background preloader

Fais le malin…

Facebook Twitter

Victor Feldman. Victor Stanley Feldman (April 7, 1934 – May 12, 1987) was an English jazz musician, best known as a pianist and percussionist.

Victor Feldman

He began performing professionally during childhood, eventually earning acclaim in the UK jazz scene as an adult. Feldman immigrated to the United States in the mid-1950s, where he continued working in jazz and also as a session musician with a variety of pop and rock performers. Early history[edit] Later jazz and U.S. session work[edit] In 1957 Feldman settled in Los Angeles permanently and then specialized in lucrative session work for the US film and recording industry.

It is Victor Feldmans percussion work on Steely Dan's song Do It Again that gives the song it's latin groove. Novalis. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Novalis

Œuvres principales Compléments Biographie[modifier | modifier le code] Matching Mole. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Matching Mole

Matching Mole est un groupe de rock progressif britannique formé en 1972 autour de Robert Wyatt après son départ de Soft Machine. Son nom, qui signifie littéralement « la Taupe correspondante », est un jeu de mot sur la traduction française de Soft Machine, « machine molle ». Le sens est double puisque la "Taupe combattante" (matching mole) faisait référence aux groupes gauchistes (trotskystes) dont la particularité était de pénétrer les partis politiques de gauche traditionnels et les syndicats d’où leurs surnoms de "taupes".

On retrouve ces références politiques - cette fois ci au maoïsme - dans leur album "little red record" : "le petit disque rouge" Entre son départ de Soft Machine et le véritable début de sa carrière solo, Robert Wyatt crée Matching Mole, un groupe qui comporte beaucoup de similarités avec ce qu'il faisait précédemment avec Soft Machine. Empire ottoman. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Empire ottoman

Sublime Porte ottomane دولتِ عَليه عُثمانيه Devlet-i Âliye-i Osmâniyye Devise : دولت ابد مدت. Ryūichi Sakamoto. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ryūichi Sakamoto

Guerre de Corée. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Guerre de Corée

Bataille de Koursk. Mexicas. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mexicas

Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références. « Mexica » est, en nahuatl, le pluriel du mot « mexicatl » ; il se prononçait [mɛ.ʃi.ka], c'est-à-dire « méchica », et était utilisé par les Mésoaméricains pour désigner les habitants de Mexico-Tenochtitlan et de Mexico-Tlatelolco (parfois distingués par les expressions nahuatl « mexica tenochca » et « mexica tlatelolca »).

Il a été le plus souvent remplacé, en particulier dans l'historiographie francophone et anglophone, par le terme Aztèque (« azteca », en nahuatl, signifiant « ceux d'Aztlan ») qui, à l'origine, servait à désigner notamment (mais pas uniquement) les ancêtres des fondateurs de ces « altepeme » avant leur migration depuis la cité très probablement mythique d'Aztlan. Mexico-Tenochtitlan. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mexico-Tenochtitlan

Dans la partie occidentale du lac Texcoco, Mexico-Tenochtitlan occupait la partie sud de l'île au centre de la carte, au-dessous de la ligne rouge, la partie nord étant Mexico-Tlatelolco (reconstitution de Hanns J. Prem, 2008). Mexico-Tenochtitlan ou, de manière abrégée, Tenochtitlan, est l'ancienne capitale (« huey altepetl ») de l'empire aztèque. Elle fut bâtie sur une île située sur le lac Texcoco (dont une grande partie a été asséchée par la suite). Triple Alliance (Mésoamérique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Triple Alliance (Mésoamérique)

La Triple Alliance est le nom communément donné, y compris par les mésoaméricanistes, à une ancienne institution politique préhispanique et supraétatique du centre de l'actuel Mexique, qui était appelée en nahuatl « Excan Tlatoloyan »[1] (signifiant « tribunal des trois sièges »)[2]. Lorsqu'ils se réfèrent au système politique de la dernière Triple Alliance de Mésoamérique, de 1428 à 1521, entre Mexicas, Acolhuas et Tépanèques, les historiens utilisent souvent les expressions Empire aztèque ou Empire mexica, même si elles peuvent prêter à confusion, étant donné qu'elles peuvent aussi servir à distinguer de manière plus restreinte les territoires directement tributaires du pouvoir mexica, à la différence de ceux tributaires du pouvoir acolhua ou tépanèque. « Triple Alliance » est une expression moderne qui remonte au moins au XVIIIe siècle, puisqu'on la trouve sous la plume de l'historien Francisco Javier Clavijero.

Plaza de la Constitución. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Plaza de la Constitución

Origine du nom[modifier | modifier le code] Le terme zócalo est lié à l'italien zoccolo qui signifie « piédestal » ou « socle ». Zócalo et zoccolo viennent tous deux du latin socculus qui est un diminutif de soccus ou « socque » en français[1]. Histoire[modifier | modifier le code] La Malinche. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Malinche traduisant le langage des mexicas à Cortés.

Lienzo Tlaxcala XVe siècle. Biographie[modifier | modifier le code]