Mag. externes

Facebook Twitter
[Université de Limoges] LU n° 112 LU n°111 LU n° 110 LU n°109 LU n° 108 LU n°107 [Université de Limoges]
4321, le magazine de l'Université de Lorraine
La première rectrice de l'UdeS C'est une Montérégienne d'origine qui est devenue la première rectrice de l'Université de Sherbrooke le 1 er juin 2009. La professeure Luce Samoisette est née à Saint-Jean-sur-Richelieu et après ses études collégiales au Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu, elle entre à l'Université de Sherbrooke et obtient le grade de bachelière en droit en 1981, le diplôme de droit notarial en 1982 et complète… [suite] Accommodements raisonnables En avril , le magazine UdeS a organisé une table ronde sur le thème des accommodements raisonnables. À la une – Magazine UdeS vol. 3, no 1 – Université de Sherbrooke À la une – Magazine UdeS vol. 3, no 1 – Université de Sherbrooke
Avez-vous "VU" ... le nouveau magazine de l'Université de Valenciennes? Ce magazine, avec l’implication de toute la communauté universitaire a pour ambition de vous faire partager nos projets d’envergure au travers de la réussite de nos étudiants, de la valorisation de notre personnel, du dynamisme de notre recherche et de la modernisation de notre gouvernance. C’est également un outil qui nous donne l’occasion de valoriser nos fidèles soutiens que sont les collectivités locales, territoriales et nos partenaires socio-économiques. Ce premier numéro témoigne de quelques belles réalisations de notre université, ainsi vous pourrez découvrir un dossier consacré aux transports de demain et des articles sur l’alternance, le développement de la vie associative, sur notre politique d’ouverture internationale ou encore sur nos actions dédiées à la démocratisation de l’enseignement. Bonne lecture ! Découvrir le magazine Avez-vous "VU" ... le nouveau magazine de l'Université de Valenciennes?
ub mag : le magazine de l'uB - Université de Bourgogne
Magazine | Barnard College
Columbia Magazine
Magazine tout l'Ufc - Université de Franche-Comté
TETES CHERCHEUSES N°19 : Actualité et culture des sciences en Pays de la Loire Ce magazine trimestriel lancé par l'Université de Nantes en 2006, financé par celle-ci, par la Région Pays de la Loire et par Nantes Métropole, a proposé de rendre accessible à un large public, et notamment aux lycéens, les travaux de la recherche menés en région, de sensibiliser à la science en train de se faire, de provoquer autour de grands dossiers thématiques la réflexion de tous sur les enjeux de demain. En partenariat avec les universités des Pays de la Loire, le Rectorat de l'académie de Nantes et d'autres organismes à vocation scientifique ou pédagogique, ces 21 numéros ont livré jusqu’en 2012 des articles de fond avec des témoignages de chercheurs ainsi que des actualités et des annonces de portée régionale. ...cliquez ici pour en savoir plus > L’informatique, avec notamment l’ensemble de concepts et de technologies désigné par « le Web », est à la fois source et vecteur de grands bouleversements au sein de nos sociétés.

TETES CHERCHEUSES N°19 : Actualité et culture des sciences en Pays de la Loire

Interactions - E-magazine de l'Université de Technologie de Compiègne
Alphabets, le magazine de l'université
Contact - Le magazine des diplômés et des partenaires de l'Université
Le site web de l'Université de Strasbourg a changé ! Depuis le 26 septembre 2013, l'Université de Strasbourg dispose d'un nouveau site web. Si vous voyez cette page, c'est que vous avez cherché à atteindre une ancienne page qui a été déplacée sur le nouveau site web. Nous vous invitons à consulter le nouveau site web de l'Université et à utiliser le moteur recherche pour retrouver l'information que vous cherchez. Savoir(s) : magazine d'information Savoir(s) : magazine d'information
> POINT FORT – L’Antiquité rêvée des princes de l’âge baroqueLe Musée Rath offre ses murs aux maîtres de la tapisserie baroque Un art de la grandeur et du spectaculaire Le Musée Rath accueille, jusqu’au 2 mars, une exposition consacrée aux tapisseries flamandes du XVIIe siècle. Genève abrite en effet une importante collection de ces tapisseries aux dimensions colossales, qui n’ont plus été exposées depuis 1949. Deux professeurs de l’UNIGE ont prêté leur concours à la conception de cette exposition. Objets à la fois prestigieux et utilitaires, ces tentures servaient à décorer les murs des demeures royales. Elles représentaient quelques-uns des épisodes les plus glorieux de l’Antiquité, réinterprétés pour satisfaire les goûts et la culture de l’âge baroque. Un mélange des genres qui n’avait rien de choquant pour les lettrés du XVIIe siècle, peu soucieux de vérité historique. SERVICE DE COMMUNICATION - Le journal de l'UNIGE SERVICE DE COMMUNICATION - Le journal de l'UNIGE