info-drogue | -reponses | questions- Pour ceux qui en doute encore, la drogue est un toxique, c'est-à-dire une substance qui agit sur l’organisme et le détruit, comme un poison. Son action peut être immédiate, si la quantité consommée n’est pas supportée par la personne : c’est l’overdose. De façon générale, les drogues agissent sur le long terme : plus la quantité, la fréquence et la durée de consommation sont importantes, et plus la personne augmente les risques sur sa santé. Pour expliquer les choses simplement, il faut un certain temps à notre organisme pour éliminer la substance qui a été consommée.

Si les prises de produit se répètent, avec des doses de plus en plus importantes du fait de la tolérance, l’organisme n’a plus la possibilité de détruire la substance et de " réparer" ce qui a été touché. Ajoutons à cela que la dépendance fait du ou des produits les seuls centres d’intérêts, effaçant les questions d’hébergement, d’alimentation, d’hygiène, de soin…ce qui ouvre grand la porte aux maladies les plus variées.

Qu'est-ce qu'une drogue ? - Drogues Info Service. On appelle « drogue » toute substance qui modifie la manière de percevoir les choses, de ressentir les émotions, de penser et de se comporter. Les dangers liés à l’usage varient selon les substances, les individus, les façons de consommer, les quantités, etc. Les différentes substances peuvent être classées selon leur statut juridique, leurs effets ou encore leur dangerosité. Des drogues légales et illégales Il existe des drogues autorisées mais réglementées, comme l’alcool et le tabac ou encore certains médicaments, et des drogues interdites dont la loi proscrit l’ usage et la vente, comme le cannabis, l’héroïne ou la cocaïne. L’autorisation ou l’interdiction d’une drogue n’est pas strictement fondée sur sa dangerosité.

Des effets différents Les drogues sont également classées selon le type d’effets qu’elles procurent : « dépresseur du système nerveux » : elles agissent sur le cerveau en ralentissant certaines fonctions ou sensations. Des dangers différents. Site Web officiel de la Fondation pour un monde sans drogue : Informations gratuites sur le cannabis, l’ecstasy et l’OxyContin. Les gens prennent de la drogue parce qu’ils veulent changer quelque chose dans leur vie. Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles les jeunes en prennent : Pour se sentir dans le coup Pour s’évader ou se relaxer Par ennui Pour se sentir adulte Pour se rebeller Pour faire une expérience Ils pensent que la drogue est une solution. Mais en fin de compte, elle devient le problème.

Aussi difficile que cela puisse être de faire face à ses problèmes, les conséquences de la consommation de drogue sont toujours pires que le problème que l’on essaie de résoudre en en prenant. Comment agit la drogue ? Les drogues sont essentiellement des poisons. Une faible quantité agit comme un stimulant (vous excite). C’est vrai pour n’importe quelle drogue. Mais la plupart des drogues comportent un autre risque : elles affectent directement le mental. Les drogues bloquent toutes les sensations, souhaitables ou non.

La drogue affecte le mental La drogue détruit la créativité. Effets et dangers. Les substances psychoactives sont composées de molécules qui, par leur liaison à des récepteurs biologiques spécifiques situés dans le système nerveux central activent un certain nombre de réponses qui sont les « effets ». Lors d’une prise de produit psychoactif des effets sont recherchés et attendus et les dangers en partie méconnus et/ou ignorés. Et si les problèmes que peuvent entrainer la consommation de produits psychoactifs sont très nombreux, pouvant aller du simple trouble au décès, les effets produits quant à eux sont relativement cernés. On peut les classer ainsi : L’effet anxiolytique avec une recherche d’euphorie, de bien-être, d’apaisement etc. Ou à l’inverse, l’effet de stimulation physique et psychique avec la recherche d’un sentiment de toute-puissance, d’une indifférence à la douleur et à la fatigue etc.Egalement des effets hallucinatoires avec la recherche d’amplification des sensations, de distorsion de la réalité, d’un sentiment d’extase etc.

Les troubles physiques La « Les drogues : effets, symptômes et conséquences. Les parents qui soupçonnent que leur adolescent prend de la drogue peuvent avoir des difficultés à reconnaître les symptômes physiques de l'intoxication. Ils peuvent également être inquiets des effets à court et à long terme que la consommation peut avoir sur le corps et le cerveau de leur progéniture. Dépendance, diminution de l'appétit, pertes de mémoire, dépression, psychose toxique... il n'est pas toujours facile de s'y retrouver lorsque vient le temps d'associer les substances à leurs conséquences possibles.

C'est pourquoi il est intéressant de clarifier les choses, en expliquant comment les drogues agissent sur le cerveau, quelles sont les conséquences d'une consommation soutenue et, également, quels peuvent être les signes visibles permettant d'identifier un usager. 1. Le cannabis, lorsque fumé, produit des effets quasi instantanés sur le cerveau. Symptômes Dépendance Conséquences Les effets d'un sevrage au cannabis sont généralement minimes. 2. Effet 3. Effets 4. 6. 7. Comment les drogues agissent sur le cerveau ? Comment se crée l’accoutumance ? Pourquoi il est plus facile d’apprendre quand on est jeune ? -- (SUITE)