background preloader

Société

Facebook Twitter

Accueil · IPSP · Repenser la société pour le 21ème siècle. Site d'information COP 21 / CMP 11 - conférence de l'ONU sur le climat à Paris 2015. Roland Gori « Face aux néofascismes, la renaissance de l’humanisme » , un article du journal l'Humanité. A lire aussi ici De la « philosophie Nutella » d’Onfray (Libération du 2 octobre) à « Jacques Sapir à droite toutes » (Mediapart du 27 juillet), le tapage médiatique fait autour de ces « intellectuels » à la dérive se révèle davantage comme le symptôme d’une crise du politique qu’il n’y apporte une solution.

Roland Gori « Face aux néofascismes, la renaissance de l’humanisme » , un article du journal l'Humanité

Sans devoir céder au « démon de l’analogie », il ne me paraît pas très difficile de lire dans cette tentative désespérée de recomposer le champ dégénéré du politique les échos des crises successives des libéralismes en Europe. Depuis que, selon le mot de Nietzsche, « l’économie et la technique sont devenues le destin de l’homme », il n’est pas de période dans l’histoire de l’Occident qui, à l’occasion de graves crises financières, sociales et économiques, n’ait vu émerger des idéologies désireuses de dépasser le clivage traditionnel droite-gauche pour sortir du conformisme bourgeois du « bien penser ».

Intervention de Lucien Pons sur l'Etat, la Nation, La République. PSO/APSO/addons. Présentation/Tutoriel d'APSO DWT@20150504 Le projet démocratique est devenu réalisable ; mais le voulons-nous ?

PSO/APSO/addons

Nous savons que nos démocraties sont des faux semblants inapplicables, Or... Voulons-nous que chacun ait droit à la parole - c'est à dire propose des lois et que chacun puisse les voter ? "Restaurer un travail réellement humain est, sur le long terme, la clé du succès économique", explique Alain Supiot. ENTRETIEN À deux pas du Panthéon, dans un élégant bureau tout blanc, Alain Supiot, a répondu à nos questions à l’occasion de la sortie de deux ouvrages : La gouvernance par les nombres (Fayard), qui reprend son cours au Collège de France, où il est titulaire de la Chaire Etat social et mondialisation, et L’entreprise dans un monde sans frontières, un ouvrage qu’il a dirigé aux Éditions Dalloz.

"Restaurer un travail réellement humain est, sur le long terme, la clé du succès économique", explique Alain Supiot

Maniant aussi bien la philosophie grecque classique, les théories du Droit que l’Histoire du cinéma (blockbuster hollywoodien inclus), il éclaire par ses idées les changements qui, ici et là, modifient le monde. Pour lui, nous vivons un changement d’imaginaire, de l’horloge à l’ordinateur. Cette mutation met en cause le travail et l’entreprise. L’Usine Nouvelle - Dans la gouvernance des nombres, qui reprend votre cours au Collège de France, vous parlez d’un basculement, d’un changement de civilisation actuellement à l’œuvre. Comment le caractériseriez-vous ? Qui est responsable ? Rapports sur le développement humain. Cinquante Etats négocient en secret la libéralisation des services, par Raoul Marc Jennar (Le Monde diplomatique, septembre 2014) Imaginez un monde où les cantines scolaires appartiennent à des firmes telles que Coca-Cola ou McDonald’s ; un monde où des entreprises pakistanaises discutent avec leurs homologues paraguayennes le nombre de jours de congé qu’elles vous accordent dans l’année et le montant horaire de votre rémunération ; un monde où Hugo Chávez n’aurait pu devenir président du Venezuela qu’en acceptant de gouverner comme M.

Cinquante Etats négocient en secret la libéralisation des services, par Raoul Marc Jennar (Le Monde diplomatique, septembre 2014)

Anthony Blair. Je hais les indifférents, par Antonio Gramsci. Je hais les indifférents.

Je hais les indifférents, par Antonio Gramsci.

Je crois comme Friedrich Hebbel que « vivre signifie être partisans ». Il ne peut exister seulement des hommes, des étrangers à la cité. Celui qui vit vraiment ne peut qu’être citoyen, et prendre parti. L’indifférence c’est l’aboulie, le parasitisme, la lâcheté, ce n’est pas la vie. C’est pourquoi je hais les indifférents. Fondation FARM - Point de vue. L'EXTÉRIORISATION DE LA MÉMOIRE ET SES CONSÉQUENCES. Les inégalités pèsent sur la croissance. David Graeber, l'anthropologue qui veut nous débarrasser de l'Etat - Bibliobs - L'Obs. «On the Phenomenon of Bullshit Jobs»: «Sur le phénomène des jobs à la con».

David Graeber, l'anthropologue qui veut nous débarrasser de l'Etat - Bibliobs - L'Obs

C'est le titre de l'article mis en ligne par David Graeber à l'été 2013. L'intellectuel américain y narrait ses retrouvailles avec un ami d'enfance, rocker de talent devenu avocat d'affaires pour assurer l'éducation de son enfant et qui lui avait présenté son nouveau travail comme totalement dénué de sens. Esprit facétieux, Graeber avait aussitôt listé les métiers inutiles: «Directeurs généraux d'entreprise, lobbyistes, chercheurs en relations presse, télémarketeurs, huissiers de justice, consultants.» La tribune a été reprise à toute allure sur internet, traduite en de multiples langues et publiée dans «Libération», Rue89, «le Figaro» et même «l'Agefi», organe de la finance genevoise. Preuve que, lorsqu'un penseur trouve les mots pour décrire l'absurdité du système, le public est là. David Graeber : un nom à retenir.

Inférieurs et supérieurs Bienvenue dans le monde joyeux d'Homo oeconomicus ! Contre l'économisme.