background preloader

Chap 12 La gestion des biens publics mondiaux

Facebook Twitter

Compétences attendues :
- Analyser les modes de gestion associés à ces biens et leurs impacts environnementaux
- Analyser les actions mises en œuvre par les organisations économiques internationales

Les biens publics mondiaux. Propriété, biens publics mondiaux, bien(s) commun(s) : Une lecture des concepts économiques. 1La référence de plus en plus récurrente ces dernières années au concept de bien public mondial pour aborder les questions relatives aux problèmes affectant le monde dans son ensemble ou au moins une large part de sa population s’inscrit dans une volonté de caractériser de manière relativement homogène une série de phénomènes variés : le changement climatique, les risques de propagation des maladies contagieuses, l’instabilité financière, l’insécurité, etc.1 2Or le débat qui s’ouvre avec cette nouvelle notion renvoie à deux questions traitées dans la théorie économique.

Propriété, biens publics mondiaux, bien(s) commun(s) : Une lecture des concepts économiques

La première est celle du régime de propriété adapté pour répondre à de tels phénomènes. La seconde concerne la lignée de la notion de bien public mondial vis-à-vis de celle de bien public présente depuis longtemps dans la théorie économique. Cet article s’interroge donc d’abord sur ces deux questions et propose une lecture des concepts afin d’éclaircir le débat. 1.1. 1.2. 1.3. 1.4. Tableau 1. 2.1. 2.2. Mondialisation : une chance pour l'environnement ? 2.

Mondialisation : une chance pour l'environnement ?

L'application du concept de bien public à l'échelle internationale Le concept de bien public a d'abord été développé dans un cadre de réflexion national : pointant une défaillance du marché, il offre un point d'appui théorique à une intervention de la puissance publique. L'application de la notion à des problématiques internationales est récente, puisque le terme de « bien public mondial » n'est devenu d'usage courant dans les milieux académiques que dans les années 1990. Il reste encore peu connu du grand public, même s'il tend à se diffuser dans le discours politique. Les biens publics mondiaux 1. Les biens publics mondiaux 2. Définition de bien public mondial. Le terme de « bien public mondial » n'est devenu d'usage courant dans les milieux académiques que dans les années 1990.

définition de bien public mondial

Charles Kindleberger, l'un des auteurs pionniers en la matière, définit les biens publics mondiaux comme « l'ensemble des biens accessibles à tous les États qui n'ont pas nécessairement un intérêt individuel à les produire » ou a les prendre en charge. Il cite comme exemples de biens publics mondiaux l'existence d'un système monétaire stable, un régime commercial ouvert, des changes fixes, une monnaie d'échanges internationale, ou encore l'existence d'un prêteur international en dernier ressort.

On pourrait ajouter, dans le domaine de l'environnement, la préservation de la couche d'ozone, ou la réduction des gaz à effet de serre, le problème du réchauffement climatique, la pollution des océans ou les pluies acides par exemple. ACCORDS & TRAITÉS INTERNATIONAUX. Climat : qu'est-ce qu'une COP ? Définition, engagements, futur. L’ONU s’est dotée en 1992, à l’occasion du sommet de la Terre de Rio de Janeiro, d’un cadre d’action de lutte contre le réchauffement climatique : la CCNUCC (Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques). Cette convention réunit presque tous les pays du monde qui sont qualifiés de « Parties »(1). Leurs représentants se rassemblent une fois par an depuis 1995 lors des « COP » (Conferences of the Parties) ou « CdP » en français. REPLAY - Discours de François Hollande en ouverture de la COP21 à Paris.

Comment fonctionne le FMI (Fonds Monétaire International) ? A quoi sert-il? L'OMS. L’OMS demeure fermement attachée aux principes énoncés dans le préambule de sa Constitution. L'OMS. COVID-19 : L'OMS rappelle que la pandémie s'accélère. La taxe sur les transactions financières en quelques minutes. La taxe sur les transactions financières, comment ça fonctionne et est-ce que ça fonctionne ? Extrait du discours d'Emmanuel Macron au Forum économique mondial à Davos. Le Fonds vert pour le climat va recevoir 9,8 milliards de dollars. Un nouvel élan pour le financement de la lutte contre le réchauffement climatique.

Le Fonds vert pour le climat va recevoir 9,8 milliards de dollars

Les pays donateurs du Fonds vert pour le climat, créé en 2014 pour soutenir la transition des pays pauvres vers un modèle de croissance durable, se sont engagés, vendredi 25 octobre, à verser 9,8 milliards de dollars (8,8 milliards d’euros) au cours des quatre prochaines années. Ce fonds parvient à maintenir le même niveau de financement qu’à sa création, malgré le retrait des Américains. Un désengagement compensé par une hausse des contributions des trois quarts des pays donateurs, dont la France, qui a doublé la sienne, à 1,5 milliard d’euros. Cela a permis de contrebalancer le désengagement des Etats-Unis. Soulignant que l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France participeraient, à eux seuls, à hauteur de 5 milliards de dollars, le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, a salué un « succès européen ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Comment la BCE peut soutenir la transition écologique.