background preloader

L'acquisition : la théorie

Facebook Twitter

Le désherbage au CDI : Intervention de Madame Tinel, bibliothécaire à Bordeaux, auprès des indexeurs Mémofiches, à Poitiers, le 3 juin 1999. Introduction Co-responsable du service central des bibliothèques de quartiers, nous gérons dix bibliothèques plus un bibliobus, 50 personnes et des sites plus ou moins éloignés, plus ou moins modernisés….

Le désherbage au CDI : Intervention de Madame Tinel, bibliothécaire à Bordeaux, auprès des indexeurs Mémofiches, à Poitiers, le 3 juin 1999

Par conséquent, j’ai été rapidement confrontée à ce problème du désherbage.Les premières bibliothèques de quartiers ou de proximité, ont été créées dès la fin de la guerre de 1939-1945, d’où d’importants problèmes de gestion des documents que l’on ne pouvait plus conserver.Et j'ai suivi un stage dans les services techniques de la ville de Paris où se trouve l’ADEL (Antenne de Diffusion et d’Echanges du Livre), une réserve qui gère le désherbage de 56 ou 57 bibliothèques de la ville de Paris. Mon intervention sera structurée autour de 3 points : Les aspects psychologiques,Les aspects méthodologiques,Les aspects juridiques.

Éliminer signifie ‘chasser hors du seuil’ (e+limen) : c’est la désélection de documents qui sont destinés à être sortis de leur emplacement habituel afin d’être : Le desherbage au CDI : éléments pratiques selon la nature des documents. Fiche établie en mai 2001 grâce à la collaboration de documentalistes de Périgueux (24) Il doit être basé sur les principes suivants : Le service de documentation n'est pas un service d'archives.

Le desherbage au CDI : éléments pratiques selon la nature des documents

Il y a des institutions spécialisées dans la Mémoire -Archives départementales -Bibliothèques municipales auxquelles on peut faire des dons. Une documentation périmée ou vieillie est responsable de la désaffectation du CDI par les élèves, participe de l'échec scolaire et de l'inappétence à la lecture, et donne une idée passéiste de la littérature de jeunesse. Partie intégrante de la stratégie documentaire, toute élimination doit être régulière et complétée par une politique d'acquisitions dans le même secteur. Les manuels scolaires Doivent correspondre à la réactualisation des programmes. Les périodiques Nous proposons une série de dates "butoir", mais il est évident que chacun doit moduler en fonction des utilisations développées dans l'établissement. -Lycées : 5 ans. Revues pédagogiques : 5 ans. Desherber en bibliotheque. Budget. Le Documentaliste et les réalités locales [Documentaliste en CDI : cadre réglementaire et pédagogique] dernière mise à jour : janvier 2015Christophe Dubois, Josiane Ducournau - Canopé 'Aquitaine Retour à la page d'introduction Le Budget mise à jour janvier 2015 Le documentaliste mène une politique d'acquisition qui est financée par le budget de l'établissement. 1.

Budget

Dans le contexte du nouveau cadre budgétaire et comptable des établissements publics locaux d'enseignement (EPLE), le décret n° 2012-1193 du 26 octobre 2012 assure une meilleure lisibilité du budget. La réforme du cadre budgétaire et comptable (RCBC) s'inscrit dans l'esprit de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF-2001), dans la mesure où l'on assiste à une globalisation de l'assignation budgétaire, à une volonté de présenter des résultats attendus au regard des moyens attribués (pilotage par les résultats). (…) 4. est ordonnateur des recettes et des dépenses de l'établissement ; Art.

. « ― les activités pédagogiques ; FADBEN : Charte d'acquisition. La politique d'acquisition en 12 points. Mise à jour le 17 octobre 2016 Mieux vaut prévenir que guérir : affirmer une politique d’acquisition n’est pas un acte circonstanciel, mais participe d’une exigence de professionnalisation.

La politique d'acquisition en 12 points

Sans perdre leur subjectivité, les bibliothécaires doivent démontrer que les achats qu’ils effectuent sont issus d’une réflexion collective qui ne se limite pas à leur conviction personnelle ou à la pression des utilisateurs ; leurs sélections ne sont pas un acte de censure (décision délibérée d’écarter des documents) mais un choix (décision positive d’inclure dans les collections des documents en conciliant qualité, diversité, adéquation aux besoins des publics et cohérence des fonds).

Ces choix ne sont pas intuitifs, et relèvent de règles bibliothéconomiques, constituées et à construire dans tous les types de bibliothèques ; en outre, ils sont étroitement liés aux priorités de la collectivité d’exercice de la bibliothèque, dans le respect de ses missions de service public. 1. 2. 3. 4. 5. 6.